Depuis plusieurs mois, la folie des ATC s'est répandu sur le monde textile.
Très dubitative au début sur ce mini rectangle où sont parfois empilés, à la va-comme-je-te-pousse quelques chutes de tissus, je dois reconnaître que petit à petit, j'ai découvert des petites merveilles de créativité, de minutie, d'originalité, d'humour coloré.

Mais je suis restée loin de cette nouvelle frénésie :-)

Au pire, je me disais un jour tu essayeras... sans fixer de limite !

Lorsque d'une petite période crazy, l'an passé, j'ai bien cru que j'allais réduire le format des blocs et qui sait "m'affoler" sur ce fameux rectangle de 2"5 x 3"5 ou 6,4 x 8,9 cm. Et puis non. J'avais tellement de travaux en cours, ce n'était pas raisonnable. Mais surtout allais-je réussir à m'exprimer sur une si petite surface ? Dans le doute...

Après l'aventure du "saute-mouton" de ce printemps, Aji a proposé un nouveau projet sur lequel exercer nos 10 doigts : une ATC pour l'arrivée de l'été !

Allais-je encore passer outre ces petites cartes ??? Je ne pouvais pas être en dehors de cette fête donc...

Je me suis inscrite !

Et puis une petite carte émotion est venue s'ajouter au projet estival. Donc deux ATC pour se lancer !

Vint le temps de la réflexion : pas d'idée géniale.
J'ai laissé passer les jours, puis les semaines.
J'aime travailler dans l'urgence mais là celà devenait de l'extrême urgence !

En désespoir de cause, j'ai sorti des tissus de la bonnetière. J'ai coupé un tissu support... Rien ne se mettait en place sur ma table de travail, ni dans ma tête.
Je n'allais tout de même pas abandonner ? J'aurais déçu Aji.
Et puis j'ai osé, je me suis jetée à l'eau, c'est le cas de le dire ; vous verrez pourquoi le 22 juin !

C'est toujours difficile pour moi de faire quelque chose que je ne maîtrise pas à l'avance... :-(((

Mes deux cartes sont finies.

Ce ne sont pas des chefs-d'oeuvre mais elles ont un petit côté désuet sympathique.
Et une troisième est en route... :-))

Bon je ne vais pas me lancer dans la grande série mais quelques ATC deci delà... :-)
Comme quoi seuls les imbéciles... :-)

A suivre...