Pour m'occuper les mains à l'ombre je suis partie avec un grand sac à ouvrages.

Sac_ouvrages

Dedans il y avait de la couture, du patch, du tricot, des petites croix. Les livres étaient ailleurs !

Dès le premier jour j'ai fini la tunique pour mon Petit Bout (il me restait à coudre les boutons et crocheter les bretelles. Le tissu et les granny sont devenus... la tunique (ou la robe) à la mode sur la blogosphère

Tunique_finie

Je n'ai pas mon mannequin préféré sous la main !
En tout cas elle l'aime, ouf ! Elle a tout à fait la silhouette pour ce style de vêtement. Sa soeur et moi avons des rondeurs trop féminines !

Ensuite j'ai attaqué une grille sur l'ïle de Ré (coucou LN !). J'avais surfilé ma toile le matin du départ et glissé tous les fils nécessaires dans la petite trousse prévue pour le voyage à Paris. A défaut de voir la Tour Eiffel pour de vrai elle aura senti les odeurs maritimes !
L'île prend forme

Ile_de_R__23_07_10

J'ai encore du travail... le temps à l'ombre (on croirait que j'étais en prison !) passe aussi vite qu'au soleil, je confirmel ! A poursuivre lors de ma pause déjeuner peut-être... avec un CD de bruit des vagues pour y croire !!!

Côté patch j'ai été obligé d'attendre de trouver un dé à coudre. J'avais oublié le mien (seul oubli dans mon sac fort complet : défaut d'organisation !) ; pour piquer dans plusieurs épaisseurs de tissus collés sur de la viseline c'est un outil obligatoire. Comme j'ai des petits doigts, la recherche ne fut pas aisée pour en trouver un à peu près à ma taille (encore un peu grand !).
Donc sur les trois blocs que je m'étais empressée de coudre un seul est presque fini. Maigre résultat !

Douceur_5bis

J'avais également emporté du tricot avec le châle Saroyan qui n'est pas sorti de sa pochette. Je lui ai préféré un gilet-boléro au point mousse d'un seul morceau qui m'a permis d'avancer un ouvrage tout en surveillant les devoirs !
Qui a parlé de vacances ?
Un jour de grisaille le cahier de vacances de mon Petit Bout est sorti du panier et mon Ado Préférée a dû plonger dans son bouquin de maths. Elle a voulu changer d'option pour la terminale et remplacer les arts plastiques par les maths alors il faut se remettre à niveau. Et pour parler de base 2 ou 12 il valait mieux que je n'ai pas à compter mes points... en base 10 !!!
J'avais tricoté quelques rangs avant de partir sur l'île pour me rendre compte de la tenue du fil Bambou de Bergère de France acheté en solde. Il me plait tellement que j'ai aussi pris quelques pelotes en prune pour un autre châle peut-être... J'en suis rendue au début des manches. Ce n'est pas gagné pour le porter cet été et réchauffer la robe dos-nu offerte pour la fête des Mères par mes filles.

Robe_dos_nu

gilet_23_07_10

Quelques soirées devant la TV devraient m'aider...

Je pensais faire mieux mais même si à l'ouest le soleil se couche plus tard ce n'était pas suffisant.
J'entends déjà les ronchons qui marmonent (si, si il y en a !) que si j'avais emporté un seul ouvrage il aurait pu être terminé ! Oui elles ont raison mais où serait le plaisir le matin lorsque les filles dormaient encore de m'installer sans bruit sur un fauteuil et de poser mon sac et mes petons sur un autre dans la fraîcheur matinale et de ressentir l'euphorie du choix.
Et puis il y avait le vélo, la lecture, la baignade, le temps à rêvasser dans le hamac, les bisous et les câlins à caser !

A suivre...