Il y a un mois il y a eu beaucoup de vent sur la région. Des pots cassés, les vieux meubles de jardin en plastique blanc éclatés sur le grillage du voisin, un arbre de Judée qui se prend pour la tour de Pise et l'amoire sur la terrasse qui n'en finit pas de tomber. Depuis le temps qu'elle aurait dû voir un brocanteur, je n'ai plus qu'à porter ce qui reste à la décharge.

Dimanche matin au retour de ma sortie CAP, mon aînée qui a dormi là me dit d'aller dans sa chambre et de regarder le plafond. Une énorme tâche de 2m² avec points de moisissures. Terminé mon joli plafond blanc peint par mes soins il y a 4 ans déjà. Je file dehors pour constater que le chapeau de la cheminée est tombé sur les tuiles qui ont cassé et la pluie est passée à travers le toit.
Au secours Papa, mon escabeau ne monte pas assez haut pour que je grimpe sur le toit voir de plus près, connais-tu un couvreur et peux-tu t'occuper du dossier lundi car je pars et rentre à la nuit ???
Dès lundi matin j'appelle l'assurance pour ouvrir un dossier. Exceptionnellement tous les services sont indisponibles pour la journée !

Le midi je devais aller à la piscine mais retenue au boulot un peu trop longtemps je renonce et commence mon déjeuner devant mon écran.
Coup de fil du père de mes filles : "Je suis chez toi, tu as été cambriolée, j'ai appelé les gendarmes !!!!"

Deux mois et demi seulement après le 2e cambriolage !!!

Coup de fil à mon Papa qui avait prévu de faire un tour à la maison pour voir les dégats du toit.

Je quitte le bureau et arrive chez moi suivant la voiture de la gendarmerie qui comme je m'en doutais va chez moi.
Mon Petit Bout, pour la 3e fois, est rentrée chez elle le midi et a découvert le secrétaire ouvert dans l'entrée... et tout le reste !
Je retrouve mon ex, mon père... et le désordre.

Cette fois-ci ils sont passés par ma chambre. Le matin je suis partie vers 7h30 en laissant les volets fermés sauf ma chambre. Mon ex a déposé vers 8h30 les affaires de la petite qui a passé le dimanche chez lui. Mon père est passé vers 11h30 sans rentrer dans la maison puisqu'il avait prévu d'y revenir l'après-midi avec un copain pour bâcher.
En 3 heures ils ont tout vidé, tout retourné et tout trouvé : les bijoux qui restaient des 2 autres cambriolages. Les bijoux que je ne portais pas récupérés d'ancêtres divers et tous les bijoux des filles lorsqu'elles étaient petites et mon collier de perles, (cadeau du Papa pour sa première fille), qui avait résisté jusque là.
Plus aucun cadeau-souvenir.
En faisant la liste la nuit j'ai pris conscience de tout ce que j'avais dans ma petite boite à bijoux. Pas d'une valeur folle (encore qu'avec la flambée du prix de l'or) mais surtout toutes les personnes représentées par ces bijoux simples mais qui avaient de la valeur pour elles et donc pour moi. Il y en a 2 pages recto verso de la déclaration à la gendarmerie.
Nous avons mis plus de 2 heures pour ranger la salle de bain avec Manon : tout était sorti des boites. Imaginez le contenu d'une salle de bain de 3 filles !
Dans ma chambre toutes les boites de boutons, pression, aiguilles ont été vidées sur le lit.

Je n'ai même pas encore finalisée ma déclaration du 30 août (je sais j'ai tors) et voilà qu'il faut que j'en fasse deux d'un coup : dégats intempéries et vol. Mon assureur va me maudire.
Il ne manquerait plus que quelqu'un emboutisse ma voiture d'ici la fin de la semaine. Je vais avoir la même en neuve et le garage reprend la mienne ! Vu le pot que j'ai en ce moment.

Alors j'ai la haine. J'ai des envies de règlements de compte à la Tarantino. Le film de dimanche soir y est pour quelque chose.
Surtout que je sais que, même s'ils sont attrappés, ils sont mineurs et seront vite relâchés pour mieux recommencer.

En arrivant en voiture au boulot, après mes deux heures chez les gendarmes, aux différends feux de croisements il y a régulièrement des ROMS qui lavent les pare-brise. Prenant le métro je compatis pour les automobilistes qui subissent cela jour après jour mais je file le coeur léger car pas concernée.
Lorsque je l'ai vu se diriger vers ma voiture j'ai fait "non" de la tête. Il faut croire cependant que mon air était encore trop aimable et il a dessiné le coeur habituel à la mousse. J'ai encore fait "non" plus excédée mais il a commencé à nettoyer le pare-brise. J'ai serré très fort le volant pour ne pas bondir sur la portière, l'ouvrir d'un grand coup pour le heurter lorsqu'il a insisté pour demander son argent et l'allonger sur le capot.
Je sais ce n'est pas bien et je ne suis pas très fière de faire de l'amalgame mais me revient la phrase du Loup et de l'agneau de La Fontaine, "si ce n'est toi c'est donc ton frère". Bien sûr il n'y a pas qu'eux, même des jeunes de la commune s'y mettent, c'est tellement facile de forcer une fenêtre, de foutre le bordel et d'ensuite de glisser les quelques grammes d'or dans une enveloppe pour récupérer quelques euros.

Ce qui me met en colère c'est le côté impuni. Hormis la façon radicale de les empêcher de recommencer qui je l'avoue me tente énormément , j'ai des envies de punition dure et sans excuse. Ras le bol de trouver des circonstances atténuantes et de payer pour ce type d'individu malgré mon petit coeur à gauche.

Lorsque le lendemain j'ai enfin eu l'assurance, j'ai vite été douchée.
Pour le toit il n'est pas pris en charge car après le coup de vent j'aurais dû déclarer dans les 48 heures !!! Alors au prochain souffle du zéphir je déclare la moindre branche au sol !! Seul le dégât des eaux peut-être pris en compte. Donc soit on me rembourse le pot de peinture mais pas l'huile de coude pour l'étaler soit je passe par un professionel et je leur soumets la facture !
Quant au vol... vu que les bijoux sont soit des cadeaux pour lesquels je n'ai pas de facture, soit des bijoux anciens je ne suis pas prête de voir arriver le moindre dédommagement.
Pour ajouter dans le désagréable, mais vous verrez que ce n'est pas fini, j'ai découvert en préparant mes affaires pour aller courir, que les voleurs ont également emporté mon bel IPOD offert par mes filles et mon Papa pour mes 50 ans, , avec la douce inscription rien que pour moi. Encore un autre souvenir disparu et fini de courir en musique...

Entre temps Papa et un copain à lui sont passés le lundi après-midi avec une échelle pour grimper sur le toit. Les tuiles ont été remplacées et la cheminée recouverte par un platique. Un peu de répit pour ce problème.
Côté infiltration je vais attendre l'évolution avec les prochaines pluies.

Donc lundi pas de piscine, mardi pas eu le coeur d'aller courir pourtant mon sac était sous le bureau... sans mon IPOD. J'étais déjà arrivée tard et j'avais du boulot.
Mercredi direction les vestiaires de la piscine et hop en route pour 45' en écoutant les voitures de la voie rapide juste au-dessus. Mon chemin arboré la longe ! Soudain j'entends un aboiement très proche. Je me retourne un chien à quelques centimètres de mes mollets. Je stoppe, lui aussi mais reste proche en aboyant. Je repars. Il contine à me suivre. Nouvel arrêt. Je repère un peu plus loin une bonne femme (oui je n'ai pas envie d'être correcte!) avec deux autres chiens en liberté qui lui demande mollement de revenir sans se bouger le cul. Soit disant qu'il ne fait jamais ça d'habitude !!! Sous entendu c'est de ma faute. Mais pourquoi étais-je là pendant la sortie de son chien n'est-ce pas ??? Après ce manège durant quelques instants j'attrape une branche au sol et je menace le chien. Il fini par repartir. J'ai été très tentée de le suivre et de filer des coup de bâtons... à sa maîtresse. Je me suis contentée de lui dire que les chiens devaient être tenus en laisse sur un ton... pas très amical. Je suis repartie à une allure qui aurait dû être cool côté cardiaque mais où je montais dans le rouge tellement j'étais en colère.
Compte-tenu de la réplique de la greluche je me suis sentie fautive. Le chien, si gentil d'ordinaire avait "senti" ma colère du moment et s'était mis à me suivre en aboyant !!! Un épisode de plus qui n'allait pas dans le sens de me rendre zen !!!

Passons cepandant à plus agréable : mon nouveau carrosse.

Kangoo2

Ma Kangoo ayant 4 ans et comme je ne veux pas me lancer dans des frais qui devraient commencer à arriver j'ai opté pour reprendre une voiture neuve. C'est mon luxe, je le reconnais, de rouler dans un voiture neuve. Comme je suis contente de la mienne je reprends la même en "plus mieux bien". Comme il faut se mettre à la page j'ai opté pour un Tom-Tom incorporé. Je sais, je voyage peu et maintenant je sais aller les yeux fermés à l'île de Ré ; de plus je crois toujours savoir lire une carte mais bon ! Le petit plus c'est, à la joie de ma fille, le bluetoo pour connecter mon téléphone ou ceux des filles ou un IPOD (que je n'ai plus)...
Ne voulant pas me casser la tête j'ai fait une reprise par mon garage et un gentil vendeur est venu à la maison pour discuter du projet ; pas sûre d'y avoir perdu car j'ai évité le contrôle technique et la révision que je devais faire. Un petit tour à la concession un mois plus tard (comme le temps passe vite) pour finaliser le projet et hier soir, mon gentil vendeur est arrivé à la maison avec une Kangoo rutilante et une belle rose rouge !
Mais non il ne me fait pas des avances, c'est le petit plus du garage (celui qui est compris dans la catégorie "frais de gestion et d'expédition" de la facture !) mais bon cela fait tout de même plaisir.
Prise en main de la voiture : la voiture en tant que telle c'est du connu mais c'est la découverte du Tom-tom et la connexion bluetoo. Heureusement il y a ... mon Petit Bout bien plus à l'aise que moi pour trouver le bluetoo même sur mon portable !
Mais comme je suis dans une période de chance le petit problème c'est que je n'ai pas la carte grise. J'avais bien un avis recommandé du jour même dans la boite aux lettres mais à retirer à partir du lendemain 11h et comme je bosse cela reportait au samedi. Normalement le vendeur aurait dû en avoir une copie mais pas de chance elle faisait défaut dans son dossier (ah ces secrétaires commerciales qui ne pensent pas à tout !!!). Bon il prévoit de me l'envoyer par fax au boulot. Sauf qu'il reste l'assurance. Sans l'immatriculation je n'ai pas assuré la voiture. Il est 20h, l'assurance via ses numéros centralisateurs n'est pas joignable et ce n'est pas possible sur le Net. Je cogite une partie de la nuit et je décide de ne pas aller bosser le lendemain et de prendre un RTT. Vu ma période favorable, il suffirait qu'un conducteur m'emboutisse sur le trajet aller avant que j'ai pu modifier le contrat pour que tout soit de ma faute !

Donc ce matin coup de fil à l'assurance et là c'est le choc : pour la voiture pas de problème mais mon contrat maison sera résilié au 01-01-13 à 0 heure.
J'ai reçu il y a quelques temps une vulgaire feuille en recommandé sans papier en-tête évoquant la résiliation d'un contrat mais comme c'est le même nom que celui qu'a pris mon Etudiante pour son studio j'ai pensé que c'était pour la passation du mien au sien. J'avais prévu de me renseigner mais sans plus.
En fait il a été estimé que je ne pouvais plus être assurée pour ma maison compte-tenu des dossiers déclarés. C'était avant la déclaration pour le toit et le 3e cambriolage. Je suis à cette société d'assurance depuis 30 ans, mon Etudiante y est, mon ex y est. Côté habitation j'ai eu deux dossiers de sinistre (vol) en 30 ans (pour lesquels je n'ai eu aucun remboursement à ce jour). Tout cela sans courrier explicatif.

J'avoue que j'ai été sonnée. Le sentiment d'être punie pour une faute non commise. C'est moi qui suit cambriolée, qui perd des souvenirs irremplaçables, qui paie depuis 30 ans sans rechigner et que l'on exclu ! Pour la voiture on veut bien me garder, normal bonus maxi. J'aurais pu comprendre qu'il y ait un sur-coût mais une résiliation sans explication je l'ai en travers.

Du coup j'ai 20 jours pour résilier mes autres contrats si je le souhaite à date de mon prochain avis d'échéance que je n'ai pas encore reçu. Donc pas beaucoup de temps pour chercher autre chose avec le sentiment d'être une pestiférée que l'on ne va plus vouloir assurer.

Partagée entre la colère et l'envie de pleurer sur le sort qui s'acharne j'ai enfin pris le volant de ma nouvelle voiture pour rouler en serrant les fesses jusqu'à la poste récupérer ma nouvelle carte grise. Ouf j'ai rejoins la maison sans dommage !

Je ne suis pas d'un naturel trouillard, ni supersticieux mais là je me pose des questions.

Je vais aller courir même si je suis moyennement motivée car j'ai froid et plutôt l'envie de rentrer au fond d'un trou. Mais en baver physiquement me semble le seul moyen de me sortir de ma torpeur et d'avoir le sentiment d'être vivante.