Samedi, un peu de soleil, une température clémente : je retourne au jardin.

Si je veux planter des patates il faut que je continue de préparer ma bande de culture.
J'ai récupéré quelques cartons mais je garde les plus solides pour mon Petit Bout qui quitte son studio à la fin du mois de mai et qui doit déménager toutes ses affaires. Petit retour à la maison avant les quatre mois Erasmus de la rentrée.
Mais revenons à un sujet plus terre à terre ! Nettoyer et enlever les cailloux.
J'ai légèrement élargi la bande à la fourche mais outre les cailloux cette portion est très herbeuse. L'idéal aurait été de piocher mais selon les principes de la permaculture je ne voulais pas trop remuer la terre et puis j'avais aussi un peu la flemme.

J'avais tout un tas de mottes de terre-herbe ; je les ai placées le long du grillage. Ce sera mieux que le carton pour contrer les pulvérisations et puis je pourrai toujours en ajouter une fois qu'elles se décomposeront. A voir si cette idée est bonne.

J'ai recouvert la bande de feuilles de chêne puis j'ai repris la débroussailleuse.

La tonte du terrain du bas de l'autre côté de l'étendoir ne rapporte que peu d'herbe mais la pente un peu plus. Je suis remontée à l'entrée du terrain en évitant les orchidées sauvages. Cette année j'en ai plusieurs sur le terrain. Bien sûr elles ne poussent pas où il faudrait ; malheureusement je crois qu'elles ne supportent pas la transplantation. Donc en attendant qu'elles disparaissent je vais essayer de ne pas les ratiboiser !

Orchidée sauvage1

Orchidée sauvage2

J'ai ajouté cette tonte sur les feuilles. Voilà il ne reste plus qu'à déposer les patates... que je n'ai toujours pas achetées !

Bande à patates2

Bande à patates3

Savez-vous que les rats taupiers font des trous en ligne ?

Haie potager sud01

Non je plaisante ! J'ai joué de la pioche pour préparer la haie au sud du potager. Pour le moment j'ai juste enlevé la première couche afin de visualiser. Là, le cailloux goudronné est roi ! Je pense que cette partie a dû être remblayée à une époque (le lotissement est sur une ancienne exploitation agricole). C'est pour cela que j'avais opté pour les buttes car la terre est difficile à trouver... au milieu des cailloux !
Je prévois de planter des boutures ; celles de l'an passé qui ont déjà un peu grandi auprès des rosiers en attente.
Il y aura des teucrieum, des cistes, des lonicéra. Tous ne resteront pas définitivement. Si les boutures de laurier fleurs veulent bien prendre j'envisage d'en placer dans cette haie. Pour le moment pas la moindre racine dans les verres !!! La petite taille de ces plantations devrait limiter la taille du trou. Comme ce sont des plantes plutôt coriaces, résistantes et habituées aux sols caillouteux du sud cela devrait pousser sans trop de difficultés.

J'ai découvert un laurier sauce au dos de la cabane. Comment la pousse est-elle arrivée là ? Je vais tenter de le déplanter et le mettre dans l'angle du terrain. J'en ai déjà un grand près de la terrasse couverte.

Je voudrais aussi semer des ipomées et des capucines au milieu de ces mini arbustes pour les faire grimper sur le grillage. C'est éphémère et ne devrait pas abimer un grillage qui ne m'appartient pas ; cela ferait une jolie protection visuelle en attendant.

Je n'avais plus beaucoup de forces mais je ne sais pas m'arrêter ! Ces douze pré-trous m'avaient un peu découragée et je cherchais un piochage plus "facile".

De l'autre côté de l'étendoir j'envisage de planter des arbres fruitiers. Comme déjà évoqué ici je vais préparer les trous et y faire pousser les 3 soeurs.
J'ai planté un petit piquet pour simuler le premier arbre près de la haie puis j'ai fait trois pas dans tous les sens pour planter les autres piquets : six au total. J'ai attaqué le premier trou... à peine plus facile que les précédents !

Verger01bis

La terre est bien noire mais il y a des cailloux et des morceaux de brique laissés lors de la construction de la maison voisine.
J'ai décapé une bonne surface, placé les mottes terre-herbe et la terre sur une partie du terrain en léger creux (technique de mise à plat du terrain peu conventionnelle !).
J'ai déposé quelques branchages de mon tas en attente puis de l'herbe. Plus un clin d'oeil à une culture en butte qu'autre chose !!!
Comme je n'ai pas envie d'acheter plein de sacs de terreau je vais piocher la terre dans mes talus (les bras et les mains ne vont pas apprécier) qu'il faudra tamiser car bien trop caillouteuse. J'ajouterai du terreau lors de la plantation du maïs, des haricots et des courges. Je recouvrirai ce petit tas d'herbe en attendant la plantation courant mai en espérant que les vers de terre commenceront à faire leur boulot !

Je vais avancer trou après trou. Peut-être que je ne ferai pas les six trous prévus...

Beaucoup de chantiers divers sur ce terrain me direz-vous ? J'en conviens.

C'est fini pour aujourd'hui.

Et si je me faisais couler un bain relaxant pour utiliser un des cadeaux de la dernière fête des Mères...

aae5a4d80adf644cb48db7f5747e5830