Cette année je ne suis pas allée visiter de jardin pendant le WE dédié. J'ai repris la visite virtuelle des jardins que je suivais à une époque... pour rêver un peu et y trouver des idées. Déjà que je ne mets pas en pratique celles que j'ai en tête !!!

Ma commune participait avec la visite des jardins partagés. Je suis allée faire la curieuse.
J'ai été accueillie avec les explications de la petite manifestation donnée par une gentille dame.
Il y avait un stand de rempotage où on pouvait repartir avec son pied de tomate ou de capucine ; je venais justement de rempoter mes semis !
Un stand sur le compostage qui ne semblait pas attirer grand monde.
Un stand sur les ruches et les abeilles.
Un dernier stand sur l'AMAP du coin. J'avais été tentée par cette formule il y a quelques temps mais pour une personne seule ce n'est pas intéressant, je laisse cela aux familles.
Je suis donc passée vite sur ces petits stands (eh oui, toujours aussi sauvage !) avant de me promener dans les parcelles de jardin. Beaucoup sont plus ou moins à l'abandon. La plupart sont en culture traditionnelle, terre à nue. Les espaces ne semblaient pas bien définis. Je n'ai pas réussi à comprendre si chaque parcelle avait sa cabane. Certaines étaient entourées d'un tas de bric et de broc. Il y avait des points d'eau mais aussi des bacs de récupération. Je ne connais pas les règles de la commune pour ces jardins partagés. Peu de fleurs. A part deux parcelles qui avaient tout d'un vrai jardin, le reste avait un petit côté désolé malgré le soleil.
Je n'avais pas pensé à prendre l'appareil photo !

Mon jardin peut aussi avoir un côté abandonné si on regarde du côté des valonnements sauvages. Encore que je me rassure en me disant que je suis à fond dans l'esprit "permaculture" en laissant la vie libre sur ces surfaces !

Au 18-06-12A
depuis l'angle sud-est

Au 18-06-12B
depuis mon "bac à terre"

Au 18-06-12C
depuis l'angle de la terrasse couverte

On peut aussi apprécier un jardin par les petits espaces cocoon ou "plaisir de l'oeil" qu'il offre ; c'est mon cas puisque je travaille par petits bouts sur cette surface accidentée.
L'idée est de les multiplier avant de pouvoir tous les relier pour un cheminement bucolique...

J'inaugure une série d'avant après, vous me suivez ?

La butte "Provence" à l'entrée.

Au 09-06-14
Juin 2009
J'avais des boutures de teucrium, de cistes, de santolines à planter, deux Salvia rouges (sauges arbustives) achetées et très envie d'un cyprès de Provence qui a donné ce nom à la butte.

Butte entrée après bis
Avril 2010
Un an plus tard j'entoure les petits plants de cailloux pour faciliter le passage du rotofil.

Butte Toscane-Provence 22-05-11
Mai 2011
Un an de plus et je change d'idée, les cailloux deviennent galets (tous trouvés sur le terrain !) et je délimite le massif agrandi avec de nouvelles plantations.

Au 12-05-20
Mai 2012
Une nouvelle année ; cela pousse et le cyprès central est rejoint par deux plus petits. Mon idée de départ était d'en planter trois échelonnés (mes filles et moi) mais le timing a été modifié. Il y a tout de même trois cyprès maintenant dans cette butte.

Au 15-05-18
Mai 2015
Les années ont passé. Trois ans de plus et tout s'est développé, c'est même un peu fouilli !

Au 17-07-14
Juillet 2017
Deux années de plus et le fouillis est total. A l'automne je décide de faire le ménage en arrachant les santolines et en taillant les cistes qui ne l'avaient jamais été.

Au 18-06-06
Juin 2018

Au 18-06-13 arrièreA
A l'arrière depuis le nord-ouest...

Au 18-06-13 arrièreB
... depuis le nord-est !

Voici cette butte aujourd'hui.
Comme dans la vraie vie, les petits cyprès, toujours très élancés, ont rattrapé le grand qui lui s'est étoffé !!!
La taille sévère a sans doute limité la floraison des cistes cette année à moins que ce ne soit le temps pluvieux de ce printemps.
Les pousses d'iris données par ma voisine ont pris place à l'avant mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée.
J'ai été prise de court ; je verrai après l'été.
Je vais continuer à modeler cette butte avec le rebut des tamisages et le déplacement des galets pour agrandir le massif car les plantes débordent surtout à l'arrière.

Voilà pour ce premier épisode avec un petit massif sans prétention qui aura besoin d'une nouvelle taille sévère à l'automne pour mieux s'équilibrer.

A bientôt...