Ca continue de "marcher" pour moi ! Toujours du retard pour rédiger mon billet.
Mais pas de zénitude avec le yoga. C'est comme si j'avais peur de m'y remettre ! Pourquoi ? Mystère. Je pense à dérouler le tapis puis je passe à autre chose ! Ce ne sont pas les 2 ou 3 minutes de respirations profondes au fond du lit les soirs où le sommeil m'échappe qui peuvent être prises en compte !
La journée du yoga approche et j'aime bien les symboles alors...

  1. Côté marche : la motivation augmente et le nombre de séances aussi. Côté "vitesse" il y a un mieux. J'ai pourtant l'impression de marcher aussi vite qu'avant mais j'ai toujours 0.1 voire 0.2 km/h de moins !
    Marche : 4 séances - 20.31 km - 3h08'21" - 6.5 km/h

  2. Côté yoga : le 21 juin c'est bientôt (fête de la musique mais aussi du yoga !) pour repartir sur de bonnes bases... à moins que ma terrasse mi-ombre, mi-soleil ne joue la tentatrice plus tôt pour y dérouler le tapis au chant des oiseaux !!!

  3. Côté maison : à part le nettoyage des vitres de la pièce à vivre et le débouchage de la douche (Ah ! le plaisir des cheveux longs) le jardin reste la priorité

  4. Côté féminité : RAS

  5. Côté textile : RAS

Une semaine qui a surtout été le suivi du voyage à péripéties de mon Petit Bout.

Dimanche en huit à quelques heures de prendre l'avion avec trois copines pour Lisbonne un mail lui annonce que le vol est annulé. Commence alors la longue recherche du pourquoi et du comment.

Le pourquoi : grève des contrôleurs au sol.

Le comment : pas d'autres vols proposés si ce n'est deux jours plus tard et à trois fois le prix. Pas moyen de contacter la compagnie. Les demoiselles se rabattent sur le car, le train étant aussi long et plus cher. Je la dépose en fin de journée à la gare routière à défaut de l'aéroport. Commencent 24 heures de voyage via Bordeaux et Madrid...

bus-image-animee-0007

Un séjour très agréable.

Le retour en avion était pour le samedi après-midi. Jeudi ma fille m'appelle : annulation du vol !
Depuis Lisbonne ces demoiselles plutôt organisées se débrouillent pour trouver en ligne un car avec un trajet plus direct pour 14 heures de voyage... sauf que le lieu de départ n'existe pas sur Lisbonne mais à 300 km. A première vue une erreur du site avec des noms de ville ou quartier identiques !!! Heureusement le taxi qu'elles avaient pris pour s'y rendre et qui a cherché avec elles a été sympa (mais payant!) et a fini par les déposer à la gare routière de l'aller où une charmante dame a passé beaucoup de temps avec elles. Train, voiture de location, co-voiturage, car... tout y est passé !
Un premier car pour Madrid dans la nuit de samedi à dimanche. Un stop à Madrid de la journée pour un autre car pour Bordeaux pendant la nuit. Une arrivée à l'aube lundi pour attendre un autre bus pour Toulouse où j'ai récupéré ma voyageuse un peu avant midi !!!
Maintenant commence la guerre des remboursements. L'aller avion a semble-t-il été remboursé mais pour le retour cela bloque. Ensuite il y aura le car et sa gare inconnue (là, c'est pas gagné) et tenter des dédommagements car tout cela leur a coûté beaucoup plus cher que prévu. Il va falloir en faire des baby-sitting et de la distribution de flyers pour regarnir la tirelire !!!

Etonnemment ma demoiselle si impulsive et prête à se mettre en colère a géré tout cela de façon très zen. Il faut avouer qu'au bout d'un moment le karma est évoqué ; elle envisage un loto vu sa chance !!! J'ai récupéré une fille sale, fatiguée mais cool qui une fois remise en état et nourrie est partie retrouver son copain !!! Maman est déjà oubliée !!! Je plaisante ; elle va être à la maison assez souvent pendant les deux prochains mois avant de partir pour Dublin... où elle n'a toujours pas de logement (liste d'attente pour les chambres de la fac !)

Les voyages ne forment-ils pas la jeunesse ???

bus012