Comment faire un cadeau deux heures avant de l'offrir ? Eh oui toujours dans l'urgence !!!

J'avais déjà offert quelques cartes de voeux pour Noël à ma prof de piano alors il fallait trouver autre chose pour remercier d'une invitation à déjeuner.

Cela faisait quelques jours que j'y réfléchissais jusqu'à la veille où l'idée est apparue. Une écharpe ! Le froid étant de retour cela s'imposait !

Pas question de tricot ou de crochet cela aurait été trop long mais dans mes boites de tissus il y a de la pane de velours, de la soie, du Liberty, des rubans. Avant de me coucher j'ai déballé sur le lit pour faire mon choix. Un velours framboise écrasé et un Liberty fleuri en rose ont été mis de côté.

Le matin j'ai sorti la machine à coudre (Manon étant chez une copine je pouvais faire du bruit de bonne heure !), la planche à repasser et mon petit attirail de couturière.

Le coupon de velours ayant été mal taillé j'ai amputé un morceau sur la longueur pour rattraper la largeur. J'ai appliqué deux bandes de Liberty avec un piquage laborieux à cause de l'épaisseur d'un tissu et la finesse de l'autre et surtout la molesse des deux. Donc ce n'est pas parfait à mes yeux mais cela rend bien. Coudre l'écharpe, couper les coins, retourner et finir de fermer à la main.

C'était joli mais sobre.

J'ai pensé à ce petit morceau de velours qui finirait dans une boite en attente d'un jour meilleur ! Pourquoi ne pas l'utiliser et en faire un yoyo à appliquer en bout d'écharpe.
Que placer au centre du yoyo pour cacher le bord froncé ? Pas de bouton approprié malgré tous mes pots "Bonne Maman" ! Alors un second yoyo plus petit coupé dans le Liberty rembourré et façonné en forme de fleur avec du fil le remplacera. Un mini bouton au centre pour finir cet embellissement.

Au moment de le coudre sur l'écharpe j'ai pensé que quelques rubans ajouteraient un petit plus et voilà mon yoyo transformé en cocarde. Cela me convenait. 

Echarpe1

Echarpe2

Vite un paquet cadeau, une carte maison pour le petit mot et je pouvais partir marcher puis me préparer avant de rejoindre mon amie qui a apprécié mon petit cadeau.