03 juin 2014

Lire... et écrire

2712df9c98e82db0dd96a6a43856261e

Rien de tel qu'un livre pour donner l'envie d'écrire !

Non pas que je n'avais rien à dire, malheureusement, mais lorsque tout reste coincé et que l'on se dit à quoi bon...

Ce livre mon Papa et son amie me l'ont offert pour souffler ma 54e bougie.

Ayant fait le plein à la bibliothèque à ce moment-là je l'ai remisé dans une de mes Billy (coucou Bill) et puis je l'ai oublié.
Et lundi dernier, plus rien sous la main pour mon trajet en métro.
Un coup d'oeil rapide aux rayonnages et ce livre posé un peu de guingois a accroché mon regard.
Hop dans le sac à côté du casse-croute du midi. Découverte de ce recueil de mots qui va réussir... à "décoincer" les miens !

Prix Maison de la Presse 2013 il s'agit de "Juste avant le bonheur" d'Agnès Ledig.

9782226248305m

J'ai bien failli faire le demi-tour avec la rame tellement prise par l'histoire mais surtout par l'émotion et l'humour des phrases. Déjà que partir au boulot ce n'est plus ça (vous comprendrez pourquoi plus tard) mais devoir abandonner le livre jusqu'au trajet du soir fut difficile. Mais je suis une grande fille courageuse !!!

Je ne vous raconterai pas le livre, je vous laisse le découvrir (si vous ne le connaissez déjà) comme ce fut mon cas. Je ne me souviens même pas d'avoir lu une critique dans mon Télérama et comme je me suis éloignée du monde des blogs depuis un certain temps...

Il y a quelques années j'avais découvert Anna Gavalda avec "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" en poche dans une superette de Lacanau et j'avais dévoré ces pages sous la tente alors que la pluie tambourinait sur la toile pendant que mes filles s'occupaient dans l'autre chambre de tissu. La grande lisait avec la même frénésie que moi ou presque et la petite, trop petite, trouvait le temps long à nous voir si "occupées". Lorsque j'ai eu fini le livre, il m'en fallait un autre de toute urgence. Je me souvenais avoir vu un autre poche du même auteur sur le présentoir. J'ai bravé le déluge et je suis repartie vers la civilisation pour rapporter "Je l'aimais". Ensuite j'ai dû patienter jusqu'à "Ensemble c'est tout".
Pourquoi je vous parle de cet auteur ? Parce que j'ai retrouvé le même bonheur de lire, la même émotion à laisser venir les images, à savourer les mots, à les laisser fondre... Encore meilleur que le pot d'Haggen Dazs Macadamia.. et sans conséquence sur la silhouette !

Comme lorsque j'aime je suis un peu boulimique j'ai cherché à en savoir plus sur l'auteur, ses autres livres, tout. Je n'aurai qu'un autre livre à me mettre sous les yeux pour le moment mais j'ai appris plein de choses sur son blog où la première phrase est signé... Anna Gavalda !

Je sais que certains diront que c'est du roman facile voire qualifié de "narration de la banalité du quotidien"  sous la plume toujours très critique d'Eric Naulleau pour ceux de Gavalda par exemple mais si cela fait du bien au diable les intello qui se toquent d'être des "bons penseurs" !!!

De là j'ai ricoché sur FB où un article a retenu mon attention et j'ai atterri sur le blog d'Isabelle Alonso. Je me suis fait un petit moment "féministe" à la pause déjeuner. Même si je n'adhère pas toujours aux revendications féministes cela fait du bien de voir plus loin que le bout de son nez et de remettre les choses en place. Et Naulleau il en dit quoi de ce point de broderie  ???

Donc me re-voilà avec mes mots qui veulent bien s'inscrire à nouveau sur l'écran ; jusqu'à quand ???

Posté par sylviedetoulouse à 13:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


28 juillet 2010

Souvenirs de vacances 3 : le plaisir des mots

Même si l'unique hamac installé a été l'objet de chamailleries voire de ruses pour s'y installer j'ai tout de même pu l'occuper souvent et y lire douillettement installée avec un oreiller (grand luxe de cet été, un oreiller chacune !) réchauffée par la Babette au crochet qui était du voyage ; initialement pour mon Petit Bout, elle a très gentiment accepté de me la prêter lorsque la fraîcheur tombait.

J'ai tout d'abord lu "Sexe, diamants et plus si affinités" de Lauren Weisberger : pas de la haute littérature mais facile pour commencer mes vacances et faire une pause dans la lecture de "Dans le scriptorium" de Paul Auster que j'avais commencé lors de mes derniers trajets métro.

J'allais le reprendre lorsque mon Ado Préférée a posé "Zulu" de Caryl Férey au bout de quelques pages en prétextant qu'elle n'accrochait pas. Par curiosité j'ai lu le début et j'ai failli sauter le repas du soir tellement j'étais dans le bouquin. Très dur mais j'ai aimé : par contre je me suis rendue compte de mon inculture de l'Afrique du Sud. Mes quelques connaissances datent du livre l'Alliance tome 1 de James A. Michener ; je crois que j'ai laissé tomber le tome 2. Il serait bon de réviser...
Suite à mon enthousiasme elle a repris le livre et l'a adoré. Du coup nous avons acheté Hutu et Haka : à suivre...

J'ai ensuite repris Paul Auster. J'ai moyennement accroché sur ce livre même si j'admire l'écriture. J'avais lu précédemment Mr Vertigo qui m'avait charmé. J'aime son étrangeté mais à petite dose !

Pour emporter sur la plage alors que la marée était à son plus fort coefficient "Les déferlantes" de Claudie Gallay étaient appropriées. J'ai beaucoup aimé ce livre et j'ai envie de lire d'autres romans d'elle pour voir si mon plaisir se confirme.
Puis ce fut au tour de Tatiana de Rosnay avec "Boomerang" : là aussi beaucoup de plaisir à suivre l'histoire qui me "parlait". Je vais sans doute poursuivre avec "Elle s'appelait Sarah".

J'ai fini les vacances en commençant "Les jolis garçons de Delphine de Vigan. L'été passé, sur les conseils de mon Ado, j'avais découvert "No et moi" et l'histoire m'avait plu. Là je suis un peu plus réservée mais il me reste encore plus de la moitié de ce (petit) livre pour changer d'avis.

Et bien sûr ne pas oublier le journal  logo si l'on veut être au courant de tout sur l'île !

J'ai fait très peu de photos pendant ces vacances alors j'ai demandé un p'tit dessin à mon Ado Préférée pour illustrer ces souvenirs.

Dessin_hamac
C'est moi là !

Posté par sylviedetoulouse à 08:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

15 mai 2009

Lectures de janvier

J'inaugure ma petite chronique littéraire. Pompeux n'est-il pas ???

Il est plus que temps car cela fait un moment que ces livres sont lus...

Les résumés seront ceux que je trouve sur le livre ou un site. Pas de temps à perdre, ce sera déjà écrit et bien mieux que je ne saurais le faire !

Marin_ancreLe marin à l'ancre de Bernard GIRAUDEAU

Avis : J'ai découvert Bernard Giraudeau écrivain avec "Les dames de nage" Points n°1946 - Prix des lecteurs de l'Express 2007. J'ai aimé les images qu'il fait naître avec ses mots qui laissent place à l'imagination se laissant emporter par le vent du large. Sans doute le charme de cet acteur et de ses yeux bleus transparaient dans sa narration. On retrouve ici ce courant porteur pour voyager d'un paysage à un autre mais aussi d'une sensation à un sentiment.

Résumé : Roland est paralysé, cloué dans un fauteuil roulant. Bernard, lui, a été marin et court le monde. Pendant plusieurs années, il a écrit à son ami, le faisant ainsi participer à ses aventures sportives, théâtrales, cinématographiques et personnelles. Il a voyagé pour lui.

Loin du tourisme et de l'autocomplaisance, ces lettres forment un récit hors du commun, mêlant les souvenirs du marin de dix-sept ans qui découvrait, dans l'innocence, le monde des ports et les femmes (la petite infirme de Diego Suárez, la prostituée de Kobe, la dame de Balboa ...) aux réflexions et sentiments de l'homme qu'il est devenu. Et qui se cherche de la Transamazonienne à la Patagonie et à l'Afrique, sensible aux injustices, aux parfums, à la sensualité, aux femmes.

Chronique d'une amitié sans pathos qui rêvait d'une fugue aux Marquises, ces lettres nous révèlent un regard précis et original servi par le style à la fois brutal et lyrique d'une homme qui court par peur de tomber.

Femme_VeLa femme du Ve de Douglas KENNEDY

Avis : Il y a peu je ne connaissais pas ce romancier. Il a un style facile à lire, des intrigues prenantes, tout pour passer un bon moment avec un gros bouquin. Mais je pense que je l'oublie assez vite après l'avoir lu...

Résumé : Quand Harry Ricks se retrouve dans une chambre de bonne du Xe arrondissement de Paris, lui qui quelques mois auparavant était encore professeur d'université et père de famille tranquille aux Etats-Unis, il croit avoir touché le fond. Mais voici que la mystérieuse et sensuelle Margit vient bouleverser sa vie. D'où vient Margit ? Comment gagne-t-elle sa vie ? Dépourvu de réponses, il se laisse envoûter. Jusqu'à ce que d'étranges coïncidences viennent perturber son quotidien...

Homme_enversL'homme à l'envers de Fred VARGAS

Avis : J'aime cette romancière policière et surtout ses personnages, le commissaire en tête. Encore un bon livre que l'on n'a pas envie de lâcher et qui pourtant prend son temps pour poser les personnages.

Résumé : Laisser les loups vivre en liberté dans le Mercantour, c'était une belle idée, dans l'air du temps. Mais ce n'était pas celle des bergers et, quelques mois plus tard, la révolte gronde. Mais est-ce bien un loup qui tue les brebis autour du village de Saint Victor ? Les superstitions resurgissent, un bruit se propage : ce n'est pas une bête, c'est un loup-garou... Lorsqu'une éleveuse est retrouvée égorgée dans sa bergerie, la rumeur tourne à la psychose.

gamines_syvlie_testud_080922032620Gamines de Sylvie TESTUD (Prix des lecteurs 2008 Livre de Poche)

Avis : c'est simple, c'est touchant, enfantin et grâve à la fois. J'ai bien aimé ce petit livre.

Résumé : - Qu'est-ce que tu faisais dans la chambre de maman ? -J'ai volé une photo. Une toute petite photo. - Tu lui ressembles tellement, a dit ma soeur.J'ai mis la photo dans la poche de mon jean. Je me suis assise dessus pendant trente ans. - La photo est ressortie de ma poche !j'ai dit à mes soeurs.J'ai vu l'homme de la photo ! - Qui ? - Celui qui porte le même nom que nous, le même nom que moi. Ce n'est pas une photo, c'est un homme.J'ai donc un père. Que dois-je faire ? Trente ans que je réponds : 'Je n'ai pas de père. Je n'ai qu'une photo.' Devant les mines compatissantes, je réponds depuis trente ans :' Je n'ai pas de père, mais je m'en fiche, c'est comme ça.'

Tonino_Benacquista_tout___l_egoTous à l'ego de Tonino Benacquista

Avis : je ne connaissais cet auteur que par le scénario de l'Outremangeur en BD, puis ensuite par Saga. Je confirme que j'adore le genre des nouvelles. Mêmes si je reste sur ma faim à la fin d'une courte histoire car je l'aurais voulue plus longue, je suis ravie d'en commencer une autre. J'aime l'ironie de ces pages.

Résumé : Un homme tout juste sorti du coma qui reçoit de l'infirmière qui l'a veillé la transcription de ses secrets les plus enfouis, de son passé le plus perdu. Un type qui veut être enterré près d'un bordel. Des histoires de couples, de magnétoscope et de pétition. Des rencontres qui ne se feront jamais, des rencontres qui se feront tout de même. La solitude d'un surdoué de neuf ans.
Dix nouvelles succulentes, à l'ironie douce-amère, au style léger et aux intrigues à pirouettes, par l'auteur de Saga.

Deux livres de ma liste ABC pour ce mois.

A suivre prochainement avec la liste de février...

Posté par sylviedetoulouse à 22:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2009

Livres et challenge ABC

J'avais découvert le challenge ABC chez Bill il y a quelques temps. J'ai vu que Manny participait également.
Je pioche énormément dans les lectures de Bill et Marie pour alimenter ma liste de bouquins à trouver à la bibliothèque.
Comme ma consommation de romans (principalement) a pris de l'ampleur avec mes transports en métro j'étais tenté de rejoindre ce challenge déjà l'année passée.
Je n'étais pas sûre de trouver 26 auteurs pour les 26 lettres de l'alphabet et le temps a passé. J'ai lu cependant mais je n'ai pas noté les titres ni les auteurs. Je le regrette. J'adore me faire des listes :-)

Alors cette année je me lance. Un truc de plus à suivre, à gérer, à commenter. Au point où j'en suis !

Alors cette liste ? Encore quelques de trous !

A : AUSTER Paul : L'invention de la solitude ; Ed Babel
B : BURKE James Lee : je ne sais pas encore lequel : à découvrir
C : CONSTANT Paule : Confidence pour confidence Ed Gallimard
D : De LUCA Erri : Trois chevaux
G : GIRAUDEAU Bernard : Le marin à l'ancre lu en janvier
H : HASLAM Chris : Alligator Strip
I : ISHIDA Ira : Ikebukuro west gate parck
J :
K : KENNEDY Douglas : La femme du Ve Ed Belfond
lu en janvier
L : LARSON Stieg : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes Millenium 1 Ed Acte Sud
M : MAILER Norma : La nuit des temps
N : NOTHOMB Améfie : Mercure Ed Albin Michel
O : OSTER Christian : Mon grand appartement Ed de Minuit
P : PANCOL Katherine : La valse lente des tortues
Q :
R : RINALDI Angelo : La confession dans les collines Ed Gallimard
S : SEVERAC Benoît : Les chevelues
T : TOLSTOI Léon : Guerre et Paix ou la Guerre et la Paix que j'ai l'intention de m'offrir dans la Pléiade !
U :
V : VERONEZI Sandro : Chaos calme
W : WOLFE Tom : Un homme, un vrai
X :
Y :
Z : ZOCCHI Chiara : Olga

Je prépare une petite chronique des livres lus dans le mois de janvier. J'espère m'y tenir. Une fois par mois, cela devrait aller !
Donc à suivre...

Challenge_ABC

Posté par sylviedetoulouse à 15:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :