05 décembre 2009

Ah la vie d'artiste !

Ce soir c'est le concert de Noël, premier des trois concerts de nos études musicales à mon Petit Bout et à moi mais nous ne participerons pas.

Même si Manon se remet très bien de son "état grippal", ce n'est sans doute pas une bonne chose d'aller se mélanger à une foule et toussoter pendant le concert. Et puis il y a une telle suspicion dans le regard des gens dès que vous parlez de grippe qu'il vaut mieux rester chez soi greed

Dommage car ce matin avant de partir avec son Papa pour le WE, elle a bien interprété son Scherzo de Carl Maria von Weber. Le Papa dit qu'elle joue pour elle et non pour un public oui mais... Lorsque l'on travaille un morceau pendant presque 3 mois il y a une finalité à le jouer pour d'autres qui motive et caresse l'égo. Mais le Papa n'est pas musicien, il ne peut pas comprendre nos états d'âme de pianistes !


Pour vous faire une petite idée...

Nous avions aussi commencé l'étude d'un quatre-mains mais deux de ses cours ayant été annulés et reportés nous n'avons pas eu l'occasion de jouer ensemble autrement qu'à la maison donc il reste du travail.

Quant à "ma" Pathétique elle est prévue pour un concert spécial "classique" avec certaines élèves du cours de flute traversière début mars. Manon devrait également participer comme les autres élèves qui présentent un concours de piano quelques jours plus tard.
Un concert pour public plus averti avec des élèves qui ont déjà quelques années de piano ou de flute. Cela devrait être sympa... et stressant comme d'habitude.

Puis une semaine plus tard ce sera le concert de printemps spécial 4 mains. Comme il y a deux ans, les duos sont formés d'un élève de chaque professeur. Manon jouera avec sa copine Anna et moi avec la maman de la copine. Pour moi ce sera du Schumann avec une "Geburtstagsmarsch". Rien de compliqué, l'essentiel étant de participer. Pour Manon je ne sais pas encore.

Nous ne pourrons pas jouer notre 4 mains avec Manon lors de cette audition car certains parents pourraient faire des remarques sur cette entorse à la teneur du concert et du fait que nous jouons deux fois !!! Ah les suceptibilités... Ewa devrait bien nous trouver une occasion pour jouer la Chanson Paysanne de Schumann ainsi que le Scherzo lors d'un petit concert du samedi matin à la médiathèque. Ce jour-là on transporte le piano numérique et pour de petits morceaux c'est acceptable surtout dans le bouhaha des personnes qui viennent changer leur livres. Il faut amener la musique à toutes les oreilles...

Pour le bi-centenaire de la naissance de Frédéric Chopin en 2010, Ewa a le projet d'un concert au mois de novembre. Elle jouera, son mari (ancien premier violon de l'Orchestre de Chambre de Toulouse) également ainsi que quelques élèves.
Je commence à travailler le 1er nocturne opus 9 de Chopin. Comme je ne pianote que le WE il me faut du temps pour déchiffrer et surtout caler 22 notes à la main droite pour 12 à la main gauche !!! Quelle idée d'être si compliqué... mais c'est si beau. Ecoutez...

chopin_26042t
Frédéric Chopin
1er mars 1810 - 17 octobre 1849

J'aurais aimé être George Sand...

Posté par sylviedetoulouse à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


08 août 2009

La boite à musique

Un petit coup de pub indirect de France2 pour mon blog ! Je plaisante bien sûr.

Hier soir en seconde partie de soirée (22h10) la super émission de Jean-François Zygel "La boite à musique". J'adore cette émission. De la qualité musicale, du mélange des genres classique et jazz avec des petites incursions en variétés et puis l'occasion de découvrir, d'apprendre. Des notes en liberté.
J'ai d'ailleurs écouté l'émission de la semaine passée sur le Net et découvert le chanteur Grégoire dont j'avais vaguement entendu parlé. Pas d'un optimiste forcené le garçon mais qui m'a donné envie d'en entendre plus. Donc à suivre...

Hier soir Mickaël Rudy a joué le début de la barcarolle "Juin" des saisons de Tchaikowsky que j'ai jouée l'an passé. En sachant rester à ma place, j'ai toujours un frisson de fierté en me disant : moi aussi wink

Alors aujourd'hui via Google les internautes qui tapent "barcarolle" suite à l'émission peuvent arriver sur ma page... les pauvres, coincés entre quelques touches de piano, un peu de broderie, des tissus et des états d'âme !

Pour avoir une idée du morceau... par Wladimir Ashkenazy

Voici les mots clef du jour. Je trouve cela amusant.

Mots_cl__blog

L'occasion de voir que certains se posent des questions sur les chevelures poivre et sel et que les yeux bleux ont beaucoup d'attraction car jour après jour ils sont dans les mots clef.

C'était un petit billet clin d'oeil avant d'ouvrir l'album des vacances...

Posté par sylviedetoulouse à 17:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2009

Un peu de musique

Cela fait un moment que je n'ai pas évoqué mes petites notes. Il me fallait prendre du recul...

J'ai trouvé sur YouTube le morceau que j'ai joué à la dernière audition de piano fin avril.
Et puis, excusez du peu, interprété par Christian Zimerman dans ses jeunes années lorsqu'il a gagné un prix d'interprétation.

Pour la première partie j'ai fait presque aussi bien !!!
Mais brusquement tout s'est gâté, un doigté qui est parti en vadrouille et moi en live (c'est le cas de le dire !).
La catastrophe.
Pas moyen de remettre mes dix doigts dans les notes. De soupirs en répétition j'ai réussi à passer ce cap laborieusement et finir joliment mais le charme était rompu. Qu'étais-je venue faire là ?

Pourquoi ne suis-je pas capable de garder cette concentration car je crois que c'est de cela qu'il s'agit ?

J'avais pourtant pris mes quelques gouttes de liqueur de Bach, le quatre mains avec mon Petit Bout s'était bien passé et j'enchaînais juste derrière pour ne pas perdre cet élan positif. Et vraiment pour une fois je m'y croyais enfin arrivée. Les deux premières pages n'avaient pas seulement été jouées mais interprétées. Même ma prof dans la coulisse m'a dit ensuite qu'elle me sentait à l'aise, bien dans le piano. Mais je crois que cela je l'ai déjà écrit d'autres fois. Perpétuel recommencement...

Comme d'habitude j'ai regagné ma place sous les applaudissement mais le coeur lourd et l'âme ravagée.
L'audition continuait et j'avais encore une épreuve que je ne voulais pas râter.

A la fin de chaque petit concert, tous les élèves encore présents remontent sur scène pour la photo. Eh oui Cannes n'a rien inventé !
Mais cette fois-ci c'était un peu particulier car en secrêt on fêtait les 10 années de présence de notre professeur. Et pendant que tout le monde faisait son plus beau sourire je devais ré-ouvrir le piano poussé dans un coin et jouer "Joyeux anniversaire". Je n'avais appris cela que la veille et depuis 24 h je plaquais les accords. Bon j'ai fait quelques accrocs (le trac plus le manque de lumière pour lire la partition) mais le thème universel a été repris en coeur et l'émotion était palpable.

A la sortie j'ai laissé le Papa et sa fille ainsi que mon père et son amie partir ensemble vers leurs voitures, hasard de parking et moi à l'opposé sous la pluie battante et la protection dérisoire de mon petit parapluie rose. J'avais encore sur le coeur ma déconfiture musicale et ce retour soudain à ma vie solitaire a ravivé mes blessures. J'envisageais sérieusement de tout arrêter : plus de piano, plus de concerts ratés et puis le reste était à l'unisson...

Nuit blanche et lendemain boulot !

J'ai essayé de mettre tout cela en mots mais cela finissait dans le pathétique.

Tiens la pathétique justement. Ah Beethoven ! Voilà du carré pour remettre en place les sentiments que Chopin malmène (même si j'adore Chopin !).
J'étudie le 3e mouvement... pour l'année prochaine ; car cette année en ne jouant que le WE ce n'est pas possible. Là on atteint les limites de mes possibilités. Je ne jouerai jamais au tempo des grands pianistes ni avec leur fluidité comme ici

mais si j'arrivais déjà à la version suivante, je serais contente. Enfin ne pas oublier d'ajouter la touche de stress en plus. J'ai intérêt à jouer tous les soirs pendant les grandes vacances où mes filles seront absentes !!

En attendant pour le 3e et dernier concert de l'année je prépare une transposition de liszt d'un morceau de Schubert. J'ai trouvé cette jolie version un peu différente de la mienne mais cela donne une idée.

Ainsi qu'un quatre mains avec ma prof.

Voilà ! Fin de l'interlude musical. C'était amusant de chercher sur YouTube.
Au travail enfin au lit pour ce soir...

Posté par sylviedetoulouse à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

14 février 2009

Ah la St Valentin !!!

Ce n'est pas une fête pour moi, ça greed
En plus cela fait 10 ans que j'ai entamé ma vie de Maman solo avec une interruption de deux ans et c'est bien "mal" parti pour continuer... greed

Mais bon je suis en vacances alors on ne dira rien pour cette fois wink

Et puis j'ai Mozart, Chopin, Liszt, Schumman et Rachmaninov pour me tenir compagnie.
Eh oui rien que ça : je ne fais pas dans la demie-mesure ! Tous de grands amoureux en plus, enfin pour Rachmaninov je ne sais pas... Ah aimer et être aimée au son du piano...
Bon depuis hier après-midi je berce mes oreilles (et mon coeur) de leur concerto pour piano et orchestre, à bon volume dans le salon, (pendant que les filles ne sont pas là !) pour profiter pleinement de toutes les subtilités musicales et frissonner sur les accords du piano.
Ce ne sont pas des versions avec pianistes de renom sauf Rachmaninov avec Artur Rubinstein mais c'est pas mal tout de même.
Pendant ce temps-là mon crochet s'agite sur la Babette Blankett (je vous montre bientôt...) et ma tête liste tout ce que je voudrais faire pendant cette semaine de vacances...
Je sens qu'une semaine cela va être trop court...

St Valentin oblige et comme je m'aime beaucoup (enfin ça dépend des jours !) voici mon petit cadeau de moi pour moi !

Coeur_chocolats1
Mignon n'est-ce-pas ?

Coeur_chocolats2
Le must :
les deux chocolats seront pour moi, na !

Posté par sylviedetoulouse à 15:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 juillet 2008

Un petit air de piano...

Il y a une dizaine de jours mon Petit Bout et moi étions de concert : la dernière audition de l'année.

Le trac comme toujours mais une journée chargée au boulot, m'avait empêchée de cogiter. Juste le temps de rentrer à la maison tardivement et des chiffres plein la tête, de préparer les partitions et de partir vers la salle où trônait le piano depuis plusieurs jours : plusieurs soirs d'audition pour que chaque professeur puisse faire jouer ses élèves !

Manon a très bien interprété son morceau, avec les nuances et dans le rythme ; les dernières répétitions à la maison n'étaient pourtant pas encourageantes. Comme quoi la scène dynamise !

Puis un peu vers la fin nous avons joué le quatre mains toutes les deux. Pas nickel mais c'était écoutable ; je suis restée seule devant le piano pour la Barcarolle de Tchaikovsky, le mois de Juin des Saisons.
J'ai étalée mes 5 pages, réglé le tabouret, inspiré un grand coup et... je me suis lancée.
Ce morceau je le travaille depuis un bout de temps même si j'ai joué d'autres morceaux pendant l'année. Je l'ai bien dans les doigts mais surtout dans le coeur ; je veux dire que je le ressens et que ces mois de travail (même s'ils ne sont plus très intensifs depuis que j'ai retrouvé un job gourmand en temps) m'ont permis d'explorer toutes les émotions pour que je puisse enfin me laisser aller dans la musique et oublier la technique ou mieux, m'en servir.
Enfin c'est ainsi que cela se passait à la maison et lors de la dernière répétition avec ma prof.
Et ce fut presque pareil sous les spots ! J'ai réussi à penser "musique" pendant quelques minutes. Un léger accrochage qui aurait pu me décontenancer et j'ai repris mon immersion musicale.

C'était une sensation très agréable :-)

Même mon père, venu nous écouter, y est allé de son compliment lorsque j'ai regagné ma place ; ce qui est un scoop !!!  Si je fais correctement quelque chose il estime que c'est normal, donc il n'y a rien à dire, dans le cas contraire j'ai droit aux remarques !!! Et à mon grand âge cela a toujours autant d'importance :-)

Et puis ce samedi, entre un taxi-coiffeur pour la grande, une course pour la petite, j'ai filé de façon impromptue chez ma prof pour re-jouer. Elle avait oublié de me rappeler ce mini concert chez elle, juste avec ses élèves adultes. Du coup tout le monde avait déjà interprété sa partition ; j'ai pris place sans que le stress n'ait le temps de me gagner mais avec moins d'implication. Le sentiment de survoler un peu les touches. Dommage.
Puis j'ai repris mon planning d'un samedi courses diverses assez chargé !

Reste à trouver la partition que je travaillerai pendant les vacances... C'est pour le dernier cours de jeudi.

Demain soir c'est le spectacle de danse de mon Petit Bout. Mon Ado Préférée ayant déclaré forfait puisqu'elle est en stage de dessin à Lyon depuis lundi. La vie d'artiste est difficile et remplie de choix :-)

Ce WE je devrais reprendre mes aiguilles et mes tissus et le Born to Quilt, j'ai hâte...

Et puis je serai enfin en vacances... si tout va bien !

Posté par sylviedetoulouse à 22:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


30 mars 2008

740 petits doigts pour un concert

Cela en fait des doigts sur un clavier de piano ! Heureusement pas tous en même temps, juste 20 par 20 !!!
En effet hier soir c'était le concert à quatre mains préparé depuis quelques semaines par deux des trois profs de piano.

Dès 19h30 je pouvais commencer à stresser !!!

J'avais évoqué ce concert .
Le principe étant de faire jouer ensemble un élève de chaque professeur.

Nous nous sommes rencontrés deux fois ces quinze derniers jours pour répéter, mon jeune partenaire et moi et hier soir nous clôturions un concert très sympathique et qui a demandé beaucoup de travail aux deux professeurs pour trouver les morceaux, les pianistes qui s'accorderaient en fonction des difficultés musicales, des créneaux horaires pour répéter ensemble.
Manon jouait deux fois : un morceau jazzy pour la partie des basses (l'accompagnement) avec une fillette un peu plus âgée et une petite valse pour les aigus (le chant) avec un garçon. Pas toujours évident de s'accorder rythmiquement mais elle s'en est bien sortie.
Je jouais l'accompagnement d'une sonatine de... j'ai oublié le nom. C'est bien, j'étais à gauche et cachée en partie par le jeune pianiste pour ne pas me voir rougir lorsque j'ai accroché une note, le seul moment où je jouais seule : pas de chance ! Je pense que lui n'a pas fait de couac ; il se laisse juste gagner par sa virtuosité et accélère en oubliant l'aspect musical du morceau. Mais je crois que dans la salle, cela n'a pas du s'entendre vraiment. C'est déjà difficile de s'écouter lorsque l'on joue seul, mais à deux, je suis incapable d'entendre le rendu du morceau !

Cela me plait de plus en plus de jouer en commun, comme lorsque j'ai accompagné la flute. Et puis c'est une autre expérience que de jouer avec ma prof ou avec mon Petit Bout.
Je n'ai pas abandonné l'idée de ma sonate de Beethoven avec un violon. Mais la section violon est récente à l'école et les élèves encore trop débutants pour ce morceau.

Deux bons mois pour préparer la dernière audition de l'année puis le concert des adultes chez ma prof. Toujours ma Barcarolle de Tchaïkovsky et peut-être un quatre-mains de Debussy avec ma prof et puis un quatre-mains de Schumann avec mon Petit Bout. Il y a aussi Satie qui me fait envie mais là c'est plus facile !!!

Reste à trouver le temps de faire tout cela...

Posté par sylviedetoulouse à 21:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 février 2008

Ma petite pianiste...

Je ne vous ai pas conté fleurette, non parlé musique, depuis un moment !

Et pourtant...

Il y a d'abord eu l'audition de fin d'année en juin 2007. Malgré des émotions à fleur de peau que je n'étais pas sûre de retenir et un stress toujours présent Tchaïkovsky a joliment glissé sous mes doigts avec le mois de mai dans les Saisons. Pas encore prête pour les concerts de 10000 personnes mais je m'améliore côté trac.
Mon Petit Bout a bien joué également. Elle a commencé, puis nous avons joué un quatre mains ensemble et cela m'a préparée à mon solo :-)

Une nouvelle année musicale et un concert à deux pianos avec Ewa, ma prof, pour l'audition de Noël. Une adaptation pour deux claviers de l'Andante du Concerto n° 21 de Mozart. Deux pianos à monter sur l'estrade (et à redescendre !), enfin un piano droit et un piano numérique ; ce sont les bras des papas qui ont été contents ! Le morceau que je devais aussi jouer en solo a été remplacé par une fugue de Bach de dernière minute (celle de la chanson de Maurane) et la Barcarolle de Tchaïkovsky repoussée à la fin de l'année. Avec mon nouvel emploi du temps de femme active surbookée je ne pouvais pas travailler comme il se devait et il y a du boulot sur cette partition.
J'ai plutôt bien joué : je m'améliore dans mes prestations publiques ! Les mains tremblaient encore mais j'ai pu rentrer dans la musique et presque m'y oublier...
Manon a assuré comme d'habitude.

Puis Manon a préparé son premier concours.
Un mini concert des participants tout niveau pour se roder et il y a deux dimanches le grand jour avec le déplacement à Libourne.
Dans la salle des mariages de la Mairie, son parquet, ses dorures,ses stucs, ses lustres à pampilles et un piano à queue.
Le premier pour mon Petit Bout.

Manon_piano

J'ai déjà eu l'occasion de jouer sur un "vrai" piano. La prof de mes jeunes années en avait un et lors des concours ou auditions il y avait toujours un piano à queue.
Notre petite école de musique était bien représentée et d'un bon niveau car nous sommes revenues avec plein de prix... et celui qui m'importait le plus : un second prix avec 18/20 pour Manon.

Le prochain concert en mars est sur le thème des quatre mains où les élèves des professeurs se mélangent. Manon devait jouer avec sa copine Anna et moi avec la maman mais elles ont du décommander.
Manon attend toujours les deux mains supplémentaires et je vais jouer avec un garçon assez surprenant.
Il a de grandes facilités techniques pour le piano : de grandes mains et une agilité folle. Il a cependant besoin de canaliser cela pour sortir l'essence musicale.
Lors du concert précédant le concours il a joué une oeuvre de Rachmaninoff : Polichinelle, particulièrement hardue. Je sais que cela me restera à jamais impossible avec mes 10 petits doigts. Dans son autre morceau de concours de Brahms, sa technique n'a pas voulu passer il n'a pas su jouer l'interprétation. Donc j'attends notre partenariat avec impatience pour voir cela de plus près !!! Pour l'instant je travaille dans mon coin...

Mais le temps passe si vite...

Posté par sylviedetoulouse à 11:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

08 mars 2007

Concert à la Halle aux Grains

f_toulouse_halleauxgrainsHier soir j'étais de sortie pour un concert de musique classique à la Halle aux Grains.

Mozart avec l'ouverture des Noces de Figaro puis la Symphonie Concertante pour violon et alto en mi bémol majeur K 364 et Beethoven avec la Symphonie n° 2 en ré majeur op 36 au programme.

Programme tout public car ce sont des oeuvres connues donc les thèmes chatouillent agréablement l'oreille.
Un public respectueux, à défaut d'être averti, qui n'applaudit pas entre les mouvements et qui respecte le silence qui sied à une écoute commune. L'accoustique du lieu y est aussi pour beaucoup.

Le plaisir de voir ce que l'on écoute ! Choisir sa vision du son, ce que l'on ne peut faire lors d'un concert retransmis à la TV. Admirer les mouvements d'ensemble, (ah quand tous les archets sont à l'unisson !) la partition isolée d'une flute.
De plus la copine avec laquelle je travaille sur la sonate pour piano et violon (enfin en ce moment nous ne travaillons pas beaucoup !!! ) nous accompagnait. Donc un avis éclairé sur les deux solistes à cordes.

Et puis je trouve cela beau ces hommes et femmes en noir et blanc dans la lumière, le bois, le cuivre ou le métal des instruments qui brillent. Les gestes du chef d'orchestre, la force et la légèreté des mains avec le côté dérisoire de la fine baguette pour diriger le tout. Très classique tout cela et peut-être un peu vieillot mais cela participe à mon plaisir. Le queue de pie ne fait pas le musicien mais en jean's c'est moins bien :-)

k125695a
Les mains de Karajan
qui a aussi dirigé sans baguette.

Posté par sylviedetoulouse à 13:54 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

03 décembre 2006

Pour le bonheur d'un arpège...

Ce soir c'était concert !
piano_notes

Juste dans mon village ; l'audition de Noël de la classe de Piano d'Ewa, notre professeur à mon Petit Bout et moi !

Une innovation cette année, un concert en deux parties. Le nombre des élèves augmentant il devient difficile de grouper tous les "artistes" dans la même soirée en continu. Beaucoup de petits qui ont du mal à rester sages (je ne parlerai pas des parents !!) lorsque les plus grands jouent. Et puis la salle qui devient trop petite pour accueillir tous les fans :-)
Donc à 19 h 30 pour les "petits" suivi d'une petite collation et à 20 h 30 pour les plus grands et une nouvelle collation :-)

Cet après-midi nous sommes allées répéter ! Mon Petit Bout a joué parfaitement. Pour moi ce fut un massacre :-(((

Vendredi dernier, comme l'Homme de mon coeur ne pouvait pas être présent au concert et qu'il était de passage dans ma maison, j'avais eu envie de jouer.
Normalement dès que je me mets dans l'idée de "jouer" en étant écoutée je commence à perdre un peu (voire beaucoup !) de mes moyens.
Ce soir-là, magie, j'ai joué d'un bout à l'autre ce Clair de Lune de Debussy (qui m'a donné bien du souci) sans frémir sur les quelques petits loupés peu audibles. J'étais "dans" le morceau, je me faisais plaisir.
Mon unique spectateur, peu mélomane mais attentif à ma musique, a ressenti ce plaisir.  Il était content que je me sois laissée aller (enfin !) et fier de moi :-) Bon d'accord il était encore sous les effets d'une anesthésie locale !!!

Jeudi, j'avais mon dernier cours avant le "grand jour" et à nouveau j'ai pu retrouver cet état de grâce. Oh il ne s'agit pas de virtuosité, je ne suis qu'une petite interprête mais enfin je pouvais ressentir ce plaisir en jouant devant et pour autrui comme il m'arrive parfois de le frôler lorsque je "travaille" pour moi.
Silence puis Ewa me dit que j'ai très bien joué, tranquillement, pleinement et qu'elle en a la chaire de poule. Elle sait toujours avoir des remarques positives pour encourager le peu de progrès que je fais parfois mais là c'était vraiment différent.

Pas moyen de retrouver cette magie en ce gris samedi. J'étais déçue à un point. J'y avais cru. Je pensais qu'enfin j'allais pouvoir me faire plaisir en concert. Je n'excluais pas une ou deux fausses notes une fois sur l'estrade, sous les lumières, mais plus cette panique qui fait trembler les doigts et sortir de la partition pour se retrouver perdue au bord des notes que l'on avait cru apprivoiser !

L'Homme de mon coeur a téléphoné pour me souhaiter un bon concert et a bien senti que le moral était bas. Il avait ses enfants et surtout une main en convalescence (opération du canal carpien) peu compatible avec la conduite.
Mes filles ont tenté de me réconforter mais j'avais le cafard et même pour jouer un morceau intimiste ce n'est pas le top ! Bien sûr il y a d'autres soucis en attente qui se réactivent à la moindre défaillance, il ne s'agit pas uniquement d'accords mal plaqués ou d'arpèges accrochés.

Alors que nous étions en train de nous préparer à quitter la maison le téléphone sonne. C'était l'Homme de mon coeur qui appelait à nouveau. Nous étions en retard... il nous attendait sur place !!!! :-))))))))

Mon Petit Bout a ouvert le spectacle. Très bien, toute droite sur son tabouret et presque impeccable dans le jeu musical des doigts.
Je suis passée peu après. Un peu tendue mais le coeur bien au chaud. Quelques légers accrochages qui ne m'ont pas décontenancée, qui ne m'ont pas sortie de ma bulle musicale.
Le morceau dure 5 mn à peu près, c'est à la fois long pour tenir jusqu'au bout et court quand on commence à se laisser emporter par la musique.
J'ai "bien" joué peut-être un peu moins que les deux fois précédentes mais mes doigts ont bien voulu "dire" ce que je ressentais. C'est presque le bonheur :-)
Il y a eu les applaudissements (longs, si, si !!) que pour une fois j'ai entendus et Ewa était émue. Je lui avais fait plaisir.
Retourner à ma place et glisser mes menottes dans celle, chaude, de l'Homme de mon coeur...

Il est parti retrouver ses enfants en conduisant d'une seule main...

Je vais pouvoir aller dormir, sereine... et préparer le calendrier de l'Avent demain avec les filles ! Oui je sais j'ai déjà loupé deux chocolats !!!

Allez voir le calendrier d'Aji, il est beau, mais beau !!! Ah le coeur, les coeurs, il n'y a que cela de vrai :-)

guirlande_coeurs

Posté par sylviedetoulouse à 00:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 décembre 2005

Dure la vie d'artiste !!!

Et voilà le concert est passé !

On s'inquiète, on s'affole, on s'angoisse mais à quoi bon. Il s'agit juste, c'est le cas de le dire, de jouer quelques notes, pas de quoi en faire tout un plat !

Mouais, sauf que sur le moment on ne voit pas les choses ainsi...

Après les présentations d'usage de la présidente  de l'association et les remerciements, quelques chansons avec la chorale des enfants et ce fut mon tour de monter sur scène.
J'essaie de prendre mon temps, je règle le tabouret, je m'avance, je me recule, histoire d'arriver aux pédales bref je m'installe. Je ne sais pas si cela me calme un temps soit peu mais bon.
Une grande respiration et hop, on claque l'accord avant la déferlante des gammes. Cela ne passe pas trop mal, je ne m'emballe pas trop dans la vitesse. Un autre accord, moyen mais pas dissonant et ça repart jusqu'à la fin. Oh ce n'est pas l'interprétation du siècle mais c'est correct.
Applaudissements mais je ne bouge pas. Maintenant que j'y suis, j'y reste, sinon toute ma concentration est à refaire ! Les doigts sont froids et les mains tremblent mais il faut faire avec !
Aux premières mesures du Nocturne, je sens bien que je flotte au dessus des notes alors c'est le couac et me voilà déstabilisée. Je tente de reprendre mais je panique. Il s'agit de ne pas passer trois heures à se poser des question il y a une petite quarantaine d'artistes qui attendent derrière moi !!!
Je respire et je reprends au début. C'est bon, mes doigts trouvent leur place dans le clavier. Là tout s'enchaîne, un ou deux petits accrocs sans doute pas perceptibles dans la salle. Je les ai plus sentis qu'entendus mais je ne me mets pas à cogiter pour autant. Je profite de la phrase musicale suivante pour me reprendre et je vais jusqu'au bout, presque tranquillement. Il ne faut tout de même pas croire que j'ai fini zen :-)
Applaudissements mais j'entends plus un bruit qu'une réalité. Je me lève, Ewa, mon professeur, derrière le rideau me glisse que c'était très bien et qu'elle est contente ; j'essaie de retrouver les marches dans l'ombre après les lumières ! Enfin mon siège et Manon, mon petit bout, à qui je fais un gros bisou.
C'est bon je vais pouvoir profiter du spectacle !

Manon passe peu après, beaucoup plus détendue que sa Maman. Le salut, l'installation au piano avec les pieds qui ne touchent pas le sol et hop, elle attaque le premier morceau. Une petite erreur mais elle se reprend. A peine le temps de quelques claquements de mains et en avant pour le second. Le salut et elle est à côté de moi. Encore un bisou. Elle aime bien les bisous :-)

Ce fut une agréable soirée clôturée par la dégustation de petits gâteaux réalisés par certaines Mamans.

C'est reparti dans l'étude pour le concert du printemps. Un quatre mains avec Ewa avec des variations sur un lied de Beethoven et aussi un quatre mains avec Manon. Cela me plaît beaucoup de jouer avec ma fille. J'ai joué aussi avec mon aînée mais après trois ans de piano elle a arrêté. Pas très motivée !!! Cela aurait été difficile de jouer à 6 mains...

piano_tourne1

Posté par sylviedetoulouse à 17:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]