17 décembre 2005

Je tricote...

Et voilà, moi qui me targue de ne pas suivre les tendances, j'ai repris mes aiguilles à tricoter pour faire le truc à la mode en ce moment.
Non, non, pas une écharpe mais un chauffe-épaule ou cache-épaule ou poncho ou... comme vous voudrez ! Et ce n'est ni pour mes filles, ni pour moi, mais pour l'amie de mon Papa.

Evidemment c'est pour Noël, oui, oui de cette année !!! Je me décide maintenant...
Je pense "cadeaux" longtemps à l'avance mais je me décide toujours au dernier moment. Dès fois que Noël serait annulé !!!
Je me disais bien qu'un jour, si je reprenais le tricot, je me ferais bien ce descendant moderne de la liseuse mais en général la mode est passée depuis longtemps lorsque je me décide ;-) Comme je séchais un peu sur les cadeaux et beaucoup sur les finances un présent fait maison serait préférable. L'an passé, j'avais fait un petit quilt, celui d'avant, un protège carnet de croquis brodé sur lin teint : il me restait le tricot à exploiter !

laines_poncho2Je suis allée chercher mes laines ce matin chez une copine qui tient un magasin Phildar depuis peu. Je voulais du beige, du poil, du doux, du moelleux et du qui monte vite... En plus il me fallait un modèle, non à suivre mais pour me servir de base. Pas du tout les mêmes laines, ni la même taille d'aiguilles. Je le "vois" beige avec Neige et une bordure avec les poils de Maritza...
J'espère juste que mes longues années de tricotage ne sont pas enfouies sous les limbes de ma mémoire !

Je viens de faire mon petit échantillon. C'est sympa !

Bon j'attaque...

bonhomme_de_neige_tricotte1

Posté par sylviedetoulouse à 15:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


16 décembre 2005

Questionnaire à la mode !!!

5 choses que tu aimerais faire avant de mourir ?

Je n'ai aucune envie de mourir qu'on se le dise même si à certains moments de ma vie j'ai pensé que tout serait simple si je ne me réveillais pas au matin...

- préparer mes filles à être capable d'affronter la vie pour rebondir sur ses difficultés sans regrets mais avec des souvenirs et pour cela être parfois dure mais argumenter sans fin.
- Finir tous mes patchs, mes broderies et mes pulls en mal de montage qui profiteraient bien du retour à la mode du tricot pour sortir enfin de leur boite !
- traverser les Etats-Unis d'est en ouest ou l'inverse, pourquoi pas la mythique route 66, en camping-car avec l'Homme de mon coeur et se repaître de grands espaces, de vie sauvage et de boutiques de patch !
- vivre pleinement chaque journée.
- écrire tout ce que je n'aurais pas su ou pas osé dire, comme l'envie de laisser une petite trâce pour que tout soit bien clair, bien précis, ordonné...

5 choses que tu sais faire :

- lire les histoires à mes filles avec câlins, bisous...
- jouer avec les couleurs, les petits morceaux de tissus et les fils à broder.
- oublier les mauvais moments pour repartir même cahin-caha jusqu'à l'embellie.
- entasser des milliers de choses INDISPENSABLES pour le cas où j'aurais l'idée géniale pour les utiliser.
- me mettre en colère ! Pas de quoi en être fière mais je ne pouvais pas mettre "Ne se contrôle pas" dans la catégorie suivante tout de même. Il m'arrive de pas m'énerver... si, si !

5 choses que tu ne sais pas faire :

- mentir, tricher ! Si je m'y risque je suis atteinte du syndrome de Pincocchio
- louvoyer, feinter, calculer pour arriver à mon but. A moi la ligne droite et les obstacles à abattre en cours de route.
- dessiner. Ma mère savait, mon aînée a un joli coup de crayon ; je suis la sacrifiée !
- utiliser les expériences réussies pour me donner de l'assurance. Extérieurement je suis zen mais au dedans, wahou le chaos ; mais ça vient, pianissimo...
- être sociable par obligation donc patiente avec les imbéciles, les méchants, les injustes et les mous.

5 choses qui t'attirent chez le sexe opposé :

Il y a peu j'aurais encore dit TOUT vu que je n'avais RIEN alors...

- sa façon de me rassurer et de me libérer peu à peu de mes propres jugements destructeurs solidement ancrés : 45 années d'entassement derrière une façade pourtant solide !!!
- qu'il m'écoute (et je parle, et je parle...) mais qu'il se raconte aussi en confiance.
- ses mains, ses avant-bras et sa carrure massive (du muscle un p'tit peu enrobé)...réconfort, tendresse et douceur ! Je fantasme grâve là :-)
- qu'il croit en moi sans adoration, ni dévotion, ni pitié ; juste une évidence pour me rendre à moi-même.
- qu'il aime que je l'aime...

Je ne peux pas être très objective, je suis amoureuse... lol

5 choses que tu dis le plus souvent :

- "'tain" : pas joli, joli mais je ne jure que sous la colère. J'essaye le Boudu couleur locale...
- "Minute papillon" et sa variante "Attends" !
- "Tu te crois où là" ?
- "Mon Bébé Joli", "Ma Poupée à moi", "Mon Tout Petit Bout" pour la petite ; "Mon Ninou" pour la grande et "Mes Petits Bouts" pour les deux et "Je t'aime"...
- "Une fois, deux"..................mais rarement trois :-)

5 personnalités qui te plaisent :

Alors là cela va être dur ! Pas le culte de la personnalité, moi !

- Benoîte et Flora Groult car leur Journal à quatre mains a été une révolution pour moi.
- Cosey qui a accompagné mon entrée dans la BD. Et puis il est beau sur la photo au dos des "Jonathan"... :-)
- Maxime le Forestier qui a supporté jusqu'à l'usure mes tourments d'adolescente et mes doutes d'adulte.
- et tous ceux et celles qui savent me transporter par des mots, des images ou de la musique. Je les remercie de faire vibrer mes émotions...

5 personnes que j'aimerais voir répondre à ces questions à leur tour :

Dans mes navigations au milieu des blogs, beaucoup ont déjà répondu à ce questionnaire.

- Francine qui a été la première à visiter mon carnet de bord.
- et puis celles ou ceux qui passeraient par là et qui ont envie de jouer le jeu...

Posté par sylviedetoulouse à 12:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 décembre 2005

Ah ! ce que c'est bon les mots doux...

Plaisirs du Web, ces petits messages que l'on reçoit sans s'y attendre pour un billet d'humeur à commenter, un encouragement, un compliment...

J'avais perdu de vue le monde virtuel depuis quelques mois, un job, un homme dans mon coeur (divorce, plus 6 ans à être uniquement Maman !) et un PC qui avait des vapeurs.

Pourtant ma longue période de "Maman célibataire en solo" j'ai apprécié tous les échanges offerts par ce "compagnon". Très sceptique à mes débuts sur le Net, juste avant le bug de l'an 2000 qui n'a pas eu lieu, j'ai, à l'occasion d'un message sur le forum de France Patchwork, pu découvrir la magie de cette correspondance particulière et en pointillé avec des inconnus.

Très enthousiaste, j'ai planché sur un site. Projet un peu narcissique je l'avoue.
Puis les forums, les groupes et le surf à tout va. Aller vers les autres à l'abri de mon écran me convenait parfaitement.
On prend ses habitudes avec certains ; d'échanges de petits mots on en vient à des échanges de petits cadeaux. Nouveaux plaisirs.
On fait même l'effort, dico à portée de main, d'échanger tranche de vie et carrés de tissus avec le monde entier.
Magie des rencontres "pour de vrai" où on a l'impression de déjà se connaître.
Petit à petit on se laisse un peu déborder. Une certaine lassitude, une correspondance de plus en plus importante, on coud moins, on brode en dilettante et on lit si peu avant de s'endormir ; le temps semble rétrécir... Alors le retour au monde du travail sonne le glas. Si en plus le coeur prend des chemins de travers...

Et puis un PC à nouveau plein de bonne volonté, une organisation de Maman solo au boulot et de surcroît amoureuse qui se met en place et hop on se lance dans un blog.
Lorsque ma fille a fait le sien j'ai été très réfractaire de ce journal intime, plus du tout intime. Un site me semblait avoir plus de retenue. Mais je n'aime pas les avis tout forgés et je suis partie en vadrouille pour en savoir plus. En peu de ballades, je me suis dit qu'il m'en fallait un à moi aussi de petit carnet de bord où noter mes état d'âme...

Et je retrouve le bonheur de petits messages dans ma BAL...

J'ai aussi les petits messages papier de mon "Petit Bout"...

mot_doux_manon_web

Posté par sylviedetoulouse à 11:25 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

13 décembre 2005

Dure la vie d'artiste !!!

Et voilà le concert est passé !

On s'inquiète, on s'affole, on s'angoisse mais à quoi bon. Il s'agit juste, c'est le cas de le dire, de jouer quelques notes, pas de quoi en faire tout un plat !

Mouais, sauf que sur le moment on ne voit pas les choses ainsi...

Après les présentations d'usage de la présidente  de l'association et les remerciements, quelques chansons avec la chorale des enfants et ce fut mon tour de monter sur scène.
J'essaie de prendre mon temps, je règle le tabouret, je m'avance, je me recule, histoire d'arriver aux pédales bref je m'installe. Je ne sais pas si cela me calme un temps soit peu mais bon.
Une grande respiration et hop, on claque l'accord avant la déferlante des gammes. Cela ne passe pas trop mal, je ne m'emballe pas trop dans la vitesse. Un autre accord, moyen mais pas dissonant et ça repart jusqu'à la fin. Oh ce n'est pas l'interprétation du siècle mais c'est correct.
Applaudissements mais je ne bouge pas. Maintenant que j'y suis, j'y reste, sinon toute ma concentration est à refaire ! Les doigts sont froids et les mains tremblent mais il faut faire avec !
Aux premières mesures du Nocturne, je sens bien que je flotte au dessus des notes alors c'est le couac et me voilà déstabilisée. Je tente de reprendre mais je panique. Il s'agit de ne pas passer trois heures à se poser des question il y a une petite quarantaine d'artistes qui attendent derrière moi !!!
Je respire et je reprends au début. C'est bon, mes doigts trouvent leur place dans le clavier. Là tout s'enchaîne, un ou deux petits accrocs sans doute pas perceptibles dans la salle. Je les ai plus sentis qu'entendus mais je ne me mets pas à cogiter pour autant. Je profite de la phrase musicale suivante pour me reprendre et je vais jusqu'au bout, presque tranquillement. Il ne faut tout de même pas croire que j'ai fini zen :-)
Applaudissements mais j'entends plus un bruit qu'une réalité. Je me lève, Ewa, mon professeur, derrière le rideau me glisse que c'était très bien et qu'elle est contente ; j'essaie de retrouver les marches dans l'ombre après les lumières ! Enfin mon siège et Manon, mon petit bout, à qui je fais un gros bisou.
C'est bon je vais pouvoir profiter du spectacle !

Manon passe peu après, beaucoup plus détendue que sa Maman. Le salut, l'installation au piano avec les pieds qui ne touchent pas le sol et hop, elle attaque le premier morceau. Une petite erreur mais elle se reprend. A peine le temps de quelques claquements de mains et en avant pour le second. Le salut et elle est à côté de moi. Encore un bisou. Elle aime bien les bisous :-)

Ce fut une agréable soirée clôturée par la dégustation de petits gâteaux réalisés par certaines Mamans.

C'est reparti dans l'étude pour le concert du printemps. Un quatre mains avec Ewa avec des variations sur un lied de Beethoven et aussi un quatre mains avec Manon. Cela me plaît beaucoup de jouer avec ma fille. J'ai joué aussi avec mon aînée mais après trois ans de piano elle a arrêté. Pas très motivée !!! Cela aurait été difficile de jouer à 6 mains...

piano_tourne1

Posté par sylviedetoulouse à 17:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 décembre 2005

De quoi bien travailler, pardon créer !

Hier petit tour en ville !

Celà faisait un moment que je n'y étais pas allée. Lorsque je vais à Toulouse mon circuit régulier n'inclut pas les boutiques de fringues. Mais hier j'ai fait une entorse, j'ai commencé par me vêtir (un minimum !) avant de retrouver quelques unes de mes boutiques préférées.

Un petit tour chez Bouchara pour voir ce qu'il y avait comme tissus et autres babioles. J'ai remarqué des épingles à têtes nacrées pour un futur pinkeep. Tout le monde en a un pourquoi pas moi ? :-)
Ensuite visite à Toto soldes. Bof ! il y a de moins en moins de choses. Fini le comptoir avec les tissus patch où je faisais des razzias à raison de 20 cm, juste trois malheureux rouleaux. J'ai tout de même trouvé du non-tissé pour "habiller" une guirlande électrique (je ne sais pas encore comment je vais m'y prendre alors les explications seront pour plus tard), un tissu pour faire le dos d'un grand quilt et de la soie noire pour doubler une écharpe.
J'ai tenté La Droguerie mais trop de monde et je n'arrivais pas à me décider pour des galons.
Le Petit Comptoir ! Ah cela faisait un moment que je n'y avais plus mis le bout de mon nez. J'aime bien et je m'y sens à l'aise, accueillie. J'ai acheté du molleton pour deux quilts. Ce n'est pas ce que je préfère, le matelassage, mais j'ai tellement de quilts qui en sont à ce stade-là. Et puis je suis dans ma phase "finir quelque chose" alors il faut en profiter :-)
Je pensais racheter un feutre pour tracer mes lignes mais Dorotea m'a proposé une petite boite de craies avec porte mine et taille crayon. J'étais septique mais en faisant quelques essais cela m'a semblé une bonne solution ; comme c'est bientôt Noël !!!

boite_craies

Avant de quitter la ville, j'ai pris les jolies épingles, un sachet de boutons verts toutes tailles et du ruban de soie à broder. A défaut de galon je ferai quelques broderies sur les écharpes. Je comptais m'en faire une pour ce soir mais je n'aurai pas le temps.

achats

Par manque de temps, j'ai du laisser de côté deux autres boutiques de point de croix-patch et je n'ai pu flâner dans mon échoppe de BD préférée ni la librairie pour enfants. Bon il faudra que j'y retourne...

Je suis en train de m'étourdir de scraprooms ici ; site de perdition donné par Véronique. Que mon petit boudoir créatif en devenir semble désuet devant de tels lieux...

Je suis allée chercher mon sapin ce matin. La voiture en a été embaumée. A moi le plaisir de la décoration maintenant :-)

Posté par sylviedetoulouse à 13:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


08 décembre 2005

Samedi soir approche à grands pas...

et le stress avec !

Pourquoi me direz-vous ?

C'est la petite audition de piano d'avant Noël. piano_dos1

Oh ! rien de bien fastueux. Je ne joue ni au Capitol ni à la Halle aux Grains, juste la petite salle du village. Mais il faut monter sur l'estrade, ce qui change tout et éviter de rater les marches avant de râter les notes !

C'est un public peu mélomane mais acquis d'avance à tous ces petits doigts qui vont courir sur les touches noires et blanches. Il y a les Papa, Maman, Papy, Mamie, Tonton, Marraine, les grands frères, les petites soeurs. Ah ! la salle est vite comble et l'on joue à guichets fermés à chaque spectacle...

Dans mon jeune temps, je n'ai pas souvenir d'avoir eu autant le trac ; Il y avait pourtant une audition de fin d'année et des concours. Une petite appréhension mais une fois lancée...C'est vrai qu'il y avait un énorme bocal de Smarties juste à côté pour donner du courage. C'est ça qui doit me manquer !!!

Il y a trois mini-concerts par an où personne ne m'oblige à participer, surtout que pendant longtemps j'ai été la seule adulte à jouer. Je peux me féliciter d'avoir osé puisque deux ou trois autres "grands" montent depuis peu sur la scène !
J'ai repris le piano et des cours depuis 5 ans après une longue interruption depuis mon adolescence rebelle à cet instrument musical bourgeois !!! J'ai taté de la guitare mais en 6 mois je m'étonnais de ne pas parvenir à un niveau proche de mes 9 années de piano !!! Peu de patience...

Ma seconde fille (2e année) est bien moins stressée que moi. Elle va interpréter ses deux morceaux, bien droite sur son tabouret pendant que mes doigts vont commencer à se geler et que l'appréhesion va grandir aux passages de tous les interprètes. Parce qu'en plus je me torture pour eux !!! Il faudrait sans doute que je passe en premier mais comme il y a une progression dans les morceaux musicaux j'ai droit à la dernière place. Ce n'est pas de clôturer la soirée qui me pose le plus de problème mais j'ai la somme de tous les stress en moi.

Je ne suis pas timide. Lorsqu'il m'arrive de parler en public il y a quelques râtés dans les battements de coeur mais je ne me mets pas à bégayer ou à perdre le fil du sujet. Là c'est tout autre. D'accord j'ai les doigts gelés, les mains qui tremblent. Je respire un grand coup et j'attaque. Cela ne passe pas trop mal, je commence à rentrer dans le morceau et là brutalement je perds mes repères. Ce n'est pas une question de "trou". Avec la partition, c'est la même chose. J'ai l'impression qu'un petit malin a changé les notes de place. Ah ! il y a un do sur le piano ; même le la est introuvable, c'est dire ! Mes doigts cherchent désespérément où ils pourraient bien se poser.
Là, j'attaque la phase panique. Je reprends, je massacre, je m'énerve, je respire, je souffle, JE SOUFFRE !

Mieux je connais le morceau, plus celà me semble difficile.

Je me demande si un petit verre de vodka (ma prof est polonaise) avalé cul sec ne serait pas une solution !
J'ai déjà testé la respiration type accouchement, l'échauffement tel le boxeur avant de rentrer sur le ring, les moulinets des bras comme à l'arrivée du télésiège, la méthodé Coué, "Je vais y arriver !" et ses variantes à la mode pour POSITIVER.
Mais l'alcool, je n'ai pas encore testé. Il faudrait peut-être mieux que je monte les 4 marches avant, que le verre soit prêt derrière le repli du rideau, puis je salue, je relève ma jupe, euh non ce n'est pas un queue de pie tout de même et je me pose sur le tabouret ; d'un geste assuré et harmonieux je plonge l'auditoire attentif dans la musique... Ben voyons !

Tout ça pour dire que tout à l'heure Ewa (ma prof) a pensé que débuter le concert serait peut-être une bonne idée. J'ai déjà essayé d'autres positions dans le programme mais pas encore celle-ci.
Une qui fonctionne pas mal c'est juste après le 4 mains avec ma fille mais pas de 4 mains cette fois. Ce sera pour l'audition de printemps !
Dès que Ewa a dit : on fait comme si on était samedi soir, pfuit ! doigts froids, mains qui tremblent... J'ai joué jusqu'au bout mais... Dès que j'ai eu fini, la tension s'est relâchée et là j'avais ENVIE de jouer. C'est mâlin !!!

Si vous avez des trucs pour être zen et le rester le temps de l'interprétation, je prends... :-)

Ah ! Au fait j'interprète une Etude de Johann Baptist Cramer histoire de mettre les doigts de suite dans l'action puis un Nocturne de Chopin.

piano_jazz

Posté par sylviedetoulouse à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2005

Une petite bannière...

J'ai joué avec Paint Shop Pro aujourd'hui pour un bloc de titre original.
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas utilisé ce logiciel et j'ai oublié toutes les astuces que je connaissais. Je me suis un peu perdue dans les calques, les masques et j'en passe !

ordinateur071

J'en ai profité pour revoir un peu les couleurs des blocs et des caractères.
Il faudrait que je crée un fond plus en harmonie mais je suppose que pour cela je dois passer avec la version plus évoluée du blog.
Je vais encore réfléchir un peu avant de tout changer puisque l'on ne peut pas revenir en arrière !

Donc bidouillage informatique et pas de petites croix aujourd'hui. Ah ! C'était bien la peine que je réclame à corps et à cris pour mon berlingot sourire_no_l2

Posté par sylviedetoulouse à 18:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Ah ! Ce que c'est bien les copines...

...même quand on ne les connaît pas en vrai :-)

J'avais laissé hier un message désespéré sur le forum d'Accro avec photo de mon petit berlingot pour qu'une plus douée que moi me dise où j'avais bien pu trouver ces lettres.
Merci à Graffitie qui a eu l'oeil...
C'était bien dans un de mes livres "Sajou, Passion des alphabets anciens" de Véronique Maillard que j'avais choisi mes initiales. Plus rien ne me retient maintenant pour broder deux nouvelles initiales chères à mon
coeur_qui_bat...

Voici mon berlingot en attendant de vous montrer le suivant...

berlingot_s

berlingot_h

Posté par sylviedetoulouse à 10:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 décembre 2005

Ca fonctionne à nouveau !

J'ai l'impression de jouer à l'Arlésienne.

Toute à ma joie d'avoir récupéré mon ordi "vla t'y pas" que l'ADSL me fait des misères.
Enfin, hier soir après le sauvetage par des copains informaticiens je pouvais retourner sur la Toile. Du coup on ne touche plus à rien maintenant !!!

Pendant ces derniers mois, mon éloignement de la toile ne m'a pas vraiment pesé mais ce bref retour si vite censuré m'a laissée toute désemparée. C'est un peu humiliant de se dire que l'on est si dépendant de cet assemblage de puces !

J'en ai profité pour "ranger" mon "boudoir créatif". J'ai accroché les enveloppes brodées et les petits coussinets divers reçues en échange. Le "dessus" est agréable à l'oeil mais le "dessous"...
Pas d'autre solution que de trier pour gagner de la place et enfin glisser mes jambes sous le plateau ; ce qui signifie jeter un peu de ces "trucs" que je stocke pour le jour où j'aurai l'idée géniale qui me permettra de les utiliser !
Il y a aussi les ouvrages en-cours et les revues, les livres, les classeurs remplis d'infos, d'images glanées deci-delà.
Même pendant ces derniers mois d'inactivité créatrice il m'était impensable de me défaire d'une partie de ma documentation inutile. Cela fait partie de l'aspect cocon de ma maison avec les livres et les CD. Certains font des réserves de victuailles pour les mauvais jours moi j'engrange des supports d'idées qui pour la majorité n'aboutiront jamais et n'auront été qu'un instant de plaisir imaginatif pour oublier un moment sombre. Mais les savoir là, à disposition, pourvoir les relire ou les regarder à volonté me rassure !

Le comble c'est que je n'arrive pas à retrouver dans mes archives quel style de lettre j'ai bien pu broder sur un berlingot avec mes initiales. Je voudrais en faire un autre avec d'autres initiales et il est de la plus haute importance (à mes seuls yeux) de reprendre les mêmes ! J'ai trouvé des caractères approchants mais non, je n'en démords pas, il faut que ces lettres s'accordent, se ressemblent, se complètent !

Allez je repars en chasse...

Posté par sylviedetoulouse à 09:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 novembre 2005

Mon coin à moi !!

J'en avais déjà un, pensé lors de la construction de ma petite maison.

Un espace boudoir avant d'entrer dans ma chambre, réduite, pour pouvoir allouer quelques mètres carrés à mon petit monde créatif.
Il avait été organisé avec ce que j'avais sous la main. Deux bibliothèques, des étagères, un plateau sur tréteaux pour le coin PC et une table à abattant pour le patch et les petites croix. Jamais refermée la table car il y avait bien trop de choses dessous ! Un peu difficile d'y glisser ses petons d'ailleurs... Tout était très concentré !

Je savais ce que je voulais : un plan en L, du bois, du blanc, des rangements dessous, des étagères dessus et un peu plus de place pour faire rouler le fauteuil d'un poste à l'autre !

Discussion avec l'homme de mon coeur qui allait couper et visser le tout. Peut-être pas autant d'étagères que j'aurais voulu ou alors attention la tête et pour les meubles du dessous je vais encore cogiter.

Il m'a fallu tout vider ! Ouh ! la la tout ce que je garde ! Eh bien mon coin boudoir n'est pas grand mais les deux chambres de mes filles en WE chez leur Papa ont tout de suite pris un air surchargé.

Depuis hier soir j'ai un super plan de travail à partager entre l'ordinateur et mes occupations textiles et puis deux étagères de plus pour mes revues et mes livres. C'est joli et plus aéré qu'avant. Il était trop tard pour tour ranger et ordonner. Il fallait rendre en l'état les chambres à mes filles pour leur retour de l'école ce soir sinon cela aurait chauffé grâve à mon retour du boulot après elles. Le hic c'est qu'il faut trouver une place à chaque chose. A part l'ordi et ses accessoires, le reste s'est entassé dessus et dessous. Le WE prochain les filles rangent leur chambre et moi je trie mon coin !!! Il y aura sans doute besoin de petits ajouts d'étagères sur le petit bout de mur restant...

Lorsque tout fut vide, j'ai regretté la photo "avant". Il y avait beacoup de bazar alors je n'ai pas osé. Honnêtement pour l'instant c'est loin d'être zen mais lorsque chaque objet aura trouvé sa place, je ferai LA photo.

En tout cas je suis drôlement contente.
Et puis mon compagnon a retrouvé le "coin" qui m'avait été offert par une américaine lors d'un échange international de tissus en l'an 2000. C'était le premier dollar frappé avec l'image d'une native. J'avais beaucoup apprécié ce cadeau d'une quilteuse inconnue du bout du monde. J'espérais ne pas l'avoir perdu lors de mon déménagement pour arriver dans ma petite maison mais plus moyen de remettre la main dessus.

coin_rectoRecto et le verso coin_verso

Ce fut un chouette WE...

Posté par sylviedetoulouse à 14:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]