24 février 2006

Le nez en l'air, non la maille en l'air !

Silo vous montre son tas de petits carrés crochetés dans de délicieux coloris.

C'est entièrement de sa faute si je suis allée farfouiller au fond d'un tiroir à la recherche d'un crochet puis dans mes nombreuses boites de laines pour vérifier si je savais toujours ce qu'étaient une maille chaînette, une bride and co :-)

Ouf, je savais encore et j'ai fait dans l'euphorie DEUX carrés !

Pendant que je triturais le crochet j'avais des idées de grandeur et je voyais déjà la "magnifique" couverture...que je ne saurais pas où mettre. Ce n'est pas parce que les couleurs me plaisent que cela va dans mon home sweet home.
Du coup il n'y a que deux carrés, juste deux couvertures pour Playmobil !
Et les pelotes rescapées, couvant le crochet, sont là à côté de moi attendant que je me décide...

carr_s_crochet

Et si je crochetais ce WE au coin du feu...
Voyons voir le regard de l'Homme de mon coeur ???

Posté par sylviedetoulouse à 15:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


La Sauvage !

Tentée par le test de Tica je suis allée voir si j'étais si asociale que ça et bien pas de doute !!!

sauvage2

PRESQU' UNE SAUVAGE

Tranquille, sereine et très secrète en même temps, vous fuyez souvent foule ou réunions, vous aimez la solitude.
Vous en avez besoin pour préserver votre personnalité et votre façon d'appréhender le monde. Vous retrouver chez vous, ou en famille, voir un(e) ou deux amis(es) de temps en temps, cela vous plaît. Mais vous préférez les longues promenades dans une ville ou dans la nature, les heures passées à lire, regarder des films, ou utiliser votre inventivité.

Vous êtes une véritable solitaire, presque une sauvage... Sans être misanthrope, vous fuyez les situations ou les personnages trop complexes ou médiocres.
Vous refusez aussi d'entrer dans un système ou de faire des compromis contraires à votre éthique basée sur le libre-arbitre, l'indépendance et certaines valeurs intellectuelles. Vous n'aimez pas perdre votre temps ou votre énergie.

N'oubliez pas que le monde tourne autour de vous, et qu'il vous attend chaque jour. Aspirez à rencontrer les autres, ceux-ci vous apporteront de nouvelles sources d'intérêts, ou de réflexions, sans vous empêcher d'atteindre le but que vous vous êtes fixé. Vous garderez votre capacité de regard sur vous-même et sur l'ensemble de votre vie, d'une façon plus constructive, en évitant d'en voir seulement une image linéaire.

sauvage1

Posté par sylviedetoulouse à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 février 2006

Mais non je ne le ferai pas...

...ce dictionnaire des marquoirs que l'on trouve !

Je trouvais l'idée originale, les motifs sympa, la présentation chic mais non je n'allais pas ajouter un ouvrage au long court à ma longue liste d'en-cours.

Je mettais tout de même les grilles de côté dans l'ordi au cas où, un jour, peut-être...

Et puis en allant faire mes petites courses hier, je trouve une ramette de papier d'un joli beige. Ah ???
Je vais déjà prendre le papier, cela peut toujours servir et n'engage à rien !

Puis, après ma lecture de quelques blogs dans la soirée, j'ai voulu savoir ce que donnait l'impression d'une page du dico sur ce papier presque fait pour. C'est joli ça... et si je faisais juste un petit essai de broderie pour voir...
En plus j'avais une petite idée derrière la tête id_e

J'ai ouvert mon armoire à toiles. J'ai trouvé un joli lin rouge bien raide acheté au Marché St Pierre lors de mon dernier passage à Paris, il y a bien 3 ans.
J'ai fouillé dans mon tiroir de fils beiges où se trouvait le DMC 739 parfait pour faire en inversion la petite abeille.
C'est parti smileybrode1

Et je suis contente d'avoir craqué !  merci1 Anne

abeille
En 1 fil sur 1 fil
sur du lin rouge 12 fils au cm
avec 1 fil de DMC n° 739

Posté par sylviedetoulouse à 18:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

Piquée la vache !!!

En faisant mes petites courses ce matin au supermarché du coin, voici ce que j'ai trouvé et que j'ai de suite mis en situation...

pancarte_vache22

... près de leur forfait en espérant qu'elles ne savent toujours pas lire...

c_est_vache__

Il y avait une autre pancarte sympa qui patiente maintenant dans les impatients en attente de repiquage.

pancarte_poule

Et puis ces 13 mini pots à la douzaine. Ils font 4 cm de haut. Je ne sais pas exactement ce que je vais en faire mais je ne pouvais pas résister...

mini_pots

D'ailleurs, hier non plus je n'ai pas su résiter en flânant dans les boutiques de tissus d'une zone commerciale. Et...

achats_02

... un tissu bleu pour une nappe toute simple, de la toile de jute et des rayures et petits carreaux qui devraient merveilleusement bien se marier avec du lin à broder... Je sens que ma période mauve vire au beige et écru :-)
J'ai des idées, il faut juste que je trouve le temps...

Le problème avec mes idées elles entraînent rarement des réalisations de 5 mn mais plutôt de plusieurs semaines parce que je vois toujours GRAND !

Posté par sylviedetoulouse à 14:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

22 février 2006

Un peu de vampirisme...

don_sangUne toute petite piqûre infirmi_re pour avoir de chouettes cadeaux c'est cool2

Un superbe stylo orange transparent, pour s'accorder à ma parka qu'il a dit le monsieur et un porte-clefs avec le jeton magique pour le caddy
Et puis j'ai eu mon coca

Si je vous parle de cela c'est que j'ai trouvé qu'il n'y avait pas eu grand monde dans le camion pendant ma présence. Alors si ce petit billet pouvait servir...

La première fois que j'ai donné du sang je venais de commencer à travailler, il y a 25 ans.
J'étais dans un bureau mais dans un domaine technique où l'impact de la production et des machines a de l'importance, donc les risques d'accidents aussi. Pour la collecte, la salle de réunion était réquisitionnée pour installer le matériel, moins sophistiqué que maintenant. La plupart des techniciens du bureau d'études y allaient et ils ont entraîné la petite nouvelle.
On m'a tout expliqué, (j'étais plutôt fiérote parce que la seule nana parmi tous ces mâles) et hop...j'ai eu mon casse-croûte au saucisson !
Depuis, une à deux fois par an je grimpe dans le camion où je vais à une collecte dans la ville voisine selon ma disponibilité du moment. Et puis j'aime bien l'ambiance. Lorsque c'est une collecte, il y a les mamies du coin qui font des gâteaux et la causette. Pas question de repartir de suite. Il faut mieux se prévoir un peu de temps, plus pour le bavardage que pour la piqûre !!!

Mon père a longtemps donné son sang, mais il a passé l'âge alors je prends la relève en quelque sorte.
Quant à mes filles, je ne les sens pas très motivées du moins pour la grande un peu douillette. La petite a supporté stoîquement sa dernière prise de sang et une injection d'iode pour un scanner, alors...

Dommage je n'ai qu'un groupe sanguin particulièrement répandu !

don_sang_2

Posté par sylviedetoulouse à 21:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


21 février 2006

Self Portrait Tuesday

Version vieille rombière !
En anglais, cela ferait "Old Trout" soit "Vieille truite"
donc

An old middle-class Lady !!!!

sylvie_no_l_05

Là, je fais mon âge !
Les tâches de rousseur qui deviennent tâches tout court, les plis d'expression qui deviennent rides et la chute du menton qui va bientôt coincer les perles !!!

Non je ne traduirai pas !!!

I am too old...

C'était Noël 2005 !!!

Posté par sylviedetoulouse à 18:18 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

20 février 2006

Oh la vache !!!

vache_noireDéjà que je ne les aime pas trop. En fait j'en ai toujours eu la trouille. Pourtant ce n'est pas faute d'être allée les chercher dans les pâturages gras des Ardennes pour la traite. Enfin je me tenais loin derrière.
Bref je suis en colère après ces bestioles mais surtout leur propriétaire.

Tout à l'heure, profitant du soleil toulousain, je vais étendre ma petite lessive au soleil. Mon étendage est en bas du jardin entre les arbres. Rustique à souhaite et j'adore.

sep_linge

En descendant il me semblait voir des "trous" dans mes mauvaises herbes.

J'ai déjà eu la visite par 3 fois des vaches du paysan d'en bas, bien un kilomètre à vol d'oiseau et il faut traverser le lotissement.
La première fois nous goûtions sur la terrasse lorsque les premières cornes sont apparues. Je suis dans la campagne mais bon 10 000 habitants tout de même et en plus dans un petit lotissement. Bref mon père s'invente en vacher pour repousser les envahisseurs. Les voisins s'en mêlent, vont chercher le propriétaire et tout rentre dans l'ordre. La terre étant sèche, pas trop de dégats.

La seconde fois, j'étais allongée sur mon transat au bord de mon bac à eau dans une tenue fort légère lorsque j'ai senti qu'on m'observait ! Je fonce sur le paréo et je monte chercher le balai de sorcière. Affolées, tout autant que moi, les bêtes sont reparties dans le haut du terrain écrasant quelques plantations. Je craignais qu'un coup de corne réduise ma superbe piscine à une flaque ! Le taureau en a profité pour raccourcir au tiers un arbrisseau. J'étais très colère mais la bête était de taille. Elles ont fini chez le voisin en vacances, ont bu dans la petite piscine de leur fille et laissé des traces odorantes de leur passage. Pas de mur chez moi pour le moment, ni chez les voisins donc elles ont passage libre.

Tout ça parce que le propriétaire ne veux pas mettre le courant dans sa clôture !!! Râdins les paysans ????

barri_re_vaches

A l'automne j'ai su qu'elles étaient revenues une troisième fois pendant mon absence car la terre détrempée gardait les traces de leur passage.

Et là en accrochant mon linge je remarque d'autres trous puis des branches cassées dans mes plantations. Je remonte. Il y a des dégâts dans mes arbustes plus une superbe bouse. J'ai la haine. J'attends que la nuit porte conseil et que je chiffre toutes ces boutures patiemment préparées, mises en place et qui prenaient joliment de l'altitude pour présenter la facture demain. RAS LE BOL.

vache_fleurs

Déjà que les chiens du voisinage vident ma poubelle avant le ramassage lors de leur promenade libre et hygiénique du matin. Sans parler des crottes sur mon superbe green et des arrosages des plantes. Bien sûr je pourrais clôturer. Ce n'est pas dans mon budget actuel et ce sont les chiens qui doivent être enfermés ou tenus en laisse pas à moi de m'enfermer pour leur laisser la liberté.

Demain tournée des crottes et je vais rendre chacune à son propriétaire dans un sac en plastique ! Pour la vache pas de doutes et comme les autres chiens ont des tailles différentes leur cadeau empoisonné aussi. Je ne devrais pas me tromper beaucoup !

bouse_vache1

Posté par sylviedetoulouse à 18:02 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

Samedi lecture

600 pages de bonheur pour un samedi ensoleillé où j'ai découvert le premier crocus du jardin de la maison aux volets bleus ! Dommage j'ai pensé faire la photo plus tard et j'ai oublié... Mais il y a exactement le même dans la bannière de Silo :-)

Pas très en forme le samedi matin au réveil, l'Homme de mon coeur a eu pitié de moi et a préféré me savoir au chaud dans sa nouvelle maison que dans l'ancienne à finir de débarasser et nettoyer pour la laisser aux nouveaux propriétaires.

Me voilà donc dans le salon à l'immense cheminée où le premier feu a flambé la veille au soir. Un vrai feu dans une vraie cheminée, pas un insert, ni un foyer fermé. Un truc où je tiens debout (d'accord je ne suis pas très grande avec mon mètre soixante-quatre !).

Bien calée dans le canapé j'hésite entre le petit sac bleu qui contient une broderie facile, le petit sac rose avec les carrés de tissus pour le charm-quilt et un livre.
J'opte pour le livre.
"Ensemble c'est tout" d'Anna Gavalda. Cela fait un moment que je l'ai et que je repousse le moment de m'y plonger. Je sais que je vais aimer alors je fais durer l'attente.

J'ai découvert cette auteure il y a un peu plus de deux ans.
En vacances avec mes filles au Cap Ferret, une journée pluie-continue a mis à mal le stock pourtant impressionnant de livres emportés pour une semaine de camping ! Je prends un emplacement avec électricité exprès pour allumer la baladeuse et pouvoir lire le soir...
Il me fallait braver les éléments pour faire quelques courses,en voiture il n'y a guère de mérite.
Au petit supermarché du coin je furète sans grandes illusions dans le rayon des livres ; des "poches" pour la plupart. C'est le titre qui m'a fait tendre la main vers ce recueil peu épais : "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part".
C'est exactement ce que je voudrais, ça ! Qu'il y ait quelqu'un pour moi, quelque part... à condition que je le trouve rapido tout de même.

Je le retourne, lit la quatrième de couverture, note que ce livre a eu son petit succès (et je n'en avais rien su !! lol. Je n'ai pas du bien lire mon Télérama, moi :). Toujours méfiante envers les "évênements littéraires", mais le risque n'est pas bien grand à placer ce livre "catégorie G" dans mon caddy.

De retour sous mon home de toile, je retrouve mes demoiselles. Préparation et dégustation rapides du repas car j'ai très envie de plonger dans les mots. La grande me suit dans ce délire. Elle avait aussi un stock conséquent de livres entre le discman, la game-boy et de quoi dessiner. Le plus dur étant pour la petite qui ne lisait pas encore. Alors un câlin à Souris, la game-boy, le discman, quelques Playmobil et des câlins à Maman pour lui faire la lecture de livres bien à elle ; la pluie ne fait pas son affaire.

Et je me suis noyé dans les mots, dans les larmes qui venaient de temps à autre sans que je sois réellement triste, juste merveilleusement bien avec la pluie qui crépitait sur la toile, avec mes filles juste dans la "chambre" en face et la petite qui faisait la navette pour des bisous. J'avais mal partout à force de chercher LA position sur le matelas pneumatique mais cela n'avait aucune importance. Evidemment il faut ruser pour le passage du kleenex sans affoler les filles. Mais je leur avoue facilement mes faiblesses...

Ensuite il faut émerger de ce petit monde. Une éclaircie a permis d'aller faire un tour sur la plage et la force et l'infini (ou presque) de l'océan convenaient à merveille à ma pauvre petite âme :-)

Le lendemain je cherchais dans le rayon un autre livre et miracle il y avait "Je l'aimais". Evidemment le titre me convenait toujours...

Je l'ai peut-être un peu moins aimé encore que ce ne soit pas vrai mais j'ai sans doute plus pleuré ; le sujet évidemment. Une autre façon de voir mon histoire...

Lorsque le gros roman est sorti, j'ai voulu l'acheter de suite et puis je me suis méfiée. Ah être déçue par qui l'on a aimé !
Je l'ai offert à mon Papa en me disant qu'il me le prêterait. Je ne peux pas supporter qu'on lise un livre que je m'achète avant moi, une BD non plus d'ailleurs. Ensuite je peux prêter toute ma bibliothèque à condition ne pas abîmer. Donc pas question de lire le livre neuf avant mon Papa.
Je crois qu'il ne l'a toujours pas lu !
Du coup je me le suis offert, j'aurais pu le prendre en poche pour rejoindre les deux autres mais non j'ai voulu le gros !

Et il a attendu que je l'ouvre.

Il y a peu sachant que je devrais patienter chez le docteur, je l'ai emporté. Je venais de finir 'Le diable s'habille en Prada" de Lauren Weisberger. Divertissant.
J'ai survolé les premières pages parce que mon Petit Bout ne me laissait pas vraiment le loisir de lire et puis je l'ai refermé jusqu'à ce samedi.

J'ai versé la première larme sans vraiment m'en rendre compte, mi-sanglot, mi-rire. De toute façon j'avais un stock de mouchoirs vu le rhume et dès le matin avec les yeux rouges on croyait que j'avais pochtronné toute la nuit ! Mes émotions pouvaient passer incognito !
Le bonheur de lire !
Mais ce qui était merveilleux c'était de me dire que je pouvais être triste et toute retournée par les mots et les sensations qu'ils faisaient naître, tout à l'heure il y aurait deux bras bien forts pour me remettre debout. Rien que pour ça je pourrais me faire tout Balzac !

A condition peut-être que je pose un peu mon pavé pour préparer le casse-croûte des nettoyeurs ! Sa fille de 10 ans l'avait accompagné.

L'après-midi elle est restée avec moi et les bras protecteurs sont repartis braver les moutons et les araignées. Après avoir jouer à la fée du logis (un minimum vu le nombre de cartons qui squattent encore les pièces) j'ai repris mon creux dans le canapé, ma lecture et mes douces larmes ! Heureusement la demoiselle ne venait me voir que pendant les accalmies. Je lui ai proposé de lire de concert ; elle, ses revues sur les apprentis chanteurs qui se croient stars et moi mon pavé d'émotions.

La nuit arrivait et avec elle l'heure de faire un feu dans la cheminée. J'aurais pu en faire un avant mais cela ajoute au plaisir de repousser le plaisir ! Je n'avais jamais allumé un feu dans une telle cheminée ; je me sentais un peu intimidée. Un démarrage en triomphe puis une baisse d'enthousiasme mais je lui avais manqué d'attention. Quelques brindilles plus tard il a joliment flambé et j'ai fini mon livre dans la douceur des flammes crépitantes et réconfortantes. Un feu qui réchauffe et un bon livre, cela fait cliché mais qu'est-ce que c'est bon !

Le problème lorsque l'on fini un livre c'est d'en sortir, de s'ébrouer sans vouloir trop l'oublier non plus. J'aime cet état un peu fragilisé où l'on perçoit mieux les autres et les choses et qui me rend débordante d'amour !!! Et là je peux...

Evidemment j'avais mal à la tête entre le rhume, les accès de larmes et tous ces sentiments de 600 pages qui "footballaient" à loisir avec mon neurone. Mais mon sauveur était de retour avec ses plumeaux, son torse solide où je pouvais nicher mon nez embrumé... et l'aspirine !

Le lendemain matin ce fut souvenir d'enfance au réveil.

La maison aux volets bleus est dans un village à quelques pas de l'église qui sonne les heures et les demies et qui carillonne l'angélus.
La chambre est à l'étage au dessus du salon. Une grande chambre avec plein de cartons. De toutes façon il y en a partout ! L'Homme de mon coeur s'est levé de bon matin (pour un dimanche), je le sentais prêt à faire valser les cartons du garage pour se faire son coin atelier. Doucement il a rabattu la couette pour ne pas me réveiller. J'étais  autorisée à flemmarder encore un peu en cherchant à respirer avec ce fichu nez bouché.
Le jour passait un peu au travers du volet. Sa fille s'était levée et j'entendais les bruits diffus de leur petit déjeuner dans la cuisine. C'était exactement comme dans la grande maison de mes grands-parents dans les Ardennes. Je suis restée un petit moment à jouer avec mes souvenirs dans cette douce réalité. Le clocher, la lumière autour des volets, les bruits de la vie en bas, l'escalier en bois qu'il faudra descendre, un grand lit dans une grande chambre, il y avait même l'odeur du café ! Ma grand-mère en prenait bien 15 par jour. La cafetière étant toujours sur le coin du poêle.

C'est une vraie maison !

Je ne pensais pas aimer une autre maison que la mienne, tout du moins pas comme cela...

Posté par sylviedetoulouse à 16:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 février 2006

Je m'traîne, mais j'm' traîne !!!

Quelle flemme depuis une semaine ! flemme
Et j'ai gagné le pompon, j'ai réussi à être malaaaaaade juste pour le WE qui arrive ! malade
Mal à la gorge, une voix d'outre-tombe, le nez en fontaine, les yeux rougeoyants : GENIAL !

Pas vraiment de gros soucis, des tas de choses à faire, certaines qui sont même agréables comme broder, coudre mes petits tissus voire tricoter ou crocheter et pourtant rien ne sort de mes journées.

Je prends un truc, le retourne dans tous les sens (un rang de points endroits par-ci, une petite croix par-là)pendant un moment puis passe à autre chose. Surtout je reste plantée devant l'ordi à rebondir de blog en blog. Oh il y a des tas de choses intéressantes mais... Le problème c'est que si un blog m'attire, je vais le feuilleter depuis le début pour mieux comprendre et si en route il y a des chemins de traverse...
Je laisse des petits mots sur les blogs des copines... pc_verre

Comme j'ai honte de cet état inutile, je me couche tard pour tenter de rattrapper le temps perdu alors le matin la tête !!! frotter_yeux

Petite pause dans cette semaine de "folie" ! La St Valentin.

Ces dernières années je la passais avec mes filles et c'était un jour comme les autres. Si cela tombait un mercredi soir, où elles sont normalement chez leur Papa, je proposais de les garder.
Depuis quelques temps il les prend aussi le mardi soir si elles ont passé le WE précédent avec moi. Nous avons toujours pris des libertés avec les règles classiques de garde et c'est très bien ainsi cool1
Pour ce mardi un peu particulier, ma grande avait pris les devants pour que je sois sûre d'être libre pour cette première St Valentin depuis 7 ans !!! clin_d_oeil

Donc offrir_fleur1, repas sympa dans ma maison avec l'Homme de mon coeur diner_amour  et bisous_dodo...

Le lendemain j'ai tout de même fait un gâteau d'anniversaire pour supporter les 14 bougies de mon ado préférée mercredi. annivers

Les filles sont en vacances ce soir et partent chez leur Papa pour le WE puis à Annecy chez les grands-parents puis au ski avec leur Papa qui passe les récupérer pour continuer sur Val d'Isère... J'ai beaucoup aimé aller à Val d'Isère !!!
Je vais attendre que les vacances soient passées et si la neige est toujours là, refaire quelques descentes dans les Pyrénées avant la fin de la saison.

Pourtant il fait grand soleil et cela devrait me donner la pêche ! Je vais peut-être aller me recoucher... dodo_doudou

Posté par sylviedetoulouse à 11:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

07 février 2006

Self Portrait Tuesday

Premier portrait de Février

1st portrait for Fébruary

sylvie_col_re

Je suis très en colère !
I am very angry !

sep_pens_es

Je ne résiste pas à vous mettre les avant-après :-)

sylvie_la_titia1sylvie__la_titia2sylvie_la_titia3

C'était il y a quelques années...11 !

Pas facile ce mois-ci, j'essaierai de faire mieux la semaine prochaine, enfin pire :-) Disons que je voulais vous montrer ces photos !!!

Posté par sylviedetoulouse à 19:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]