02 juillet 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 26

Ah le soleil cela donne des envies même si la chaleur les tempère !
Plus de marche, de yoga et retour de la... débroussailleuse (oui, c'est une occupation sportive vu mon terrain !!!)

  1. Côté marche : très motivée cette semaine même s'il fallait trouver le bon moment pour ne pas trop subir la chaleur.
    Marche : 5 séances - 25.05 km - 3h53'05" - 6.4 km/h

  2. Côté yoga : j'ai opté pour des séances en soirée sur ma terrasse. Moins de chaleur et un calme apaisant ! De plus j'ai installé des lampes façon guinguette derrière les lauriers fleurs et j'adore le rendu ! Pas encore une pratique suivie mais je persévère !
    Yoga : 2 séances de 45' avec 5' de méditation à la tombée du soir.

  3. Côté maison : le potager a retrouvé de la netteté : je tonds, je ratisse, je tamise... et une petite déco lumineuse de ma terrasse !!
  4. Côté féminité : RAS

  5. Côté textile : toujours pas finalisé la projet au crochet !

Les 6 premiers mois de l'année sont passés et j'ai envie de faire un petit bilan sportif... surtout pour me motiver à m'améliorer pour les six mois à venir !

Je me fixais chaque mois 50 km de marche, ce qui n'est pas extraordinaire. C'est seulement au mois de juin que j'ai atteint et dépassé ce challenge. Du coup le challenge de juillet est de 75 km. Allez on y croit...

wjoiim51

 

 

 

 

Posté par sylviedetoulouse à 08:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


28 juin 2018

Potager en permaculture : on continue dans la mini récolte

Pour ce mercredi c'est une courgette ronde qui s'est retrouvée dans mon panier.
Je la guettais depuis un moment. Elles étaient deux à gonfler sous leur fleur mais la seconde n'a pas été fécondée et je l'ai enlevée.

Je me range à l'avis général des you-tubeurs jardiniers que je suis sur la toile : les abeilles sont absentes.
Une grande partie de mon terrain étant laissé en l'état faute de roto-fil qui seul peut passer par monts et par vaux j'ai donc une variété de fleurs sauvages qui poussent puis meurent pour laisser la place à d'autres. Ce ne sont peut-être pas les plus mellifères mais elles devraient cependant attirer les buttineuse. Il y a très peu d'activité autour d'elles. J'avoue ne pas y avoir vraiment prêté attention les années précédentes mais il me semble que le jardin était plus "bourdonnant". Même mes buddléias (arbres à papillons) n'ont qu peu de succès.
Si je dois me mettre à féconder les fleurs au coton tige entre la fleur mâle et la fleur femelle !!!

Cette première courgette ronde n'est pas très grosse mais j'ai découvert que de laisser trop grossir les courgettes épuisait le pied.
Comme je suis toute seule en ce moment ce sera parfait pour une portion repas : une courgette farcie rien que pour moi !

Courgette ronde1

Ce qui est amusant c'est que la courgette m'indique la ligne de coupe du chapeau !

Courgette ronde2

Il y a deux courgettes longues sur deux autres pieds mais qui prennent leur temps pour grandir.

Le temps chaud et très ensoleillé depuis plus d'une semaine impose l'arrosage. Je ne veux pas recommencer l'erreur de l'an passé : croire que mes buttes paillées suffiraient à assurer une humidité suffisante avec pas ou peu d'arrosage. Dans ma région ce n'est pas possible. Je veille juste à laisser la plante s'endurcir pour tenir le plus longtemps possible. L'avantage de faire un tour au jardin tous les matins pour voir l'évolution.

A bientôt pour d'autres récoltes... j'espère !

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juin 2018

Potager en permaculture : les fèves

Je n'ai jamais mangé de fèves ; tout du moins je n'en ai pas le souvenir. Mes grands-parents ne faisaient pas pousser ce légume.

Par curiosité j'ai donc semé début avril une quarantaine de graines. Là aussi j'aurais dû être plus généreuse pour une récolte plus abondante et surtout pour que les pieds se tiennent entre eux. Je les ai disséminées sur la butte n°1 en symétrie trop espacées !
Elles ont mis beaucoup de temps à fleurir et certains pieds sont restés minuscules.
La terre de la butte n°1 est vraiment pauvre et trop rare.
Les poireaux du marché que j'ai repiqués début mai ont bien du mal aussi. Je crois que j'ai oublié d'en parler d'ailleurs au moment de la plantation !

Mardi matin j'ai récolté les fèves, presque toutes, pour que ma demoiselle puisse en manger avant de s'absenter pour le reste de la semaine. Je sens bien qu'elle n'est pas enthousiaste mais elle va faire un effort.

Le panier est plus rempli qu'avec les petits pois !
Je n'ai pas eu de puceron mais là aussi des pieds ont séché, d'autres ont des gousses molles et peu remplies.
Je me laisse la possibilité de faire un second passage prochainement pour, sans doute, une maigre récolte puis je coupe.
En faisant attention aux poireaux je vais enlever le paillage, remettre de la terre que je vais tamiser puis pailler avec une belle épaisseur (si ma débroussailleuse a pu reprendre du service). Pour semer des haricots j'ajouterai du terreau dans les trous.
Je vais bien réussir à l'améliorer cette butte !

Donc voici mon panier de fèves

Fèves1
1477g à écosser

Fèves2
des gros grains...

Fèves3
...et des plus petits pour un total de
459g !

N'ayant jamais cuisiné ce légumes j'ai fait des recherches sur le Net.
J'ai écossé, puis trier les grains. Les gros seront cuits et pour les petits j'envisage de les faire crus en salade.
J'ai fendu les gros grains puis je les ai laissés 3' dans de l'eau bouillante puis dans de l'eau très froide pour qu'ils restent bien verts ; ensuite c'est très facile d'enlever l'enveloppe du grain.

J'avais trouvé une recette de pâte à la carbonara avec des fèves. Ma fille et moi avons beaucoup aimé. Ouf je pourrai refaire des fèves. J'envisage de les semer à l'automne pour une récolte plus précoce au printemps.

Il me reste à trouver comment cuisiner ma salade de fèves crues...

Posté par sylviedetoulouse à 20:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

26 juin 2018

Potager en permaculture : le début des récoltes

Lundi j'ai récolté et mangé mes petits pois !

Il y a quelques jours avec mon Petit Bout nous avions mangé les premières salades. Celles qui ont mis si longtemps à germer et en très petites quantités. Celles que j'ai tardé à repiquer en godets. Celles qui ont enfin trouvé place dans un bac en plastique pour tenter de résister aux limaces et autres voraces de chair feuille fraîche !
Trois pieds sur les quatre pour remplir le saladier. Un peu dure de la feuille (vu la longueur de la croissance) mais avec beaucoup de goût.

La technique du bac semble bonne à condition de l'éloigner du sol. A voir pour la suite...

Revenons aux petits pois.

J'avais attendu le retour de ma demoiselle pour lui faire goûter. Elle n'aime pas les petits pois mais j'espérais bien la convertir avec ma production.
Assez maigre la production. Même si cette année j'ai pu faire une récolte c'est mal parti pour les conserves ou la congélation ! Avec 75 graines semées et une soixantaine de pieds restants je ne devais pas m'attendre à une grosse récolte.
De plus début mai c'était déjà un peu tard pour semer. Même avec le temps très particulier de ce printemps j'aurais dû m'y prendre mi avril en même temps que les pommes de terre. D'ailleurs l'année prochaine je les associerai et je serai plus généreuse côté semis !
J'achèterai sans doute de nouvelles graines ; celles-ci venaient de Lidl. Je vais chercher une variété plus adaptée au soleil afin de ne pas se ratatiner trop vite !
Et puis prévoir dès le début un système d'accrochage même si la variété n'est pas prévue pour monter très haut.

Donc avec des pieds ayant déjà séché et d'autres ne portant que deux ou trois gousses encore plates je n'ai pu récolter que cela !

Petits pois1
300 g avec les gousses !

Petits pois2
118 g de grains sucrés

Quelques carottes coupées en petits morceaux et hop dans l'auto-cuiseur pour un tour de vapeur.

J'avais préparé aussi quelques pommes de terre sautées pour amadouer ma fille. "C'était bon mais à ne pas refaire" a été son verdict !!! Moi j'ai aimé et pas seulement parce que je les avais semés !

Je ramasserai ce qu'il reste prochainement (pour un très petit plat perso) avant de couper les pieds et de semer des haricots.

Toujours en attente de pouvoir tondre je me contente de faire de la surveillance au jardin et de commencer les arrosages.
J'ai aussi repris le compostage en place. J'ai déposé mes déchets végétaux aux pieds des légumes du premier trou des Milpas.
Ce qui se décompose plus lentement (coquilles d'oeufs, les peaux d'oranges, d'avocat...) continue à être mis au compost.

Demain le trou n°2 ; chacun son tour...

 

Posté par sylviedetoulouse à 23:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

24 juin 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 25

Nous sommes en été et le solstice m'a décidée à dérouler le tapis sur ma terrasse pour une séance de yoga bien agréable (à part les fourmis qui voulaient aussi profiter du tapis !). J'aime les symboles ! Se dire qu'au même moment (ou presque) des milliers de personnes partageait... en faisant 108 salutations au soleil !!!

Cependant le petit orteil de mon pied gauche ayant voulu faire ami-ami d'une façon un peu trop fusionnelle avec le pied du tabouret j'ai dû oublier le port d'une chaussure fermée et donc faire une pause côté marche.

Donc une "petite" semaine sportive.

  1. Côté marche : moins de séances mais je reste motivée...
    Marche : 2 séances - 10.16 km - 1h34'52" - 6.4 km/h

  2. Côté yoga : timide reprise mais le premier pas est fait !
    Yoga : 1 séance de 45' avec 5' de méditation en écoutant le chant des oiseaux !

  3. Côté maison : RAS et le jardin est toujours en attente d'une petite coupe ! La pièce cassée promise pour la semaine prochaine.

  4. Côté féminité : RAS

  5. Côté textile : j'ai ressorti des fleurs au crochet déjà réalisées pour une petite décoration sur ma terrasse. A venir...

Je devrais remplir (et même le dépasser) mon contrat de 50 km de marche pour le mois de juin...

28471558_413125469140831_4903238936090646667_n

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


21 juin 2018

Potager en permaculture : alerte au mildiou

Lundi matin j'ai fait mon petit tour au jardin pour ordonner l'espace potager : remettre le paillage en place car les oiseaux et les chats l'éparpillent, enlever les pousses de liseron et de chiendent, redresser les tiges des fèves en les maintenant avec du paillage bourré au pied et enlever les gourmands des tomates.
Je n'avais pas fait cela l'an passé mais j'ai choisi cette option cette année car mes pieds sont plantés plus serrés et je ne souhaite pas qu'ils s'écroulent malgré les tuteurs.
Donc une petite inspection de la bande n°4. Un pied au milieu me semble en petite forme ; des feuilles qui se recroquevillent avec des tâches ainsi que sur la tige. Je coupe les feuilles. Serait-ce du mildiou ?

Mardi matin le phénomène semble s'être étendu aux 2 autres pieds plantés en même temps sur ce tipi de la qualité St Pierre !

Un tour sur le net pour vérifier cette maladie et sur youtube pour découvrir que chez certains c'est la même chose après l'abondance de pluies ; la pluie et les limaces font des dégâts cette année.

Mardi soir j'ai décidé d'arracher les trois pieds et de les remplacer. J'ai scruté chaque pied, chaque feuille à l'affut d'un peu de marron : quelques doutes mais pas de certitude. A voir demain.

Tomates mildiou1

Tomates mildiou2

Tomates mildiou3

Tomates mildiou4

Trois plants de St Pierre étaient en attente ; un peu de terreau et les voilà en place près des roses d'Inde qui ont bien poussé.

Tomates remplacement 3 plants

Sans plants prêts à planter j'aurais laissé les tomates en place pour voir l'évolution. Je ne sais pas si le mildiou se transmet de plante en plante ; dans le doute j'ai préféré tout enlever.

J'ai ensuite coupé toutes les feuilles des pieds de tomate qui touchaient le sol. Je sais que cela va les stresser un peu mais cela évitera à l'humidité matinale de s'incruster. Ce n'était peut-être pas la bonne année pour couper les gourmands !

Ce mercredi, c'est de très bonne heure que je suis descendue au potager foulant les herbes hautes mouillées de rosée. Pas de nouvelles tâches, pas de feuilles flétries. Je ne crie pas victoire mais j'ai pu remarquer sur des vidéos que l'expansion étant très rapide j'ai peut-être une chance pour que les autres pieds ne soient pas atteints.
Du coup je bichonne les plants qui patientent sur la table de la terrasse dans leurs petits pots au cas où ils devraient prendre place !

Je n'avais pas pensé à regarder les pommes de terre hier soir mais j'ai pu vérifier ce matin qu'elles n'avaient ni mildiou, ni doryphore... pour le moment !

Aujourd'hui c'est grand soleil et cela devrait continuer quelques jours. Dure la vie de jardinier...

Posté par sylviedetoulouse à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

20 juin 2018

Potager en permaculture : trous et bandes... comme au billard !

Le travail au potager est un peu ralenti par ce fichu cabochon qui n'arrive toujours pas chez mon vendeur-réparateur de débroussailleuse. Le premier est arrivé en 4 jours en période de pont et là deux semaines sont passées. Et l'herbe pousse, pousse...

Du coup je ne peux pas tondre ni mulscher mes dernières tailles et je manque de paillage pour buter les patates et recouvrir les buttes.

En attendant regardons ce qui pousse.

Je suis très contente des trous pour installer les 3 soeurs. Réalisés petit à petit à la force de mes petits bras pour piocher et tamiser ils ont fière allure en ordre décroissant !

J'ai placé dans les trous n°4-5-6 les haricots qui avaient bien poussés dans les godets. Contrairement aux haricots semés en place là il n'y a qu'un plant par trou ; on verra la différence dans la production.

Puis dans le trou n°4 j'ai planté les 3 potimarrons en godet qui avaient bien poussé ; meilleur taux de réussite en godet par rapport à la bouteille !

Dans le trou n°5 j'ai planté les deux plants de potimarron des bouteilles dont un avec réparation voir ici. J'ai ajouté la seule courge en godet qui a bien voulu pousser. Pas si facile que ça de faire germer les graines de cucurbitacés !

Dans le trou n°6 j'ai transplanté les deux cucurbitacés qui me restaient (un 3e avait péri) des pousses spontanées de la bande n°4. Il me reste une place... mais dans la bande n°4 il me semble qu'une nouvelle pousse grandit au milieu des tomates... Je ne sais toujours pas ce que sont ces pousses car au trou n°3 où elles ont été transplantées il y a de belles feuilles, des amorces de fleurs mais tout est en attente !

Depuis quelques temps les floraisons des courgettes sont régulières mais uniquement avec des fleurs mâles. Ah ce genre qui veut toujours être le premier partout ! Mais pour les cucurbitacés il semble que ce soit une bonne chose pour promettre une belle récolte alors fermons les yeux... Mais voici qu'apparaissent les fleurs femelles avec l'ébauche de la courgette longue ou ronde à sa base. Avec tous ces mâles qui leur tournent autour elles ne devraient pas manquer de possibilité de fécondation... si les insectes jouent le jeu !

Les maïs grandissent mais pas l'amorce d'un épi et les haricots n'ont pas encore trouvé à s'enrouler.

1er trou 18-06-17
Trou n°1 - courgettes longues

1er trou courgette 18-06-17
La première !

2e trou 18-06-17
Trou n°2 - courgettes rondes

2e trou courgette 18-06-17
bientôt farcies !!!

3e trou 18-06-17
Trou n°3 - 3 cucurbitacés inconnus mais avec de jolies feuilles

4e trou 18-06-17
Trou n°4 - potimarrons

5e trou 18-06-17
Trou n°5 - 2 potimarrons-1 courge butternut

6e trou 18-06-17
Trou n°6 - 2 potimarrons

Un 7e trou a vu le jour en diagonale des trous 5 et 6. Je ne sais pas si celui-ci sera l'occasion de planter un arbre fruitier à l'automne mais dans tous les cas cela me permet m'améliorer la terre petit à petit !!!
J'ai toujours des tomates à planter et je ne sais pas où les mettre. Quatre des plus beaux plants de St Pierre ont trouvé place dans ce trou. Au centre une capucine et entre chaque tomate une bouture de lavande. Elles commençaient à perdre patience dans leur jardinière ; quatre autres ont rejoint le "massif en attente" qui affiche complet avec les deux rosiers offerts dernièrement (voir ici) que j'ai mis en terre également après avoir taillé les stipas trop envahissantes. Les quatre dernières boutures de lavandes, les plus petites, ont été plantées chacune dans un pot.
La seconde capucine qui avait poussé dans le même godet a trouvé place dans la bande n°3.

7e trou 18-06-17
un paillage de misère !

Il me reste trois plants de haricots qui grandissent et qui aimeraient sans doute rejoindre la terre ferme. Je pourrais placer des plants d'aubergine qui s'étiolent entre eux. Pour cela il faut faire un 8e trou dans la diagonale des trous 4 et 5...

Un petit tour du côté du potager classique.

Butte n° 1 : les fèves poussent. Les chats en vadrouille mettent à mal le paillage et chamboulent la rectitude des plants déjà déstabilisés par le vent et les pluies. C'est ma première culture de fèves et je ne sais pas quand les récolter. Les gousses sont grosses mais encore souples sous les doigts donc j'attends.
Les poireaux au milieu grandissent tranquillement.
Le romarin sera bon à déplanter à l'automne pour une place plus appropriée ; une envie de spirale aromatique près de la cuisine...
Les fraises en bout de butte sont très bonnes. Il faut juste accepter de partager avec les baveux. Avec 6 pieds la tarte n'est pas pour demain !

Etat au 18-06-17

Fèves au 18-06-17

Butte n°2 : les petits pois que j'ai dû redresser avec des tuteurs de fortune (branches, ficelle !) ont de jolies gousses encore plates mais je devrais cette année faire goûter à mon Petit Bout de vrais petits pois en espérant lui faire enfin aimer ce légume.
Les poivrons et aubergines au sommet de la butte poussent doucement. J'ai remplacé certains pieds grignotés par les limaces.
Du côté des haricots nains cela grandit. Les graines mises en godet m'ont permis de boucher les trous de ce qui n'avait pas germé en place ou qui avait surgit les crocs des baveux ! Pour la poêlée de haricots il faudra encore être patient !
Les tomates et la capucine en bout de butte se remettent de leur plantation.
Là aussi les fraises sont à partager. Les 6 pieds de plus ne finiront pas en confiture !

Etat au 18-06-17

Petits pois au 18-06-17

Bande n°3 : les concombres et les courgettes ont pris leur temps mais cela semble bien parti. J'avais ajouté trois poivrons puis il y a deux jours les 8 godets de betterave et les 4 d'épinards dans les espaces libres. On affiche "complet" à moins que les limaces ne libèrent de la place !!!
Il me faut trouver des tuteurs pour les concombres qui s'étalent et commencent à s'emmêler. J'ai envie de faire un V renversé avec un grillage en fer à béton... à condition que le vendeur veuille bien le couper car ma pince n'est pas assez forte.
Les tomates en bout de bande commencent à avoir une belle taille.
Très peu de paillage sur cette bande. J'arrache de temps à autre l'herbe en bordure pour la placer autour des plants. Pas terrible. Heureusement qu'avec ce temps humide la terre ne se dessèche pas trop. Mais cela ne va pas la nourrir et l'améliorer !

Etat au 18-06-17

Concombre au 18-06-17
Concombre en devenir...

Bande n°4 : les tomates, les haricots et les roses d'Inde poussent très bien. Des fleurs et les premières minuscules tomates !
Les deux ajouts en bout de bande se portent bien même s'ils n'ont pas encore besoin de tuteur... que je n'ai toujours pas achetés ; à moins que je ne trouve de grands bâtons gratuits !

Etat au 18-06-17

Tomate au 18-06-17
Va-t-elle grossir et rougir ?

Bande n°5 : en perdition sous la végétation. Petit à petit le paillis disparait sous les herbes alentour et celles qui arrivent à pousser au milieu, surtout les ronces ! J'ai hâte de pouvoir mettre de l'ordre. Mon idée est d'enlever le paillis, de tout tondre, de déposer de la terre tamisée portion par portion en la recouvrant du paillis et de planter au fur et à mesure ce qui me reste de plants qui tiendront jusque là. J'ai regardé sous le mulsch, la terre s'est assouplie mais en ajouter semble nécessaire. Au moment de planter j'ajouterai du terreau dans le trou.

5e parcelle2 18-06-17

Bande de pommes de terre : tout se passe bien en surface ; je ne sais pas comment c'est sous le paillis. Je pense que c'est encore un peu tôt pour les premières vraies pommes de terre même si j'adore la taille des grenailles (Ah celles de l'île de Ré !!!). Elles n'ont été plantées que depuis 60 jours donc je vais attendre fin juin pour faire la curieuse...
Une chance pour le moment les jardiniers du centre voisin n'ont pas désherbé le long du grillage avec des produits ; ils ont passé le rotofil. Par contre les ronces profitent du grillage pour venir chatouiller mes feuilles de patates. Alors hier j'ai fait un gros nettoyage de cette partie de la clôture. J'en ai profité pour buter du mieux possible les pieds avec l'herbe arrachée autour. Un peu l'impression de brouter avec les mains !

Je n'avais pas donné le résultat du semis de radis dans une caissette de poissonnerie : raté ! Des feuilles pas de radis, juste une longue racine. Les radis, ce n'est pas mon truc !

Pour les salades j'avais fini par planter 5 rescapées de semis dans une caisse du suédois. Des trous faits avec une pique à brochette passée à la flamme, un fond de branchage pour le drainage, du terreau et les 5 plants de Laitue Merveille des 4 saisons. J'ai placé ce bac sur la chaise récup près de la terrasse couverte. Pas d'attaque de limace et bientôt une belle salade (avec 5 pieds !) à partager avec mon Petit Bout.

Salades_1

Ravie de ce succès j'ai refait un bac il y a peu avec les 5 derniers plants qui végétaient. Plus de chaise donc un pot retourné sur le sol pour surélever le bac. Déjà deux plants en moins ; il me faut trouver un autre endroit !

Salades 2

J'avais fait un semis de laitue Appia dans une petite barquette de fraises qui a très bien profité. J'ai commencé à mettre en godet. C'est long !

Salades 4
Une barquette de plants encore à repiquer en godets...

Salades 3
Déjà 10 !

Je vais garder l'idée des bacs. Il faut juste que je trouve un endroit où les mettre en hauteur... jusqu'aux envies d'alpinisme des limaces !

Vivement que ce petit cabochon arrive pour remettre de l'ordre dans le jardin...

Posté par sylviedetoulouse à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juin 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 24

Ca continue de "marcher" pour moi ! Toujours du retard pour rédiger mon billet.
Mais pas de zénitude avec le yoga. C'est comme si j'avais peur de m'y remettre ! Pourquoi ? Mystère. Je pense à dérouler le tapis puis je passe à autre chose ! Ce ne sont pas les 2 ou 3 minutes de respirations profondes au fond du lit les soirs où le sommeil m'échappe qui peuvent être prises en compte !
La journée du yoga approche et j'aime bien les symboles alors...

  1. Côté marche : la motivation augmente et le nombre de séances aussi. Côté "vitesse" il y a un mieux. J'ai pourtant l'impression de marcher aussi vite qu'avant mais j'ai toujours 0.1 voire 0.2 km/h de moins !
    Marche : 4 séances - 20.31 km - 3h08'21" - 6.5 km/h

  2. Côté yoga : le 21 juin c'est bientôt (fête de la musique mais aussi du yoga !) pour repartir sur de bonnes bases... à moins que ma terrasse mi-ombre, mi-soleil ne joue la tentatrice plus tôt pour y dérouler le tapis au chant des oiseaux !!!

  3. Côté maison : à part le nettoyage des vitres de la pièce à vivre et le débouchage de la douche (Ah ! le plaisir des cheveux longs) le jardin reste la priorité

  4. Côté féminité : RAS

  5. Côté textile : RAS

Une semaine qui a surtout été le suivi du voyage à péripéties de mon Petit Bout.

Dimanche en huit à quelques heures de prendre l'avion avec trois copines pour Lisbonne un mail lui annonce que le vol est annulé. Commence alors la longue recherche du pourquoi et du comment.

Le pourquoi : grève des contrôleurs au sol.

Le comment : pas d'autres vols proposés si ce n'est deux jours plus tard et à trois fois le prix. Pas moyen de contacter la compagnie. Les demoiselles se rabattent sur le car, le train étant aussi long et plus cher. Je la dépose en fin de journée à la gare routière à défaut de l'aéroport. Commencent 24 heures de voyage via Bordeaux et Madrid...

bus-image-animee-0007

Un séjour très agréable.

Le retour en avion était pour le samedi après-midi. Jeudi ma fille m'appelle : annulation du vol !
Depuis Lisbonne ces demoiselles plutôt organisées se débrouillent pour trouver en ligne un car avec un trajet plus direct pour 14 heures de voyage... sauf que le lieu de départ n'existe pas sur Lisbonne mais à 300 km. A première vue une erreur du site avec des noms de ville ou quartier identiques !!! Heureusement le taxi qu'elles avaient pris pour s'y rendre et qui a cherché avec elles a été sympa (mais payant!) et a fini par les déposer à la gare routière de l'aller où une charmante dame a passé beaucoup de temps avec elles. Train, voiture de location, co-voiturage, car... tout y est passé !
Un premier car pour Madrid dans la nuit de samedi à dimanche. Un stop à Madrid de la journée pour un autre car pour Bordeaux pendant la nuit. Une arrivée à l'aube lundi pour attendre un autre bus pour Toulouse où j'ai récupéré ma voyageuse un peu avant midi !!!
Maintenant commence la guerre des remboursements. L'aller avion a semble-t-il été remboursé mais pour le retour cela bloque. Ensuite il y aura le car et sa gare inconnue (là, c'est pas gagné) et tenter des dédommagements car tout cela leur a coûté beaucoup plus cher que prévu. Il va falloir en faire des baby-sitting et de la distribution de flyers pour regarnir la tirelire !!!

Etonnemment ma demoiselle si impulsive et prête à se mettre en colère a géré tout cela de façon très zen. Il faut avouer qu'au bout d'un moment le karma est évoqué ; elle envisage un loto vu sa chance !!! J'ai récupéré une fille sale, fatiguée mais cool qui une fois remise en état et nourrie est partie retrouver son copain !!! Maman est déjà oubliée !!! Je plaisante ; elle va être à la maison assez souvent pendant les deux prochains mois avant de partir pour Dublin... où elle n'a toujours pas de logement (liste d'attente pour les chambres de la fac !)

Les voyages ne forment-ils pas la jeunesse ???

bus012

 

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

13 juin 2018

Les jolis coins du jardin : épisode 1 la butte Provence

Cette année je ne suis pas allée visiter de jardin pendant le WE dédié. J'ai repris la visite virtuelle des jardins que je suivais à une époque... pour rêver un peu et y trouver des idées. Déjà que je ne mets pas en pratique celles que j'ai en tête !!!

Ma commune participait avec la visite des jardins partagés. Je suis allée faire la curieuse.
J'ai été accueillie avec les explications de la petite manifestation donnée par une gentille dame.
Il y avait un stand de rempotage où on pouvait repartir avec son pied de tomate ou de capucine ; je venais justement de rempoter mes semis !
Un stand sur le compostage qui ne semblait pas attirer grand monde.
Un stand sur les ruches et les abeilles.
Un dernier stand sur l'AMAP du coin. J'avais été tentée par cette formule il y a quelques temps mais pour une personne seule ce n'est pas intéressant, je laisse cela aux familles.
Je suis donc passée vite sur ces petits stands (eh oui, toujours aussi sauvage !) avant de me promener dans les parcelles de jardin. Beaucoup sont plus ou moins à l'abandon. La plupart sont en culture traditionnelle, terre à nue. Les espaces ne semblaient pas bien définis. Je n'ai pas réussi à comprendre si chaque parcelle avait sa cabane. Certaines étaient entourées d'un tas de bric et de broc. Il y avait des points d'eau mais aussi des bacs de récupération. Je ne connais pas les règles de la commune pour ces jardins partagés. Peu de fleurs. A part deux parcelles qui avaient tout d'un vrai jardin, le reste avait un petit côté désolé malgré le soleil.
Je n'avais pas pensé à prendre l'appareil photo !

Mon jardin peut aussi avoir un côté abandonné si on regarde du côté des valonnements sauvages. Encore que je me rassure en me disant que je suis à fond dans l'esprit "permaculture" en laissant la vie libre sur ces surfaces !

Au 18-06-12A
depuis l'angle sud-est

Au 18-06-12B
depuis mon "bac à terre"

Au 18-06-12C
depuis l'angle de la terrasse couverte

On peut aussi apprécier un jardin par les petits espaces cocoon ou "plaisir de l'oeil" qu'il offre ; c'est mon cas puisque je travaille par petits bouts sur cette surface accidentée.
L'idée est de les multiplier avant de pouvoir tous les relier pour un cheminement bucolique...

J'inaugure une série d'avant après, vous me suivez ?

La butte "Provence" à l'entrée.

Au 09-06-14
Juin 2009
J'avais des boutures de teucrium, de cistes, de santolines à planter, deux Salvia rouges (sauges arbustives) achetées et très envie d'un cyprès de Provence qui a donné ce nom à la butte.

Butte entrée après bis
Avril 2010
Un an plus tard j'entoure les petits plants de cailloux pour faciliter le passage du rotofil.

Butte Toscane-Provence 22-05-11
Mai 2011
Un an de plus et je change d'idée, les cailloux deviennent galets (tous trouvés sur le terrain !) et je délimite le massif agrandi avec de nouvelles plantations.

Au 12-05-20
Mai 2012
Une nouvelle année ; cela pousse et le cyprès central est rejoint par deux plus petits. Mon idée de départ était d'en planter trois échelonnés (mes filles et moi) mais le timing a été modifié. Il y a tout de même trois cyprès maintenant dans cette butte.

Au 15-05-18
Mai 2015
Les années ont passé. Trois ans de plus et tout s'est développé, c'est même un peu fouilli !

Au 17-07-14
Juillet 2017
Deux années de plus et le fouillis est total. A l'automne je décide de faire le ménage en arrachant les santolines et en taillant les cistes qui ne l'avaient jamais été.

Au 18-06-06
Juin 2018

Au 18-06-13 arrièreA
A l'arrière depuis le nord-ouest...

Au 18-06-13 arrièreB
... depuis le nord-est !

Voici cette butte aujourd'hui.
Comme dans la vraie vie, les petits cyprès, toujours très élancés, ont rattrapé le grand qui lui s'est étoffé !!!
La taille sévère a sans doute limité la floraison des cistes cette année à moins que ce ne soit le temps pluvieux de ce printemps.
Les pousses d'iris données par ma voisine ont pris place à l'avant mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée.
J'ai été prise de court ; je verrai après l'été.
Je vais continuer à modeler cette butte avec le rebut des tamisages et le déplacement des galets pour agrandir le massif car les plantes débordent surtout à l'arrière.

Voilà pour ce premier épisode avec un petit massif sans prétention qui aura besoin d'une nouvelle taille sévère à l'automne pour mieux s'équilibrer.

A bientôt...

Posté par sylviedetoulouse à 14:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 23

Ca marche !

Oui, oui j'ai sorti les runnings du placard et je suis allée marcher, samedi et dimanche.

  1. Côté marche : samedi, parce qu'il n'était pas question de jouer de la pioche si je voulais jouer du piano pour le petit concert annuel chez ma prof. Dimanche parce que la sortie de samedi m'avait rappelé combien j'aime ça... et que je voulais contribuer à l'effort familial avec mon ainée sur un trail de 12.6 km et 620 D+ (1h35' 22e féminine /97 et 13e/49 dans sa catégorie) et ma cadette qui se faisait des biscottos et des abdos en salle avant de venir déjeuner.
    Marche : 10.11 km - 1h35'02" - 6.4 km/h

  2. Côté yoga : toujours pas déroulé le tapis ; un petit torticoli dans la semaine et un manque de motivation le reste du temps ! Mais qui sait...

  3. Côté maison : encore et toujours le jardin un peu plus soft car la débroussailleuse est en panne et il pleut souvent !

  4. Côté féminité : j'ai pris peur en découvrant les photos du petit concert de samedi. Non je ne les montrerai pas ; c'est malheureusement moi sans pourtant être moi, je ne suis pas que ça, cette masse vieillissante !!! J'ai eu honte d'être devenue "cela" pour mes filles. Gros coup au moral. Je vais marcher, piocher, marcher, piocher... et sucer des cailloux jusqu'à devenir sèche comme un coup de trique !
    Heureusement que mes doigts accompagnés de ceux d'Ewa avaient plus de légèreté et d'harmonie. Enfin j'espère...
    Pour info nous avons joué les 5 pièces enfantines de Ma mère l'Oye de Ravel. Voici une belle interprétation de Martha Argerich et Lang Lang.
    Je précise que pour la 3e pièce nous étions plus lentes.... et Ewa moins "démonsrative" que Lang Lang !!! Si je partage la même chevelure que Martha, je n'ai malheureusment pas son talent et sa dextérité (avec ou sans coup de pioche !!!)

    Martha Argerich and Lang Lang "Ma mère l'oye" (Равель "Моя матушка гусыня")


    Une autre version plus "feutrée".

    Ravel - Ma mère l'Oye (piano duet)

     

  5. Côté textile : rien

Valse_a_quatre_mains

Un très joli dessin animé ici pour le plaisir...

A la semaine prochaine...

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,