10 février 2018

Magazine Passion Cartes Créatives

Il y a quelques temps j'avais reçu un message de Sandrine Vachon via mon Blog. J'aime beaucoup sa créativité et j'admire le nombre de ses jolies réalisations variées. J'avais suivi à une époque ses idées pour les inchies ici mais j'avais laissé en route (comme beaucoup de choses...)

Elle avait vu sur mon blog ma Loaded Envelope ici et étant en train de préparer un article sur ce nouveau "phénomène" elle me demandait si j'accepterais qu'une photo soit publiée dans la revue.
Impossible de refuser une proposition qui déclenche une petite seconde de fierté !!!

Elle m'a gentiment prévenue de la parution et j'ai foncé je me suis rendue chez le marchand de journeaux !!!
J'achetais beaucoup de revues à une époque mais j'ai mis un frein depuis quelques temps.

Parution3

Donc dans le magazine 44 (20 décembre-21 mars) je retrouve deux photos de ma loaded envelope. Je suis doublement contente car il est vrai que j'aime beaucoup cette première réalisation de LE et que les autres LE sont magnifiques.

Parution1

Parution2

Pas de quoi prendre la grosse tête n'est-ce-pas ? Mais cela fait toujour plaisir...

Posté par sylviedetoulouse à 11:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


08 février 2018

Jour de neige

Tombe la neige
Tu ne viendras pas ce soir... (ni demain d'ailleurs !!!) Ah, ah, ah !!!

J'ai cet air dans la tête depuis que j'ai ouvert les volets ce matin pourtant je n'ai jamais été fan d'Adamo ; mais cela fait sans doute partie de mon patrimoine culturel !

Hier soir la neige tombait à gros flocons et ce matin 6 cm de poudreuse recouvrait le paysage.
Tout était calme, feutré, engourdi ; je savais avant de la découvrir.

Un soupçon de neige avait déjà recouvert le jardin mardi matin mais avant midi tout avait fondu.

Neige 06-02-18A

Ce matin la couche était conséquente et tout était blanc ; la neige a continué à tomber par intermittence. Mais cet après-midi cela fond déjà...

Neige 08-02-18A

Neige 08-02-18B

Neige 08-02-18D
L'olivier cotonneux !

J'adore l'odeur de l'air lorsque la neige est là. Je ne saurais la décrire mais je suis sûre de savoir la reconnaître !

Alors les souvenirs reviennent... (attention "Séquence Nostalgie") + petit coup de gueule !

Ce qui est agréable avec les souvenirs c'est que ce sont les bons qui reviennent en premier !

Lorsque je vivais à Annecy, l'arrivée de la neige me ravissait, c'était aussi pour elle que j'avais quitté mes parents et la région parisienne. Pourtant cela compliquait le quotidien.

Oui j'ai dû râler de devoir ENCORE déneiger la voiture, dire des gros mots parce qu'avec les congères et les voitures stationnées trop serrées je n'arrivais pas à me dégager ou fustiger le "75" qui se croyait plus fort que les autres et n'avait pas voulu mettre les chaînes alors que c'était obligatoire ou la BM qui ne pouvait plus parader sur cette montée glissante et bloquait tout le monde...

J'avoue que tout ce que j'entends sur l'épisode neigeux en Ile de France (puisque cela semble être le centre du monde !) me choque et encore j'écoute peu les infos.
Alors oui ce n'est certainement pas agréable d'être bloqué sur la route, de modifier l'organisation de son quotidien, de dormir dans sa voiture mais c'est UNE nuit dans une vie de confort nourri et logé. Cela me semble indécent si l'on pense à ceux qui sont actuellement inondés et aux sans-abris.
Il aurait fallu... L'Etat aurait dû... Au Canada ils... Pourquoi une région devrait investir dans du matériel qui ne servirait qu'une fois alors que la plupart des automobilistes n'ont pas de chaînes dans leur coffre, ni même une couverture au cas où. La neige étant annoncée et les infos relayées sur tous les supports on peut se demander pourquoi des personnes accro à leur portable et aux réseaux sociaux n'en ont pas tenu compte. Râler oui, améliorer certains points sans doute mais s'attendre à ce que les autres, l'Etat surtout solutionnent tous les problèmes, non.

Bientôt on va râler parce que la pluie mouille et que l'Etat ne fait rien pour préserver nos escarpins.

Je suis bien consciente que les médias jouent la surenchère et que d'autres personnes ont su ou pu profiter du plaisir de la neige parisienne.

Fin de mon agacement et retour à la nostalgie !

Lorsque je suis arrivée à Annecy le 1er avril 1980 je louais une caravane dans un camping ; j'étais en stage pour deux mois donc pas sûre de rester. Dans les premiers jours d'avril je me suis réveillée un matin avec une dizaine de centimètres de neige. Je n'avais pas de voiture à l'époque : marche à pied et bus pour me rendre au travail dans une commune voisine. Cela a donc dû poser des problèmes, surtout que je commençais à travailler à 7h30 mais ce n'est pas ce qui m'est resté en mémoire. Par contre j'ai l'image de l'ouverture de l'auvent de la caravane et de la découverte de la neige sur le terrain plutôt désert à cette époque. Petite fille privilégiée je la retrouvais aux sports d'hiver tous les ans mais en tant que parisienne c'était beaucoup plus rare.

Ensuite, ayant été embauchée, j'ai vécu sous de vrais toits dans différents endroits de la vieille ville annécienne avec une voiture à déneiger ou à dégeler le matin ou le soir sur le parking de l'entreprise et des trajets parfois épiques même en étant bien équipée mais il ne me vient que l'émerveillement à l'esprit. Regarder tomber la neige, c'est déjà de la méditation !

Pourtant je pense très fort à mon infirmière préférée qui doit se rendre par tous les temps à son hôpital sur 35 km de routes sinueuses. Même si elle aussi ressent la magie de la neige elle doit la maudire de temps en temps !

Ce matin, j'ai farfouillé dans les boites à chaussures pour retrouver mes "après-ski". Ils ont 20 ans !!! Manon était dans mon ventre et Laëtitia skiait avec son Papa pendant que je me promenais dans la station de Courchevel. Pas de ski pour moi cette année-là ! Alors shopping ! Je les adore. Je les trouve toujours aussi beaux et chauds !!!
Ils ne sortent plus beaucoup de la boite, la neige étant rare ici ! Les montagnes ne sont pas si loin mais j'y ai renoncé depuis quelques années. Je skie par procuration avec mes filles... Une, lorsqu'elle skie avec son Papa dans les Pyrénées et qu'elle me raconte un peu les péripéties de la journée et l'autre dans les Alpes où je me souviens des descentes dans les stations où elle se rend...
D'ailleurs je trouve que je vis beaucoup par procuration (tiens Goldman vient de remplacer Adamo !!!) depuis plusieurs années ! Mais c'est un autre sujet...

Revenons aux petits plaisirs.
Le premier craquement de la neige qui se tasse sous la semelle des après-ski pour aller chercher la balayette dans la cabane. Les traces de pas que je laisse dans le chemin qui disparaîtront avec la fonte.
J'ai déneigé la voiture, juste ce qu'il faut pour rouler et laisser la neige sur le toit pour la voir à travers la fenêtre de toit. Une envie de boules de neige en brassant toute cette poudreuse mais personne pour servir de cible.
Aucun problème pour rouler. D'ailleurs la route de mon lotissement était totalement vierge de neige au réveil ; elle ne tient pas sur la route. Tant mieux pour tous ceux qui ont à se déplacer.

Pendant que je plongeais dans mon passé la neige a continué à fondre ; elle reste sur les toits et au creux des branches et illumine la nuit qui tombe.

Neige 08-02-18C

Posté par sylviedetoulouse à 18:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

05 février 2018

Une carte free

Un peu de patouillage pour lifter une carte sur le forum CSA.
La galerie étant ouverte voici la jolie carte de Kinna que nous avions à lifter.

20180117

 

Ma version

Carte 241 chrono lift

Envie d'utiliser le brusho "Scarlett" que je Père-Noël m'avait apporté ; une fois saupoudré sur le papier puis mouillé au pulvérisateur j'étais très déçue du résultat. Les deux autres couleurs que j'ai, un bleu et un vert donnent un rendu profond avec de multiples déclinaisons de teintes : là c'est rouge avec une tâche jaune à un endroit.
Alors j'ai ajouté des projections au pinceau avec de l'encre jaune Izink diluée.
C'était déjà mieux.

Puis des tamponnages divers en gris en second passage pour atténuer encore l'empreinte.

Un tampon+découpe Action pour la fleur que j'ai coloriée aux feutres à alcool.
Une étiquette, des feuilles et un papillon tamponnés, coloriés et détourés. Le tout en montage en 3D.
Un sentiment tamponné et des oeillets teintés au feutre, collés puis cerclés au feutre noir qui ajoutent beaucoup à cette carte je trouve.
Des projections d'encre de Chine et un montage sur un fond de carte jaune.

Partie d'un patouillage qui ne me plaisait pas, j'aime beaucoup le résultat.

Et vous ?

Posté par sylviedetoulouse à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

04 février 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 5

Je crois que je vais continuer mes petits bilans sur le rythme de la semaine ; cela me motivera plus que sur le mois, c'est trop long... même s'il ne fait que 28 jours !
Ayant tendance à tout faire dans l'urgence au dernier moment cela limitera peut-être ce défaut (quoique je sois plus efficace dans l'urgence la plupart du temps).

  1. Côté sport suite à la reprise de la marche dimanche dernier j'ai continué tous les deux jours. Parfois je ressens une gêne aux genoux après mais pas toujours et en ayant l'impression que la localisation varie !!! Très étrange ce truc. En plus j'ai dû modifier ma façon de marcher car je viens de me faire une énorme ampoule au pied avec des chaussures qui ne me posaient aucun problème ; j'ai fait le retour en boitillant d'où une chute de ma moyenne (snif !) !!! Du coup je vais faire un peu de couture... en enfilant une aiguille pour la percer !!!
    Marche : 3 séances - 12.9 km - 2h01' - 6.4 km/h

  2. Côté yoga toujours sur mon lit le soir. Je pense reprendre une routine plus classique sur mon tapis dès demain. J'ai beau faire attention je pense que les genoux sont sollicités dans les ouvertures de jambes et des hanches. Sans doute avec l'arrêt de la course puis de la marche les muscles des cuisses qui étaient bien entrainés ont perdu une bonne partie leurs forces et donc le maintien des genoux en a pâti. Une fragilité à cet endroit-là était peut-être latente d'où les douleurs. Si on ajoute le poids des années (dans tous les sens !!!)...

  3. Côté maison dois-je avouer que je n'ai toujours pas enlevé le sapin ? J'attends le dernier moment pour le mettre en place de peur qu'il ne sèche trop vite et ensuite je repousse le moment d'enlever toutes ces petites lumières que j'allume le soir. De plus il ne perd pas ses épines cette année même si ses branches subissent de plus en plus la gravité !
  4. Côté féminité je suis dans le questionnement. Devrais-je couper mes cheveux poivre et sel ? Ils sont actuellement largement sous ma taille mais ils sont presque toujours relevés et attachés par une pince à la va-vite. Je n'envisage pas de revenir à une coupe courte mais le côté "moussu" lorsqu'ils sont libres ne m'emballe pas vraiment. La longueur rend les ondulations ni raides, ni frisées sauf si je passe un moment sous la pluie comme ces derniers temps ! De plus j'ai l'impression que le blanc n'évolue plus. J'espérais avoir une tête de plus en plus "lumineuse" avec un accroissement du nombre de cheveux blancs en remplacement des bruns mais elle reste "grise" !!! Grande réflexion du moment !!!
  5. Côté textile j'ai tripoté les carrés bleus que j'avais découpés en même temps que ceux qui m'ont permis de réaliser le rideau de la fenêtre de mon "boudoir créatif" (qui est surtout mon "foutoir inactif" en ce moment !) ici ; tout cela pour voir si je commence à les assembler suivant l'ordre choisi où si je pioche dans mes tissus bleus pour compléter car il en manque pour cette grande surface.

Ce premier mois met en évidence une procrastination et un "aquabonisme" qui m'accompagnent depuis un certain temps. Est-ce le prix de la solitude ?

31dea80e2d40862e464abeced9575dc5

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 février 2018

Une boite à explosion : ma première !

Dans ma série cadeaux de Noël DIY il fut le premier réalisé, normal puisque c'était pour mon papa. C'est pourtant celui que je montre en dernier car j'avais oublié de faire des photos... Mon Papa ayant déposé la boite lors de son passage je me dépêche de faire les photos avant de la lui rendre.

Début décembre j'avais vu une superbe boite à explosion sur FB.
J'ai recherché sur le net des tutos pour me faire une idée de la chose et je me suis lancée.

Comme pour la boite ici j'ai utilisé du bristol noir destiné à être recouvert par des papiers Action. Ainsi si je me loupais je ne gachais pas de beaux papiers !

J'ai réalisé deux boites.
La première avec des photos et la seconde avec des décorations et au centre quelques chocolats.

Je n'ai pas eu de difficulté pour la décoration des boites mais cela s'est gâté avec les photos.

J'avais demandé à mes filles de se photographier en soufflant un bisou à leur Papy. Mon aînée a joué le jeu, photographiée par son copain pendant leur petit séjour en Belgique. La petite a traîné et ses photos en intérieur n'étaient pas de bonne qualité. De plus mon imprimante pose vraiment un problème avec l'impression des photos.
Bref le 24 à 19h je n'avais toujours pas fini ma boite !
J'ai sorti le pied, posé l'APN et Manon a pris la pose devant le sapin, puis ce fut mon tour et enfin toutes les trois avec le retardateur.
Vite tout retoucher, passer en noir et blanc... et toujours cette déception à l'impression. Tampis cela restera ainsi.
Découpage des photos, collage, mise en forme de la boite et emballage dans le papier cadeau.

Ouf, nous pouvions partir mettre les pieds sous la table !

C'est pourquoi je n'avais pas de photo de mon cadeau et que j'ai dû attendre l'occasion pour lui tirer le portrait !

Première boite :

Un habillage avec un joli papier scintillant noir, vert et blanc (pas facile à rendre en photo). Pour le couvercle j'ai réalisé une bande imprimée d'un petit message explicatif ! Une fleur blanche découpée selon mes gabarits sur le dessus. Le papier étant très chargé je suis restée sobre sur la déco.

Boite à explosion 01
Dessus de la boite avec une fleur type poinsétia en papier blanc irisé avec une fleur en strass.

Boite à explosion 02
Une phrase imprimée et collée sur le pourtour du couvercle
"Ne pas hésiter à soulever le couvercle en cas ...

Boite à explosion 03
... de manque affectif..."

Boite à explosion 04
signé de mes filles et moi-même.

Boite à explosion 05
Sous le couvercle une étiquette trouvée sur le Net.

A l'intérieur, une premier mattage avec du bristol noir sur le verso blanc du papier fantaisie. Les photos sont glissées dans les fentes d'un bristol blanc qui est collé au centre du bristol noir. Ainsi Papa pourra changer les photos surtout pour en mettre de meilleure qualité. Au centre sous la seconde boite le même papier scintillant.

Boite à explosion 06
Sur les quatre faces intérieures j'ai glissé des photos dans un mattage fendu en coin pour pourvoir changer les photos

Seconde boite :

Un papier plus clair pour trancher et juste un ruban blanc avec un noeud sur le pourtour.

Boite à explosion 07
La seconde boite avec un papier plus clair mais assorti.
Le tour du couvercle est recouvert d'un ruban de satin avec un noeud plat. 

A l'ouverture des découpes blanches en déco sont collées sur les côtés. Un" Joyeux Noël" et un "Bonne Année" se font face.
Les chocolats, une fois mangés, dévoilent une petite carte imprimée qui peut s'enlever et laisser place à une décoration.

Boite à explosion 08
L'intérieur est décoré de découpes.
Une petite carte qui se découvre une fois les chocolats engloutis !

Boite à explosion 09
L'ensemble des boites ouvertes.
Sous la petite carte on découvre une fleur qui rappelle le papier de la première boite.

Mon Papa a beaucoup aimé et admiré ma petite boite.

Il est amusant de relever que c'est seulement depuis que je scrappe et joue avec mes petits papiers qu'il est si admiratif. Il trouvait mes points de croix et mes patch jolis et louait le travail effectué mais cela ne l'enthousiasmait pas vraiment. Sans doute était-ce trop proche des travaux de couture de Maman ou alors plus "normal" pour une femme ! Je ne sais pas vraiment et il n'a pas donné de réponse à ma remarque. Il a aussi trouvé la carte magnifique.

J'ai réalisé une petite vidéo pour présenter cette boite. Si cela vous dit...

09 Boite à explosion

Je prends goût à réaliser en scrap des petits objets plus ou moins utiles. Pourquoi ai-je toujours cette réaction liée à l'utilité ? 

A bientôt.

Posté par sylviedetoulouse à 10:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 janvier 2018

Une bougie de plus

Un lundi comme un autre.

Puis un premier sms de mon infirmière préférée depuis ses montagnes pour me souhaiter un bon anniversaire.
Je commence à rédiger ma réponse (un vieux téléphone et mon "grand âge" ne me permettent pas d'être compétitive avec mes filles et leur Iphone !) donc je tapote mais le téléphone fixe résonne. Ma fille aînée m'a prise de vitesse... Nous papotons.

A peine raccroché le téléphone vibre à nouveau : c'est mon Papa qui me souhaite un bon anniversaire. Il me dit que Manon les a invités à venir voir son studio toulousain (depuis le temps qu'elle leur propose !) et qu'il me prendra également au passage mardi soir. Cela va faire du monde dans ces quelques mètres carrés !

Je n'ai pas encore 58 ans ; je ne suis née qu'à 16h30 !!! Laissez-moi encore rester jeune !!!

Mon Petit Bout a été plus patiente puisque c'est en début d'après-midi qu'elle me souhaite mon anniversaire !

Puis tout s'est calmé et la journée a repris son cours comme un lundi... 

Mardi soir nous nous rendons au studio toulousain de mon Petit Bout qui nous a préparé un apéritif dînatoire.
La présentation de son "home sweat home" à son Papy et sa compagne est rapide (une pièce et une salle de bain !) puis nous passons aux choses sérieuses avec l'ouverture de la bouteille de champagne pour oublier mes 58 printemps !!!

Apéritif

Une bien agréable soirée organisée par ma petite demoiselle. Merci mon BB Joli.

Gateau

Posté par sylviedetoulouse à 11:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 janvier 2018

Enfin une petite carte

Plus de trois semaines sans plancher sur un projet de carte ! Il était temps de s'y remettre.

Ce nouveau challenge sur le forum CSA m'a décidée. Lifter cette carte avec les consignes suivantes : un fond de carte noir, utiliser un seul tampon (un autre autorisé pour le sentiment) et coloriser la déco.

img_5611

Carte 240 lift

J'ai choisi un tampon oiseau d'une planche Aladine encore jamais utilisée.
L'oiseau déco est colorisé aux Promarker. J'ai utilisé un Promarker pour colorer le papier bleu (uniquement le tour visible !). Un tamponnage pour le sentiment que j'ai détouré et collé sur du papier aussi teinté au feutre et découpé aux ciseaux "déchirure".
Je ne voulais pas de couleurs vives mais mon bleu glacier ne ressort pas vraiment et j'ai mal positionné les oiseaux du fond de page ; du coup ma déco ne se voit pas beaucoup.
Pas grâve c'est la reprise !!!

Posté par sylviedetoulouse à 15:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 4

On prend la même et on recommence...

  1. Côté sport toujours dans l'attente... jusqu'à ce dimanche. Un beau soleil dans un ciel tout bleu enfin dévoilé en milieu de journée m'a poussée à reprendre mon petit circuit marche d'une demie-heure. Après deux semaines de repos il était temps de voir si les genoux pouvaient encaisser quelques pas ! Pas de douleur pendant la marche, juste le sentiment d'avoir fait travailler les jambes en fin de journée. Je prévois de ne reprendre que la marche dans un premier temps et seulement un jour sur deux. Demain est un autre jour...
    Marche : 1 séance - 3.38 km - 31'- 6.5 km/h
  2. Côté yoga j'ai recommencé tous les soirs... sur mon lit en modifiant mon enchainement. Pas question de faire la salutation au soleil perchée sur la surface instable du matelas et de la couette mais c'est parfait pour ne pas avoir les genoux sur du dur. Sans doute pas très académique tout cela mais cela me permet de continuer à m'assouplir et à travailler l'ouverture des hanches afin de ne pas solliciter les genoux dans certaines postures. C'est drôle parce que j'ai le sentiment qu'il me manque "l'ouverture du corps" que procure le début de la salutation. J'ai beau me grandir allongée sur le lit ce n'est pas la même "respiration". Pour mes 5' de méditation ce n'est pas non plus le même relâchement. C'est bien de se rendre compte du bénéfice de certains mouvements !
    En attendant, "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage"...
  3. Côté maison j'assure le stict minimum : ménage et arrosage des plantes !!!
  4. Côté féminité RAS
  5. Côté textile RAS

Je suis encore loin de la satisfaction de suivre sagement mes résolutions mais j'apprécie ce petit bilan qui me recadre.
Pas de jeux avec mes petits papiers non plus car je manque totalement d'imagination et de créativité en ce moment !
Heureusement il reste les livres pour ne pas avoir le sentiment de perdre le temps... qui passe !

Lecture

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 janvier 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 3

Maudits genoux qui mettent à mal mes résolutions et monopolisent mes pensées !

  1. Côté sport ce fut le calme plat. Après un WE de repos sans vraiment d'amélioration j'ai décidé de ne pas marcher et encore moins courir pendant une semaine en dehors du quotidien. Les douleurs se sont estompées mais une gêne sensible reste présente plus sur un genou que sur l'autre, avec les stations debout, les piétinements journaliers et les jambes pliées en station assise ! Que vais-je faire la semaine prochaine ? Je ne peux pas rester ainsi. Aller voir le médecin ? Je sais qu'il va me prescrire des anti-inflammatoire dans un premier temps. Donc je préfère passer cette étape, laisser un peu de temps à une éventuelle guérison avant de reprendre différemment. N'ai-je pas assez pris en compte mes 58 ans prochains ???

  2. Côté Yoga j'ai continué les deux premiers jours mais les contacts au sol sur les genoux sont désagréables alors j'ai aussi stoppé ; ce qui a dû aider à la baisse des douleurs. Je vais essayer de reprendre la semaine prochaine en trouvant des mouvements et une routine qui oublient les genoux ! Pas évident, un yoga des yeux peut-être ???
  3. Côté maison RAS
  4. Côté féminité RAS
  5. Côté textile RAS

En fait j'ai eu l'esprit accaparé par différents problèmes en plus des genoux et un gros boulot avec mon occupation de trésorière de mon association. Je n'ai même pas touché un papier pour une petite carte.

Heureusement mon Petit Bout est venue passer le dimanche avec moi et cela m'aide à reprendre le dessus...

Allez une nouvelle semaine se profile...

a235259c13b2b7497b4262d6352d5fd5

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 janvier 2018

Bilan hebdomadaire: semaine 2

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas.

Lundi mon coup de blues du dimanche soir jouait les prolongations et ma motivation en a pâti.

  1. Côté sport j'ai flanché le lundi et n'ai pas mis le nez dehors. Pour continuer mon alternance marche/course j'aurais dû courir.
    Alors le mardi j'ai repris mes tours de lotissement en allongeant (très légèrement !) la partie courue.
    Mercredi c'était marche et j'ai pensé doubler la séance pour rattraper le lundi (en effet il est préférable de rester avec 4 jours de marche et 3 de course pour cette reprise). Mais au réveil j'avais ressenti une gène aux deux genoux qui s'est accentuée donc on verra plus tard pour rattraper éventuellement le retard.
    Jeudi à nouveau course mais la gène-douleur est toujours là. Je ne la comprends pas. Cela ne ressemble à rien de connu pour moi. Cela s'apparente à la raideur que l'on peut ressentir lorsqu'on est restée dans une position et que l'on se déplie. On se sent coincé et un peu maladroit. La longueur de mes pas ou de mes foulées s'en trouvent d'ailleurs raccourcie. L'impression que les genoux vont se bloquer. Je vais au bout de ma séance car ce n'est tout de même pas à se tordre de douleur. Je masse à l'arnica. Aurais-je vieilli d'un coup ?
    Vendredi je profite d'une course au village pour faire ma séance marche. Toujours les mêmes symptomes ; ni plus, ni moins.
    Donc samedi et dimanche ce sera repos pour voir si cela passe.
    Je suis contrariée car cela bloque mon lent démarrage et surtout je n'identifie pas cette douleur. Ce ne sont pas mes chaussures de course qui sont presque neuves et pas non plus la longueur de mes portions de course encore trop limitées pour les impacts. La position assise ne semble pas arranger les choses donc peut-être vaut-il mieux encore marcher !!!
    Marche : 2 séances - 8.30 km - 1h19' - 6.3 km/h
    Course : 2 séances - 6.97 km - 1h - 6.9 km/h.
  2. Côté Yoga j'ai été bonne élève puisque j'ai déroulé le tapis 6 jours su 7 (un loupé le samedi). J'ai ajouté quelques variantes mais je reste fidèle à mon programme pour mesurer les progrès (nécessaire pour me motiver). Pour reparler des genoux je ne pense pas que les douleurs viennent de là car mes mouvements pour le moment ne sollicitent que peu ces articulations (même si je les ressens un peu) mais je reste vigilante. Toujours 5' de méditation ; je n'arrive pas à aller au-delà pour le moment. Pas facile de lâcher prise !!!
  3. Côté maison ce n'est pas gagné. Le sapin est toujours en place et je ne profite même pas tous les soirs de ses lumières !
  4. Côté féminité rien !
  5. Côté textiles rien !

Voilà donc une semaine un peu décevante où je n'ai pas eu goût à grand chose en ayant le sentiment d'avoir plutôt passé et perdu mon temps...

e8d65b8df2db035d8355ae5f5befa796

Posté par sylviedetoulouse à 18:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]