16 mai 2017

Potager en permaculture : seconde butte 1ère partie

Dimanche soir, après voir joué de la pioche et du tamis cette seconde tranchée était presque terminée. Le tas de terre en attente de tamisage était conséquent car la terre étant humide je me suis contentée de la terre de surface pour faire un premier petit tas de terre prête à l'emploi.

Potager permaculture 2e butte 01

Potager permaculture 2e butte 02
Toujours la vue depuis l'angle bas du terrain !

Rosier Briosa Barbrio 14-5-17
Comme il n'y a pas que des trous mais aussi de jolies fleurs au jardin voici le rosier Briosa Barbrio du massif des agapanthes.

Coquelicots
Quelques coquelicots sauvages rescapés du rotofil.

Rosier 14-5-17
Le premier rosier(dont j'ai oublié le nom) que j'ai planté dans la descente de la terrasse sud.
Il me semble que c'est un Delbard dans la série des peintres impressionnistes. Il faut que je recherche !!!

Lundi matin retour aux comptes pour préparer la réunion du CA le soir avant de retourner à des taches plus physiques !

Reprise de la mise en forme de la tranchée que je trouvais trop étroite avant d'aller chercher du bois mort. Le tas devient pauvre en grosses branches bien attaquées par les champignons qui permettraient de mettre en oeuvre la décomposition de ma butte et le maintien de son humidité.
J'en ai profité pour faucher un peu d'herbe fraiche avec ma nouvelle petite faucille. Il va falloir que je prenne le coup ! Sûr que le rotofil, même si c'est fatigant au bout de 1000 m² soulage grandement la tâche que faisait les anciens... La faux (que je n'ai jamais utilisée) n'étant utilisable que sur des surfaces planes.
Ma récolte ne m'a permis de combler qu'un petit tiers de la tranchée. J'ai bouché les trous avec le bois de mon tas et les brindilles mélangées à l'humus mais je trouvais que cela ne rendait pas comme la première butte. C'est toujours mieux la première fois !
J'ai étalé la terre qui fuyait entre les branches jusqu'à ce que je réalise que j'avais oublié la couche de tonte et d'herbe !!!
Impossible de retirer la terre. J'ai ajouté par dessus mes herbes fraichement coupée et j'ai remis de la terre.
J'ai fini pas une grosse couche de foin-herbe. Le ratissage suite à une tonte mélange les nouvelles et anciennes coupes donc je vais avoir du mal à récolter de l'herbe fraiche.

Potager permaculture 2e butte 03

Potager permaculture 2e butte 04
La perspective donne l'impression que la moitié du travail est faite mais non !!!

Potager permaculture 2e butte 05
Ma photo repère !

On apprend de ses erreurs ; je verrai comment se comporte ce coin de butte avec le temps.

J'ai beaucoup de mal à démèler mon tas végétal et j'ai le sentiment de ne pas en voir la fin. Les branches sont trop grosses pour passer dans la débroussailleuse ; j'arrive à en réduire certaines avec le taille-haie mais il en reste beaucoup qu'il me faudrait couper une à une avec la cisaille ! J'aime l'effort mais j'avoue que l'ampleur de cette tâche (en plus du reste) me décourage un peu !!!
J'ai peur d'avoir encore beaucoup de déchets végétaux après cette seconde butte. Or je voudrais faire place nette pour ce petit coin à aménager en lieu de repos (pour voir les légumes pousser !!!). Je pourrai toujours les transporter dans un autre coin du jardin, vers les ronces par exemple... Mais je voudrais aussi continuer à éradiquer ces zones de ronces avec le taille-haie. Bref beaucoup de boulot à droite et à gauche !!!

Pour l'instant une éventuelle 3e butte est recouverte par les coupes du sapin. Je vais déjà finir la seconde, la planter... et me reposer ???

Posté par sylviedetoulouse à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


14 mai 2017

Les jours passent si vite...

A peine arrivée et déjà repartie !

Mercredi après une partie de la journée dans les comptes de l'association j'allais chercher ma grande fille à l'aéroport. Elle rentrait à la maison pour quelques jours. Une averse et un superbe arc-en-ciel depuis la terrasse avant de la retrouver.

Arc en ciel1

Arc en ciel2

Arc en ciel3

Une soirée bavardage au resto chinois offert par ma grande demoiselle puis un jeudi shopping créatif pour lui montrer le magasin Action, la pluie ayant chamboulé nos projets d'aller en ville retrouver sa petite soeur.
Un dernier cours de piano pour moi avant un petit concert samedi soir.
Au retour mes deux filles étaient à la maison !
Le soir la grande allait voir des copines avec la voiture de la petite qui passait la nuit à la maison !

Le vendredi matin le Papa est passé Manon pour la conduire au métro car elle laissait sa voiture ici pour sa soeur. C'est sa semaine de concours blancs et elle enchaine les épreuves pour de longues matinées !
Après un petit déjeuner avec mon aînée et quelques courses j'ai repris une séance de marche pendant qu'elle allait courir. C'était sa reprise après son semi-marathon d'Annecy fin avril. Quand à moi avec mes séances de jardinage intensif j'avais laissé les running qui marchent de coté !
Le soleil revenu nous a permis de déjeûner sur la petite table bleue sous l'abricotier et de manger les premières cerises directement sur l'arbre ! Nous avons bien fait car il n'y en a plus une seule. Les oiseaux et la pluie ont eu raison des dernières. Pour l'autre ceriser, plus garni, il faut attendre encore un peu.
Puis elle a pris la route pour retrouver d'autres copines. Le soir nous dinions chez mon Papa et sa compagne. Manon est rentrée en fin d'après-midi ramenée par son Papa et Laëtitia nous a retrouvées directement chez mon Papa un peu à labours. Soirée famille bien agréable.

Après une grasse matinée j'avais mes deux demoiselles pour le petit déjeuner. Du papotage, des chamailleries où je retrouve mon rôle attendu de Maman qui gronde et c'est déjà le moment de partir... chez le Papa pour qu'il profite aussi de ses filles pendant 24h car Laëtitia reprenait l'avion dimanche en début d'après-midi.
Après leur départ je suis allée faire quelques courses au marché puis j'ai tourné en rond dans la maison malgré un joli soleil qui m'attendait pour une petite marche... si j'avais été courageuse !
Pas question de jardiner avant le concert du soir donc pioche et pelle sont restées dans la cabane.
J'avais aussi des comptes à boucler avant la préparation du budget lundi mais pas moyen de me concentrer sur ce fichu tableau Excel !
Une dernière répétition du morceau sur mon piano avant de me rendre dans la petite salle de cinéma. Un mini concert très sympathique avec flute, trompettes, guitares et piano où le trac ne m'a pas trop perturbée pour une fois pour jouer une partie de la 4e sonate de Clémenti à quatre mains avec ma prof. La sonate complète sera jouée en concert privé chez ma prof en juin lors de la petite réunion des élèves adultes d'Ewa. Environ 25 minutes non stop !!! Soit le stress m'anéanti avant la fin soit je plaque l'accord final complètement zen ! A suivre...

Après la pluie de ce matin, le soleil est revenu, j'ai bouclé mon tableau Excel et je vais aller me défouler en piochant ma seconde butte de permaculture tout en surveillant de l'oeil les limaces qui ont déjà grignoté 3 salades. Je me demande si je ne vais pas faire des anneaux avec les ronces si présentes sur une partie du terrain et les placer autour des salades. Par contre les autres ont déjà bien grandi avec l'alternance pluie et soleil. Petit plaisir de voir tout cela grandir...

A bientôt.

Posté par sylviedetoulouse à 15:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 mai 2017

Potager en permaculture : premières plantations

Mardi, au marché, j'ai rempli mes cabas de tout un tas de petits pots à replanter.

  • 8 pieds de tomates. Il y a des allongées, des coeurs de boeuf, des cocktails et pour les autres j'ai oublié leur nom, ce sera la surprise si cela pousse !
  • 4 pieds de courgettes, deux longues, deux rondes.
  • 2 pieds d'aubergines.
  • 2 pieds de poivrons.
  • 2 pieds de concombre.
  • 22 salades diverses pour une douzaine achetées ; le vendeur a été très généreux !
  • 1 basilic.
  • 1 persil.

Pas la moindre fraise à replanter, snif ! J'ai fini par en trouver en jardinerie. J'ai choisi des fraisiers remontants vu la période à laquelle je plante ; sinon je n'aurai pas de fruit du tout cette année !

  • 1 fraise des bois avec une fraise et quelques fleurs.
  • 6 Charlotte.
  • 6 Cirafine dont une intruse car il manquait un pot dans la barquette.
  • 1 thym car le mien, qui pousse dans le massif de l'olivier en plein cagnard, aurait bien besoin d'un rafraichissement.

J'ai attendu la fin de la journée pour me mettre à planter.

Une première partie des fraisiers sous l'abricotier comme prévu.

Fraisies abricotier
Sous l'abricotier avec la belle touffe de fraises des bois

Puis sous le cerisier, le premier planté il y a quelques années qui a déjà des cerises (très convoitées par les oiseaux) j'ai refait le même grattage, nouveau terreau et foin ratissé.

Fraises cerisier
Sous le cerisier qui perd des cerises sous l'assaut des oiseaux !

Fraises ok !

Puis ce fut au tour de la butte.
J'ai planté 8 piquets torsadés en ligne au sommet de la butte. La hauteur fait qu'ils se tiennent bien et se plantent facilement. J'ai écarté les herbes au pied de chaque piquet pour retrouver la terre et j'ai jeté une poignée de terreau dans le trou parce que j'ai un peu peur que la couche de terre initiale soit trop mince.
J'ai planté mes 8 tomates, arrosé puis remis les herbes tout autour.
J'ai continué avec les autres légumes en plaçant un pied de chaque sur le versant est et sur le versant ouest de la butte. Je suis curieuse de voir s'il y aura des différences d'évolution entre ces deux expositions.
Puis j'ai intercalé des trous pour les 22 salades.
J'ai placé le thym en bout de butte le plus au sud.
Il me reste un petit quart de la butte encore libre. Réflexion pour la suite...

Potager permaculture plantations 01
Mes premières plantations.
Oui je sais que cela ne se voit pas trop avec les feuilles d'éléagnus que j'ai jetées sur la butte !!!

Potager permaculture plantations 02
Même chose dans l'autre sens.

Potager permaculture plantations 03
Quelques indications pour pouvoir deviner un peu ce qui se trame par ici...

Potager permaculture plantations 04
Le thym tout seul en bout de butte.

Butte ok !

Pour le basilic et le persil je vais les planter dans la petite bande d'aromatiques sous la fenêtre de la cuisine. Rupture de terreau !

Il y a eu de la pluie mercredi et jeudi ce qui est parfait pour mes petites plantations !

Maintenant il faut patienter... un peu wink

 

Posté par sylviedetoulouse à 13:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mai 2017

Je coupe d'un côté et je plante de l'autre !

Dimanche et lundi j'ai continué de jardiner

J'ai taillé les arbustes qui entourent la terrasse couverte pour que le soleil puisse à nouveau réchauffer de prochains petits déjeuners sur cette terrasse. A l'automne il faudra sérieusement revoir toute cette végétation !

Terrasse couverte1av Terrasse couverte1ap

Terrasse couverte2av Terrasse couverte2ap
Quelques avant-après !

Dans les coupes il y a un éléagnus. Ayant appris que cet arbuste fixait l'azote j'ai découpé les branches et disposé les morceaux sur la butte en mélangeant un peu avec le reste. Je ne sais pas si cela va bien se décomposer. On verra pour mieux enfouir lorsque je vais planter mes légumes. Je tatonne un peu !

J'ai semé au pied d'un tamaris de printemps les petites graines reçues dans lors du swap fleuri sur le forum CSA ici. Cette partie est très aride et exposée au soleil, j'espère qu'elles s'y plairont.

Ficoides plantation 05-17
Il y a bien des graines...

Pour pouvoir planter mon dernier rosier en pot (Jaques Cartier), des boutures de lonicéra et des minis rosiers de l'an passé (venant de Lidl) j'ai agrandi mon massif provisoire. J'ai fini mon sac de paille de lin en économie juste au pied des plantes. Il va falloir se réapprovisionner.
Je suis très contente de cette technique qui a bien limité les mauvaises herbes ainsi que les arrosages. De plus la terre semble avoir apprécié ce petit apport même si c'est dans des proportions moindre que ce qui se fera sur la butte en permaculture.

Rosier Jacques Cartier-boutures 05-17

J'ai préparé un petit coin pour de futures plantations de fraisiers au pied de l'abricotier. Un peu de grattage, du terreau et du foin ratissé sur le terrain. Je crains de ne pas avoir d'abricot encore cette année. Si l'arbre continu de pousser et de faire des feuilles, je ne vois pas le moindre fruit et certaines branches continuent de se dégarnir de feuilles et de suinter une sorte de résine. Je pense qu'il est malade de gommose et sans doute un champignon mais je ne sais pas trop comment le traiter. Je vais déjà tenter de couper ce qui est attaqué. C'est dommage car il fait un joli coin ombragé pour déjeuner à deux sur la petite table bleue. De plus j'ai le souvenir de délicieux abricots la première année, même s'il y en avait eu moins de 10 !

Paillage abricotier

Prochain article on plante au potager !

 

 

Posté par sylviedetoulouse à 09:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mai 2017

Potager en permaculture 4e partie

Samedi : j'arrive au bout de l'installation de ma première butte.

Côté bois pourri pas de problème il y a encore du stock derrière les hautes herbes après ce second prélèvement.

Pour mes déchets verts cela devient plus difficile car j'attaque les couches anciennes avec des branches bien imbriquées, des ronces, et moins de verdure. La débroussailleuse renacle un peu sur la grosseur des morceaux de bois.

Côté terre, il me restait un petit tas à tamiser mais la pluie a tout humidifié et je ne récupère pas beaucoup de terre, les trous du tamis se bouchant. Du coup j'ai tracé une nouvelle tranchée et j'ai commencé à la décaisser. Mais là aussi la terre est humide.

J'arrive cependant à mettre une couche de terre sur mon tas de bois sans doute plus mince que les deux autres.

De la pénurie aussi pour les déchets verts. J'ai arraché les herbes vertes moins accessibles qui ne sont pas encore passées sous le rotofil, j'ai ajouté quelques orties coupées lors de ma récolte de bois puis j'ai recouvert le tout de foin.

Cette fin de butte est moins réussie. J'essaierai de l'améliorer dans les jours à venir.

Potager permaculture 15
première butte finie !

Potager permaculture 16

La vue toujours depuis l'angle bas du terrain !

Je pense que ma difficulté va être d'alimenter la butte en déchets verts. Il me faut trouver une petite faucille pour aller glaner sur les chemins... Alors que je récupérais du bois au bord du chemin une voiture s'est arrêtée ; la conductrice était curieuse de savoir ce que je faisais. C'est un chemin sans issue donc ce sont surtout les résidents des quelques maisons qui passent en voiture. J'appréhende toujours l'opinion des autres et une certaine agressivité est souvent ma réponse mais il faut croire que l'effort me rend zen car j'ai répondu sans arrière pensée et l'échange était amusant ; pour un peu j'allais la convaincre de se mettre à la permaculture !!!

Du côté de mon tas de déchets j'ai encore de quoi faire avant de faire place nette. Des branchages très durs qu'il va falloir que je coupe en petits tronçons avec le gros sécateur. Je fais des petits tas divers pour morceler le travail !!!

Mardi je pense faire mes premiers achats de plants au marché si le vendeur est là car mardi dernier le mauvais temps l'avait dissuadé de venir.
J'espère que cela poussera... patience avant la récompense !!!
Mais je suis contente de ce que j'ai fait ne serait-ce que pour le bien-être que m'ont procurés ces efforts (malgré le réveil du canal carpien !!!) J'avais besoin de cela pour reprendre pied avec la réalité et envisager... demain !

Posté par sylviedetoulouse à 23:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


07 mai 2017

Potager en permaculture 3e partie et jardinage divers

Temps froid et humide en ce vendredi. J'ai eu du mal à me lancer et à organiser ma journée à cause d'impératifs la morcelant.

Pour me mettre en route j'ai décidé de planter les boutures de teucrium et de photinia qui attendent depuis 2 ans ! Je me sers du massif fleuri provisoire que j'ai mis en place l'année passée pour faire grandir mes petits bébés !

Boutures teucrium2 05-17 Boutures teucrium3 05-17 Boutures teucrium1 05-17 Bouture photinia1 05-17 Bouture photinia2 05-17

Massif Althéa 05-17

Une autre bouture est venue remplacer un teucrium mort dans la petite haie que j'avais remise en état l'an passé.

Teucrium haie nord 05-17

haie nord 05-17

Puisque je vidais la cagette de boutures j'ai continué avec deux lauriers palmes qui ont rejoint le début de haie dans le bas du terrain.
J'avais commencé cette haie lors de mon installation. L'idée était acheter des arbustes différents, de les intercaler avec des cyprès (moins honéreux à l'achat) et de faire des boutures au fur et à mesure. Seulement il y avait tellement de choses à faire partout que j'ai vite laissé tomber cette idée. Je rêve de boutures toute l'année et lorsque je dois m'y mettre en août je déchante. Même si la plupart de mes arbustes sont issus de boutures j'ai très mal géré ma production !!!
A l'angle, à l'origine j'avais planté un photinia qui est mort et je me suis désintéressée de cette partie.

Mais il ne faut jamais s'avouer vaincu et un laurier palme est venu se loger dans l'angle. Le trou n'a pas été trop difficile à faire car il restait de la "bonne" terre. J'ai planté le second quelques arbustes plus loin. Là aussi trou facile car il y avait eu déjà une plantation mais je ne sais plus laquelle !
Il n'y a pas de clotûre entre le voisin et moi sur cette partie. Normalement un chemin de 5 m de large nous sépare mais, mais, mais la mairie ne l'a jamais entretenu. Sur la partie basse le voisin s'est plus ou moins octroyé ce terrain car sa maison est très près de la limite normale et ses enfants jouent au foot en débordant largement sur mon terrain. D'un côté je m'agace de cette situation car j'aime que les choses soient claires et nettes et chacun chez soi mais d'un autre côté je n'ai pas envie de me battre tout le temps donc je laisse courir. C'est une des raisons pour laquelle j'ai laissé cette haie en suspend. Le bas de mon terrain ne me servant que pour l'étendage du linge depuis qu'il n'y a plus la piscine. Mais avec mon super potager en devenir j'ai envie de me réapproprier mon terrain. Du coup je vais retourner à la mairie pour la énième fois (ma voisine l'a déjà fait plusieurs fois également) et leur demander de trancher sur cette parcelle et de l'entretenir surtout le haut couvert de ronces !

Revenons à mes lauriers. Je leur ai concocté un habitat 4 étoiles. Une protection grillagée contre les rongeurs et les ballons mal controlés et que j'ai rempli de foin. J'espère qu'ils m'en seront reconnaissants et se dépêcheront de rattrapper leurs voisins ! Je taillerai prochainement les cyprès mais je ne suis pas sûre que ma rallonge électrique soit assez longue pour utiliser le taille haie ! Mes pauvres petits bras vont souffrir !!!!

Bouture laurier palme1 05-17 Bouture laurier palme2 05-17

Haie basse voisin 05-17

Un laurier palme à l'angle, un cyprès, un lilas blanc, un cyprès, un feijoa, un cyprès et un laurier palme vers la droite.
Un cyprès et un laurier tin sur la gauche.
Pour la petite histoire les cyprès ont été plantés la même année et jamais taillés encore à ce jour !!!

J'ai tout de même fini par reprendre l'avancée de ma butte...

Un nouveau tour dans le bois ou plutôt sur le chemin (là où je vais marcher ou courir !) ; un tas de bois mort n'attendait que moi derrière quelques hautes herbes ; plus besoin d'enjamber le grillage pour m'enfoncer sous les arbres et les ronces.

Potager permaculture 12
Un second tiers fini

Potager permaculture 13
Mon tas de déchets verts diminue doucement.

Potager permaculture 14
La photo rituelle du soir depuis l'angle bas du terrain.

Encore un dernier effort, le dernier tiers sera achevé et à moi les plantations...

Posté par sylviedetoulouse à 00:48 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mai 2017

Potager en permaculture 2e partie

Mercredi, après avoir fini de décaisser ma première bande, je suis allée dans le petit bois voisin pour récupérer du bois en décomposition afin de construire la base de la butte. Plus il est vieux et humide mieux c'est.

Je continue à lire tout un tas d'informations sur la permaculture et les buttes potagères ; il y a les pour et les contre.
Voici un autre lieu de vidéos ici avec un personnage sympathique et intéressant.

En l'état actuel de mes connaissances je me dis que j'ai choisi la bonne solution compte-tenu de mon sol (pauvre et caillouteux) et du tas de tailles et déchets végétaux que j'ai emmagasinés.
Une autre solution aurait été de faire du BRF si j'avais une machine pour couper tous mes branchages ; mais je n'ai pas prévu cette dépense. Il y a toujours une couverture du sol mais moindre. La culture se fait à plat et la mise en place est plus légère.
Et puis cela me plait d'aller chercher du bois pourri à moins d'un kilomètre de la maison.

Ma question du moment est l'aspect arrosage. Le "but de la butte" est de ne pas arroser ou très peu. C'est pourquoi la couche de bois mort humide me convient. Par contre il y a le vent très présent ici. Le vent d'Autan est sec et mon terrain est assez exposé malgré une proche habitation qui fait un peu barrage. Un jour il y aura une haie tout autour du terrain mais pour plusieurs raisons j'avais reporté sa plantation.

Une butte c'est du travail de préparation et cela demande beaucoup d'apport de matière mais justement j'en ai une bonne partie. Mon seul bémol est l'apport d'herbes fraiches. Ma débroussailleuse n'a pas de sac de récupération et donc mes coupes d'éparpillent sur le sol. Je dois donc les ramasser avec le balai et je n'en ai pas beaucoup vu que ce n'est pas de la pelouse. Compte-tenu des herbes hautes qui avaient poussé je récupère plus du foin que de la fraicheur.
Donc je ne suis pas très sûre de l'équilibre azote-carbone de ma butte ! Je pense m'en sortir avec l'ajout des tailles d'arbustes...

Potager permaculture 04
Première récolte de bois mort.

Potager permaculture 05
La parcelle décaissée et prête à se remplir.

Potager permaculture 06
Le tas de terre tamisée qui viendra recouvrir la butte après le bois, les branchages et de la décomposition pour remplir les vides.

Potager permaculture 07
Mon stock de déchets végétaux : branches, fleuilles, herbes et dessous de la décomposition

Potager permaculture 08
Première partie de la butte réalisée soit environ 1/3 de ma bande.

Potager permaculture 09
Des herbes, des feuilles, tout ce que j'ai pu trouver sur le terrain !

Potager permaculture 10
Encore de la terre pour continuer et des déchets verts à foison. Le plus difficile étant de les extraire du tas et de plus ou moins les broyer avec la débroussailleuse !

Potager permaculture 11

Une vue du travail accompli à la fin de la journée depuis l'angle le plus bas du terrain !
J'ai descendu toutes les branches du sapin qui avait été coupé avant Noël. Elles s'entassaient à l'entrée du terrain. L'idéal serait d'ajouter des épines de pin à la butte mais avant que toutes les épines soient tombées !!! Je pense que je vais couper les petites branches que j'ajouterai à la butte. Un travail de fourmi mais pourquoi pas. Les grosses branches iront sous une prochaine butte avec le bois mort.

Jeudi c'est pause jardinage. J'ai cours de piano et l'état de mes mains et mes poignets après avoir manié les outils n'est pas compatible avec les touches noires et blanches. C'est le retour du problème du canal carpien, mais cela reste très supportable.

Vendredi je m'y remets...

Posté par sylviedetoulouse à 10:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mai 2017

On se bouge et retour au jardin

Ces premiers mois de l'année ne m'ont pas vue très active. Aucune motivation, pas envie de bouger, de faire des efforts, un aquabonisme forcené ! Juste une certaine production de cartes en janvier et février.
Je me secouais juste lorsque mon Petit Bout revenait à la maison pour être une Maman "normale" !!! C'est une spirale sans fin. Moins on en fait, moins on a envie d'en faire...

Au mois de mars, j'ai fini par m'ébrouer quelque peu et reprendre la marche pour peut-être enchaîner sur la course en avril. Une nouvelle paire de running était ma carotte (toujours le même modèle, de l'année précédente car je n'ai pas besoin de la dernière nouveauté ; seule la couleur change !)

Asics

Un tout petit objectif de 30 km dans le mois que j'ai tout de même réussi à dépasser (38 km) ; une rhino surinfectée a mis fin à ce sursaut d'énergie.

Toujours malade début avril, je vois l'herbe pousser chaque jour un peu plus. Il fait beau, il est temps de remettre en route tondeuse et rotofil mais je tergiverse ; j'ai laissé tout cela sans entretien tout l'hiver, cela ne va jamais redémarrer, il faudra faire réparer et mes finances sont au plus bas. Bref je me lamente et retombe dans ma léthargie. Et puis ce perpétuel recommencement m'ennuie. Je vois le verre à moitié vide !!!

Mi avril, lors d'un retour à la maison mon Petit Bout me propose d'aller marcher autour d'un lac voisin. Elle a fait du ski avec son Papa et a quelques courbatures qui ne sont pas compatibles avec un petit run. Il fait beau, le rythme est un peu moins soutenu que lors de mes déambulations en solitaire mais reste très acceptable pour une marche papotage bien agréable.
Je reprends vie... et nous réitérons le lendemain !

Manon retourne à sa vie toulousaine mais je ne veux pas perdre cette toute nouvelle et fragile motivation donc dès le lendemain je rechausse mes runnings. Il fait toujours beau et je me fixe l'objectif de 50 km de marche pour le mois d'avril. J'en ferai 62 ! J'ai repoussé la reprise de la course d'un mois.

Le temps printanier donnait envie de déjeuner dehors ; il fallait remettre le jardin en état.

Pas de joli gazon ici, mais de l'herbe pour une nature sauvage ! Aller étendre le linge dans le bas du jardin ressemble à un passage dans la jungle ! L'herbe m'arrive à mi-cuisse...
Je me résouds à batailler avec la ficelle du rotofil. Quelques essais mais miracle il démarre et me voila partie balancer mon engin au dessus des herbes. Vu la hauteur pas question d'attaquer à la base. Pas de joli green en vue mais cela a déjà plus d'allure. J'ai dégagé un agréable petit coin repas sous l'abricotier pour le prochain déjeuner avec ma petite demoiselle. Voilà qui récompense des efforts fournis.

Tout semblait trop bien parti et le rotofil a décidé d'en rester là alors qu'il y avait la partie la plus difficile à défricher : les vallons des monticules de terre toujours pas mise en place !

Puisque la mécanique me boude, je reprends le travail manuel. Après avoir désherbé le coin banc près du bassin je me dis qu'il serait bon d'adoucir la pente qui y mène donc je me lance. Ce sera un travail de longue haleine. Première étape arriver au niveau du cerisier et du mirabellier pour voir... un petit bout de fait ! Comme toujours, je tamise la terre qui me servira pour un autre projet, je jette les herbes au compost et les petits cailloux dans un creux de mon terrain vallonné !

Banc
Une taupe est déjà venue semer la zizanie !

Un autre jour, une autre étape : désherber un petit massif de fleurs totalement envahi par les mauvaises herbes. Pas facile de s'y retrouver !!! Mais le plaisir lorsque je découvre les boutons du rosier et toutes les repousses des Nigelles.

Agapanthes 05-17
Photo très moyenne et massif un peu fouilli !

Le rotofil a bien voulu reprendre du service et j'en profite pour dégager une autre partie du terrain.

Dans les jours suivants je me décide à passer la débroussailleuse (une tondeuse ne tiendrait pas longtemps ici !) pour parfaire ce qui est déjà coupé et tondre une partie du bas du terrain dont l'herbe est plus rase. A nouveau quelques efforts sur la ficelle mais la chance est encore avec moi et elle ronronne doucement avant de demander elle aussi une pause un peu plus tard. Mes engins sont capricieux !!!
C'est idiot mais j'ai le sentiment de revivre au fur et à mesure que mon environnement redevient moins négligé. Et puis l'effort appelle l'effort. Je ne sais pas faire les choses à moitié. Le plus dur est de commencer...

Je désherbe, je décape, je nettoie, je ratisse, je fais le tri de plantations, bref je m'active et les projets occupent mes pensées pendant que je courbe l'échine.

Si je faisais un petit massif au bord de ma terrasse ? J'ai des althéas en pot depuis l'an passé qui aimeraient bien avoir les racines en pleine terre et puis des petites boutures qui ont déjà deux ans et se trouvent à l'étroit dans leur pot. Bien sûr la terre est mauvaise à cet endroit, le terrain est en pente et je voulais ajouter encore quelques pavés pour parfaire l'arrondi de la terrasse.
Allez je me lance.

Quelques piquets fabriqués dans du branchage, une vieille ficelle et je marque l'emplacement des futurs pavés à ajouter. Le tuyau d'arrosage me sert pour délimiter le massif et je place mes quatre althéas pour juger de l'effet. Sympa ! Il n'y a plus qu'à creuser.

Je pioche, je tamise la terre, j'entasse les mauvaises herbes en bordure du terrain en bas pour un retour à la terre et je comble le creux devant mon massif avec le reste.
Bien sûr je suis impatiente de voir le résultat mais j'aime tout ce travail de fourmi, mettre les mains dans la terre (avec les gants tout de même !)

Du terreau et du compost dans les trous, autour la terre récupérée qui est insuffisante pour mettre toutes mes plantes à niveau mais je complèterai lorsque je poserai les pavés... un jour ! J'ai ajouté des boutures de lavande, de teucrium et une récup de petite plante dont j'ai oublié le nom. De la paille de lin et je suis contente du résultat. Pas de gazon autour mais l'herbe repoussera au milieu des petits cailloux. Ainsi j'ai une petite réserve pour mes futurs fonds de pots !!!

Massif terrasse ouest
C'est vraiment histoire de mettre une image car mes photos sont moches !

Tous ces petits travaux m'ont mise en appétit. J'envisage à nouveau un potager.
La permaculture me trotte dans la tête. J'ai lu des articles, vu des vidéos. J'hésite, je me tâte. Il y a tout et son contraire. pourquoi ne pas essayer pour se faire une idée. De toutes façons ma terre est tellement pauvre qu'il me faut du terreau pour planter. Cela permettra toujours d'enrichir ma parcelle !
Je voulais faire aménager tout mon terrain avant de me lancer dans des projets mais j'ai revu mes envies à la baisse et décidé de faire avec les moyens du bord. Petits coins par petits coins ; ce sera sans doute un peu décousu, fouilli mais plus dans mes possibilités et ma personnalité sans doute.

Dans le bas du terrain à l'endroit où il y avait eu la piscine lorsque les filles étaient petites j'avais déjà fait un petit potager en ajoutant un peu de terre pour y planter quelques légumes. Tout cela s'est dilué sous les herbes.

1er mai, journée du travail : normalement on se repose. C'est le jour que j'ai choisi pour démarrer mon potager en permaculture à ma façon.
Après une belle vente de muguet par mon Petit Bout, un déjeuner partagé "j'ai descendu" dans mon jardin avec mes outils pendant que Manon bossait ses cours.

J'avais bien tondu ma parcelle précédemment. Un ratissage pour récupérer la tonte. Des piquets taillés dans des branchages, de la ficelle, un décamètre et voilà mon futur potager délimité. A terme je prévois trois bandes de permaculture nord-sud mais je vais déjà en construire une. Je me base sur la méthode de Philip Forrer (une vidéo explicative ici). Ensuite j'y mettrai ce que je trouverai. J'ai un tas de résidus végétaux que j'entasse et que je n'ai pas le droit de brûler ; je compte bien les exploiter avec ce projet.

Première étape décaisser. A nouveau mon opération de tri, terre, herbes et gravats. Il y a des restes de terre du potager et donc ma terre récupérée n'est pas si mauvaise que dans le massif des althéas.
Il y a eu des épisodes pluvieux pour faire des pauses et je n'ai pas pu terminer ma bande.

Potager permaculture 01
Vue depuis la terrasse sud de la maison

Potager permaculture 02

En plein travail

Potager permaculture 03
Résultat à l'issue de cette première journée.

Mardi la pluie m'a tenue à la maison mais le temps de mercredi plus clément m'a permis de continuer. A suivre...

 

 

 

 

 

 

Posté par sylviedetoulouse à 23:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 mai 2017

Carte à lifter en secret

Au mois d'avril il y avait une carte à lifter en secrêt. La galerie étant ouverte voici de quoi il retourne.

La jolie carte d'Irène pour nous servir de modèle

2017_032

Ma réalisation avec un tampon de chez Action, du coloriage aux feutres à alcool et un peu de patouille pour le cadre rose et les taches à l'aquarelle.

Carte 154 cardlift chrono avril

Une carte simple mais qui fait son petit effet.

Posté par sylviedetoulouse à 10:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

01 mai 2017

Bon 1er mai et une petite carte

Voici quelques brins du jardin au petit matin avant la cueillette pour que mon Petit Bout s'installe en bord de route pour le vendre pour sa troisième année.

Je souhaite à toutes mes fidèles beaucoup de bonheur parfumé... ainsi qu'à ceux qui passeraient par ici par hasard !

1er mai 2017

Au mois d'avril sur le forum CSA il y avait une petite dictée. Les copies ont été rendues et visibles dans une jolie galerie. Voici la mienne.

Carte 153 dictée avril
J'ai opté pour un style un tantinet vintage avec des papiers Action, un bouton récup, une bande de tissus de drap récupéré, teinté et effiloché et une cordelette de fils de soie torsadés.

Mon petit carré de muguet au petit matin avant la cueillette...

carré muguet 1er mai 2017

Je vous souhaite une belle journée... de repos !

Posté par sylviedetoulouse à 10:15 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,