19 septembre 2009

Sorbet fruits rouges sur ciel d'orage

Quel titre pour lancer mon projet du plaid Anna wink

Hier j'ai terminé ma semaine de boulot par un petit tour chez Phildar muni d'un bon de réduction. Comme quoi allécher le client a du bon...
Pour ma BB j'avais utilisé des laines de la gamme Oxygène. Les bleus ne m'emballaient pas pour coller à mon envie de plaid Anna pour moi. Mais il y avait un rose framboise tout à fait adapté aux murs de la chambre de mon Ado Préférée (celle que j'ai repeinte , ici et encore !).
J'ai ajouté des roses, des gris, du noir et du blanc et voilà ce sera un plaid pour ma demoiselle, qui ne sera plus jalouse de sa petite soeur.
Et pour moi peut-être un plaid Hawaïen, un jour...

Hier soir, n'y tenant plus, j'ai crocheté un carré, puis un second ce matin : le simple, le même que celui de la BB. Cela me plait bien ; et vous ?

Mosa_que1

Maintenant il faut que j'attaque le carré-fleur...

Posté par sylviedetoulouse à 18:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 septembre 2009

Babette Blanket : finie !

Dimanche dernier alors que mes demoiselles faisaient la grasse matinée, j'ai fini la dernière bordure de ma BB. Toute fière je l'ai étalée sur le carrelage du salon pour que mes plus fidèles supporters la remarquent en venant prendre leur petit déjeuner... et...

grosse déception

Mon plaid godaillait de partout. J'ai tiré, aplati les vagues mais sans grande amélioration.

Je l'ai laissé en place (espérant sans doute un miracle !), je suis allée voir les BB déjà terminées sur le Net. La plupart avaient des ondulations plus ou moins prononcées et je doutais de faire mieux mais tout de même cela me contrariait.

Les filles l'ont trouvée joli et pas désepérées par ses mouvances, vu qu'il ne va pas rester à plat mais envelopper pour réchauffer.

Il a passé la journée au sol puis j'ai tout décrocheté sur un coup de tête. Non pas les carrés... juste la bordure ! Je n'ai même pas fait de photo avant tellement j'étais déçue !

Selon les conseils de Clo j'ai fait un premier tour de mailles serrées et non de brides. De plus je n'ai pas crocheté de maille entre les carrés, ce que j'avais fait au préalable. Chic, moins de mailles à travailler ! Un second tour avec la même couleur en brides puis les trois autres couleurs et...

Finie

La couverture n'attend plus que mon Petit Bout pour lui tenir chaud lors de nos virées en Kangoo...

BB_Kangoo

Et maintenant que vais-je faire ???

Mod_le

Je suis très tentée par le plaid Anna dans des tons de bleus pour aller dans ma chambre mais, mais, mais... j'ai loupé la sortie du magazine dans lequel se trouvent les explications !
J'ai pensé me débrouiller toute seule comme une grande vu qu'un carré est celui de la Babette et l'autre en regardant bien la photo... Mais je bloque sur les mailles en l'air qui relient la fleur à la bordure du carré.

Essai_fleur
Essai coloré
mais en attente de solution !

Le magazine est actuellement en rupture et puis doubler son prix en frais de port me retient un peu. Ou alors racheter le magazine à une rapide qui l'a déjà terminé.

Je vais réfléchir tout en continuant mon chèche...

Ch_che2

Bon dimanche

Posté par sylviedetoulouse à 10:45 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , ,

Bleu des mers du Sud n°9

Ce bloc-ci a été un peu plus long à broder. Beaucoup de points pour le quilt du lit !

Bloc_09

Tout doucement la fin approche, pour la partie broderie car il y a encore le montage...

Bon je vais rêver quilts... wink

Posté par sylviedetoulouse à 01:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

06 septembre 2009

La rentrée : c'est déjà du passé...

Manon_6ePour ma nouvelle collégienne (6e) et pour ma lycéenne aguerrie (1ère)... et un peu pour moi l'espérais-je j'ai pris deux jours de RTT !

J'ai donc accompagné les premiers pas de ma collégienne le jeudi jusqu'à 11h (réunion avec le principal du collège, puis la prof principale et quelques profs pendant que les élèves étaient pris en charge dans leur 6e respective) puis j'ai récupéré ma lycéenne (avec son stock de livres) pour qui tout était terminé à cette heure-là. Pour la petite ce fut à 17h avec ses livres également.
Couverture de livres au programme de la soirée. ; elles, pas moi !!! Ouf grin

La grande est contente de son emploi du temps et la petite découvre ce nouveau monde.

Le vendredi : réveil aux aurores pour descendre la grande au bus puis déposer la petite à son nouveau bus avant de filer donner mes plaquettes à l'hôpital et voir que les rails du tramway ne sont toujours pas raccordés. J'espère qu'ils ont bien pris leurs cotes wink

Deux jours de RTT où j'ai fait le taxi, couru à droite et à gauche pour LE truc qui manque ou LE livre qui n'est pas le bon !!!

Je vois se profiler des semaines chargées entre l'école, les devoirs, le piano, le solfège, la danse, la gym... Ce n'est pas possible, les journées ne font plus 24 h !!!

Samedi sortie en ville entre filles avec petit resto le midi. Quitte à reprendre des habitudes, autant reprendre les bonnes !
Shopping, déambulation dans la ville rose très ensoleillée et découverte d'un champ de coquelicots sur la place du Capitole.
Je ne suis pas la seule à en avoir profité, Bill et Casa aussi.

Flower_Capitole
Photo faite avec les moyens du bord par mon Ado Préférée avec son portable.

En ce dimanche toujours très ensoleillé, je ne sais pas par quoi commencer tant il y a à faire : jardin, rangement, réparations, entretien, administratif, piano, mais aussi lecture, crochet, patchwork, broderie, point de croix, tricot...
Au secours, je veux retourner en vacances...

Posté par sylviedetoulouse à 16:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

30 août 2009

Babette Blanket : partie 10 terminée

Tous les petits carrés de la 10e partie sont assemblés :

Blocs_10

Et maintenant, tadam...

Blocs_1_2_3_4_5_6_7_8_9_10

La babette en entier... mais pas encore finalisée : il reste l'encadrement qui va donner tout son style à cet emboitage de carrés !
Un peu de blocage avant (mais comment faire pour un grand morceau ?) pour mettre tout cela en forme, puis choisir les couleurs dans ce qui me reste de laine et crocheter encore un peu.

Moi qui ai toujours du mal à finaliser un projet de longue haleine, je me sens euphorique d'être si près de la fin... pourvu que cela dure... jusqu'au bout smile

Babette_chaise_longue

Posté par sylviedetoulouse à 12:11 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :


29 août 2009

J'avais dit : Bof !!!

Ch_che_PhildarLorsque j'avais découvert le chèche de Phildar sur Grannymania, je m'étais dit "Bof, bof, bof, pas pour moi ce truc !"
J'avais néanmoins suivi la naissance d'un tas de chèches avec franges ou sans franges dont certains, par le coloris choisi, trouvaient grâce à mes yeux.
Histoire de voir la chose de plus près j'ai acquis les explications au début de l'été. Avec un reste de coton en stock j'ai réalisé un carré. Je n'étais pas convaincue de m'enrouler celà autour du cou, le résultat avec un crochet en 3.5 et mon coton me semblait grossier.

Et puis j'avais une Babette à finir !

Vendredi soir, petit tour en ville avant de retrouver la maison (c'est le WE !) et me voilà devant la boutique Phildar. Je rentre avec l'idée que si je trouvais une jolie couleur prune, je me laisserais bien tenter...

La laine requise "Super Baby" est très douce mais pas de prune. Par contre quelques jolis bleus. Pas de prune à mon goût non plus dans des gammes de laines qui pourraient correspondre. Je me décide donc pour une pelote de bleu ciel en Super Baby, histoire de voir...

J'ai laissé les derniers carrés de la Babette à assembler pour plus tard (ce WE il faut que je finisse l'assemblage, y'a pas à tergiverser !!!) et j'ai crocheté les quatre premiers carrés de mon "futur" chèche au son de "La boite à musique".

Cela monte vite, la laine est facile à crocheter et très douce.
J'ai choisi d'assembler au fur et à mesure au crochet sans laisser le grand espace entre les picots. J'ai envie d'un chèche de plusieurs bleus. J'ai fait un 5e carré ce matin au saut du lit pour finir la pelote ; donc un tour au magasin la semaine prochaine s'impose. Je ne sais pas encore si je ferai les franges...

Ch_che1

Maintenant que j'ai vu et que j'ai été vaincue, je peux retourner finir ma Babette !

Posté par sylviedetoulouse à 12:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2009

Vacances à Ré : côté bonheur

Une somme de petits bonheurs comme ces cailloux blancs ramassés sur la plage qui vont rejoindre d'autres cailloux blancs sous l'olivier lorsque j'aurai posé la toile verte prévue .

Cailloux

En premier le bonheur d'être ensemble toutes les trois, enfin ! Depuis notre escapade parisienne nous avions repris nos vies en saccadé. Comme avec un stromboscope, il manque des bouts à notre quotidien.

Alors...

Se lever le matin sans réveil, jouer le plus doucement la musique des trois zips (duvet, chambre et tente) pour ne pas réveiller les filles et de suite mettre le nez dehors. C'est pour cela que j'aime le camping. On est "dehors". Je ne retrouve pas cette sensation en ouvrant la porte-fenêtre de ma chambre le matin.

Se faire une idée du programme de la journée en regardant le ciel.
Des nuages : oh ! Ils vont bien s'éloigner avec la marée !
Super un beau ciel bleu !
Zut, il bruine, mais je vois un bout de bleu vers l'ouest derrière la dune.
C'est fou comme on positive en vacances !

Laisser dormir les filles, reprendre son bouquin et s'allonger dans le hamac. Les voir arriver chacune leur tour pour un câlin, la mine encore un peu chiffonnée par le sommeil.

Puis mon Petit Bout ira en vélo à l'entrée du camping chercher le pain et les croissants pour notre petit-déjeuner pendant lequel nous établirons le plan de la journée avec des options en fonction du nombre de nuages.
Passage de petits lapins au bord de la forêt voisine.
Nous en avons vu beaucoup le soir sur le bord de la route. Ils devaient faire des rave-party ! Certains restaient sur la route au matin au grand désespoir de mon Ado Préférée !

On entend les vagues derrière la dune. Savoir qu'il y a quelques pas à faire et voir la mer comme ça sur une envie...

Plage_camping2

Le bonheur de déplier les serviettes pour s'allonger sur le sable, une fille de chaque côté comme une protection contre ma solitude habituelle et plonger chacune dans notre livre du moment ou un peu de jazz dans le I-Pod. Faire une pause de temps à autre pour regarder l'une ou l'autre parce que j'aime les observer à la dérobée :-) ou laisser aller son regard, là-bas tout au bout et au delà.
Attendre la fin d'un chapitre et plonger cette fois dans l'océan pour se rire des vagues ; à trois on ne craint rien.

Chercher des petits morceaux de verre poli, comme une chasse au trésor et se montrer nos "merveilles". Autant de petits grains de bonheur qui vont traîner dans les bouteilles en plastique en attendant que je m'occupe d'eux...

Se balader, découvrir, flanner et ne pas oublier l'APN !

Vues_Ile_de_R__2009

Vivre sans culpabilité une journée de fainéantise où j'ai brodé, les filles ont lu et fait quelques divisions (!!!!!!!) tout en tournant autour du petit pin pour profiter de son ombre au cours de la journée.

Parsemer les journées de bisous, de câlins, de petits mots, de regards, de quelques gronderies parfois et d'images-souvenirs.

Filles_Ile_de_R_

Et surtout ne plus penser à toutes ces choses à faire, à organiser, à ne pas oublier, a réussir jour après jour car on sait que l'on travaille sans filet et que l'on place la barre un peu trop haut...

Il y a 8 ans j'avais pris cette photo avec mon argentique.

R__2001

Les filles ont repris la pose pour une nouvelle version APN.

Manon_La_titia

Et à l'image de ces deux semaines passées ensemble...

R____3

Voilà c'est la fin des vacances sur l'ïle de Ré.

Coucher_soleil

Posté par sylviedetoulouse à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

22 août 2009

Projet Petite Douceur : 4e bloc terminé

Voilà je suis à jour de mes préparations patch pour ce projet, tout est brodé et assemblé. Je suis contente smile

Bloc4

Je n'ai plus qu'à mettre en route le 5e bloc... lorsque je l'aurai !

Demain je tente de récupérer mon retard sur le Sally Post Quilt. J'aurais du faire le bloc 8 pour le 2 août... et le 2 septemble approche !!!
Une fois le running, le marché et la piscine rayée de ma "liste" j'attaque wink

Je vais reprendre la broderie du Bleu des Mers du Sud pendant la pause déjeuner. Il faut juste que je pense à décalquer avant. Je n'ai pas très envie de scotcher le modèle et le petit carré de tissu sur les vitres au boulot. Encore que je pense ne plus surprendre personne avec mes activités textiles du midi !!!

Posté par sylviedetoulouse à 20:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2009

La Misanthrope

Je suis sauvage !
Non je ne mord pas, sauf si on vient me déranger dans mon élément naturel !
J'essaie dans la mesure du possible (et je pense que c'est souvent) de ne pas déranger les autres et j'en attends la même chose. Lorsque ce n'est pas le cas, je suis en premier lieu surprise et le temps de me ressaisir la contrariété matinée de colère a pris le dessus.

Mais il me faut bien aller "dans le monde" de temps à autre...

Donc le soir je vais à la piscine du village voisin. C'est une piscine découverte avec quelques cabines pour se changer. Un côté hommes, un côté femmes et enfants. Il y a 6 petites cabines fermées par un rideau ; c'est ancien et un tantinet désuet. Il y a également une pièce collective avec une porte qui ne ferme pas. Comme il y a plus de place c'est là où je me change, la plupart du temps seule mais la présence d'autres personnes ne me gêne pas. Face au mur en deux minutes je suis changée et je repars.

Après mes 2 km de ce soir je retrouve le vestiaire et une porte bloquée par un sac. Je pousse doucement et une dame me dit qu'il y a quelqu'un. Je réponds que c'est un vestiaire collectif et je continue à pousser la porte plus fort pour me rendre compte qu'il n'y a qu'une adulte et deux enfants pour une capacité de 8 personnes.
Mais la personne insiste en voulant me refouler dehors. Oh, je sens mes poils se hérisser !
Elle me dit qu'elle va se mettre nue. Bah moi aussi. Il va me falloir enlever le maillot !!!
Elle insiste en me disant que je pourrais respecter son intimité. Si elle veut son intimité, elle va dans une cabine individuelle, ici c'est un vestiaire collectif.
J'ai entre-temps repoussé la porte, posé mon sac sur le banc dans le coin opposé et commencé à enlever mon maillot 1 pièce en deux temps, histoire de ne pas en rajouter, en ne lui offrant qu'un dos butté et... bronzé !
Mais elle n'en démordait pas, ajoutant qu'ils étaient trois et que j'étais toute seule, qu'on avait toujours respecté son intimé, sous entendu cédé la place (si les autres veulent s'écraser, c'est leur problème).
J'avais déjà enfilé le haut lorsqu'elle a ramassé ses affaires tout en maugréant et bien rouvert la porte qui se refermait toute seule; histoire que ce vestiaire soit encore plus collectif je suppose !!! "Quelle intelligence !" fut ma réponse à ce geste provocateur car face à de telles personnes j'ai du mal à ne pas vouloir avoir le dernier mot.

Avant que je ne sorte d'autres personnes sont entrées pour se changer et il n'y a eu aucun problème.

Cela fait enfantillage et n'est pas digne d'une presque quincagénaire, n'est-ce pas ! Mais à ceux qui pensent que mes cheveux poivre et sel vont de paire avec la douceur d'une petite mamie, ils se trompent à ne pas voir en moi encore des révoltes adolescentes mal digérées !

Bien sûr cette histoire a miné toute ma soirée et réduit à 0 le bénéfice de mes longueurs. Je me repasse le film de l'incident en me demandant ce que j'aurais du faire. Evidemment j'aurais pu faire demi-tour avec un pardon murmuré et attendre qu'une des cabines individuelles se libère pour me contorsionner à l'intérieur. Eh bien NON, c'est trop facile !

Autre épisode de révolte toujours en fond aquatique.

La veille, avec la canicule, il y avait encore un monde fou à la piscine à 19h. Le pauvre couloir de nage était parsemé de "méduses" qui n'alignaient pas trois brasses d'affilé. J'ai failli renoncer à faire mes longueurs sachant qu'il y aurait de la casse !
Et puis après tout c'est un couloir de nage, tout le reste de la piscine est prévu pour barbotter, pourquoi devrais-je partir, donc...
Je sais aussi que les maîtres-nageurs ne prennent pas parti, sinon ils ne s'en sortiraient pas.
Donc je m'élance bien décidée à assommer sur mon passage.
Comme je ne suis pas aussi méchante que j'en ai l'air, j'ai zigzagué pas mal pour éviter les obstacles en espérant que les "méduses" comprendraient qu'il leur fallait changer de murs. Pas toutes.
Puis un monsieur est venu nager également, en brasse. La règle dans un couloir c'est de nager à droite pour ne pas percuter celui qui vient en face. Peut-être ne connaissait-il pas sa droite ?
De plus nageant la brasse il se positionnait au milieu du couloir sans déroger de sa ligne alors qu'il a plus de visibilité que moi qui crawle : ce qui occasionnait des chocs même lorsque je rasais le mur ou débordait sous la ligne.
Nageant plus vite que lui j'étais obligée de le doubler sur certaines longueurs. Mais je n'ai pas un turbo donc il me faut quelques mouvements pour le dépasser, il en profitait pour accélérer ou pour se décaler de mon côté pour m'empêcher de passer ou ralentir lorsque je ne pouvais pas le doubler car une personne arrivait en face.
J'adore ce genre de personnage. Grrrr !!!
Mais je l'ai eu à l'usure car il ne tenait pas la distance. Niark, niark !

Vous allez me dire que si c'est comme ça que je traite le genre masculin je vais continuer dans la voie de la solitude. C'est bien ce que je crains...
Mais de toutes façons que ferais-je avec quelqu'un qui ne supporterait pas d'être parfois dépassé pour mieux me dépasser par ailleurs ?

Alors la misanthropie ? Je crains de supporter de plus en plus mal toutes ces "agressions".
En fait ma colère vient du fait que je m'oblige à suivre des règles de conduite que certains autres prennent un malin plaisir à transgresser. Je dis malin plaisir car il y a la volonté de nuire. Ce qui était le cas de ce nageur. Ces agaceries ne le faisaient pas nager plus vite ou mieux.
C'est une contrainte de suivre une règle et donc pourquoi devrais-je me contraindre et pas les autres ???

Tout le fondement de l'humanité et de ses dérives... Molière au secours...

Demain je retourne nager...

ata_misanthrope_afAlceste ne négocie pas. Il condamne et fuit la société qui l’entoure, celle des hommes, civilisés ordinaires ou barbares mondains. Il juge ses congénères, leurs codes, leurs règles, leurs convenances. Dans chaque geste de civilité, dans chaque relation sociale, il lit un manque de loyauté, une peur de la vérité et le goût de la vanité. Il paye son exigence au prix d’un paradoxe douloureux : il aime la femme la mieux intégrée dans la haute société, la mieux adaptée à la compagnie des intrigantes versatiles. Belle, brillante, Célimène négocie avec le monde des conventions. Elle, l’acceptation de la légèreté dans les choses humaines, s’oppose à l’intransigeance définitive d’Alceste. Autour, Philinthe et Éliante se marient, commerçant sans mal avec les travers de leur monde policé. Les marquis, Oronte comme Célimène alimentent leurs théâtres de représentations nécessaires, tandis qu’Arsinoé, misanthrope à sa manière, prude et acerbe, se résigne au vieillissement et à la solitude. Alceste enfin, l’honnête homme, fuit la société de ses pareils si dissemblables pour chercher sur la terre un endroit écarté « où d’être homme d’honneur on ait la liberté ».
Pierre Notte

Posté par sylviedetoulouse à 23:28 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

18 août 2009

Bonne fête Laëtitia

Deux jours plus tard c'est la fête de mon Ado Préférée.

Alors une autre petit carte "digiscrappée" un peu tardivement. Mais le temps va plus vite que moi...

La_titia_f_te_2009

Bonne Fête à ma grande fille et DH c'est fini jusqu'à ton retour donc je peux t'écouter...

Posté par sylviedetoulouse à 23:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]