08 juin 2017

Rideau en patch

La nappe et les coussins m'ont donné envie de ressortir les petits carrés de tissus que j'avais commencé à découper l'été dernier sur une lubie soudaine.

Dans ma chambre-boudoir-créatif il y a une porte-fenêtre avec un volet (et un rideau !!!) côté chambre et une petite fenêtre avec des barreaux côté boudoir. Entre ces deux coins de pièce une ouverture qui laisse le jour me réveiller un peu trop tôt une partie de l'année. Cela ne fait que 16 ans que c'est ainsi !!! Il était temps d'y remédier surtout qu'une tringle pour rideau a été installée par mon Papa depuis... longtemps !

Donc j'ai étalé les carrés déjà découpés sur le sol puis j'ai replongé dans mes boites de tissus pour compléter. J'ai joué avec les couleurs en changeant les carrés de place avant de les glisser sous la machine à coudre. Il y a juste une dizaine de carrés en doublon car il me manquait quelques tissus bleus pour que tous soient uniques !

 

Rideau petite fenêtre1
Petits carrés en attente

Rideau petite fenêtre2
Quelques carrés supplémentaires

Rideau petite fenêtre3
D'autres carrés et changement de place pour le montage final

Pour le dos j'ai utilisé un très vieux drap. J'avais récupéré de ma grand-mère maternelle un jeu de draps blancs dans une grosse toile métis je pense. Le drap du dessus et les deux taies d'oreiller avaient des jours faits par ma Maman. J'avais teint ces toiles dans un bleu grec et je les utilisais l'été lorsque ma couette devient trop chaude. Mais le drap de dessous s'étant usé jusqu'à la déchirure ainsi que les taies il a fini dans mon stock de tissus.

Le voilà remis en scène comme doublure...

Un morceau de ruflette très peu froncé, des crochets sur les anneaux et voilà mon rideau spécial grasse matinée !

Rideau petite fenêtre4

Il faudra juste recouper la tringle et rapprocher les pitons pour réduire l'ensemble car cela aurait trop dépassé sur les bords si j'avais opté pour ces dimensions. Je préfère que le rideau vienne couvrir juste la fenêtre.
Evidemment le patch accroché au mur perd de son charme. Il va falloir lui trouver une autre place.

En même temps que mes petits carrés de 8x8 cm j'avais coupé des carrés de 12x12 cm ; j'ai donc continué avec les nouveaux tissus trouvés. Déjà un bon petit tas. A voir à l'étalage...

Carrés grand rideau

C'est du patch très basique avec juste des petits carrés mais cela me plait de retrouver mes tissus à des fins utiles. On verra plus tard pour reprendre des travaux plus élaborés...

Posté par sylviedetoulouse à 09:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


23 novembre 2012

Mon assureur me déteste...

Il y a un mois il y a eu beaucoup de vent sur la région. Des pots cassés, les vieux meubles de jardin en plastique blanc éclatés sur le grillage du voisin, un arbre de Judée qui se prend pour la tour de Pise et l'amoire sur la terrasse qui n'en finit pas de tomber. Depuis le temps qu'elle aurait dû voir un brocanteur, je n'ai plus qu'à porter ce qui reste à la décharge.

Dimanche matin au retour de ma sortie CAP, mon aînée qui a dormi là me dit d'aller dans sa chambre et de regarder le plafond. Une énorme tâche de 2m² avec points de moisissures. Terminé mon joli plafond blanc peint par mes soins il y a 4 ans déjà. Je file dehors pour constater que le chapeau de la cheminée est tombé sur les tuiles qui ont cassé et la pluie est passée à travers le toit.
Au secours Papa, mon escabeau ne monte pas assez haut pour que je grimpe sur le toit voir de plus près, connais-tu un couvreur et peux-tu t'occuper du dossier lundi car je pars et rentre à la nuit ???
Dès lundi matin j'appelle l'assurance pour ouvrir un dossier. Exceptionnellement tous les services sont indisponibles pour la journée !

Le midi je devais aller à la piscine mais retenue au boulot un peu trop longtemps je renonce et commence mon déjeuner devant mon écran.
Coup de fil du père de mes filles : "Je suis chez toi, tu as été cambriolée, j'ai appelé les gendarmes !!!!"

Deux mois et demi seulement après le 2e cambriolage !!!

Coup de fil à mon Papa qui avait prévu de faire un tour à la maison pour voir les dégats du toit.

Je quitte le bureau et arrive chez moi suivant la voiture de la gendarmerie qui comme je m'en doutais va chez moi.
Mon Petit Bout, pour la 3e fois, est rentrée chez elle le midi et a découvert le secrétaire ouvert dans l'entrée... et tout le reste !
Je retrouve mon ex, mon père... et le désordre.

Cette fois-ci ils sont passés par ma chambre. Le matin je suis partie vers 7h30 en laissant les volets fermés sauf ma chambre. Mon ex a déposé vers 8h30 les affaires de la petite qui a passé le dimanche chez lui. Mon père est passé vers 11h30 sans rentrer dans la maison puisqu'il avait prévu d'y revenir l'après-midi avec un copain pour bâcher.
En 3 heures ils ont tout vidé, tout retourné et tout trouvé : les bijoux qui restaient des 2 autres cambriolages. Les bijoux que je ne portais pas récupérés d'ancêtres divers et tous les bijoux des filles lorsqu'elles étaient petites et mon collier de perles, (cadeau du Papa pour sa première fille), qui avait résisté jusque là.
Plus aucun cadeau-souvenir.
En faisant la liste la nuit j'ai pris conscience de tout ce que j'avais dans ma petite boite à bijoux. Pas d'une valeur folle (encore qu'avec la flambée du prix de l'or) mais surtout toutes les personnes représentées par ces bijoux simples mais qui avaient de la valeur pour elles et donc pour moi. Il y en a 2 pages recto verso de la déclaration à la gendarmerie.
Nous avons mis plus de 2 heures pour ranger la salle de bain avec Manon : tout était sorti des boites. Imaginez le contenu d'une salle de bain de 3 filles !
Dans ma chambre toutes les boites de boutons, pression, aiguilles ont été vidées sur le lit.

Je n'ai même pas encore finalisée ma déclaration du 30 août (je sais j'ai tors) et voilà qu'il faut que j'en fasse deux d'un coup : dégats intempéries et vol. Mon assureur va me maudire.
Il ne manquerait plus que quelqu'un emboutisse ma voiture d'ici la fin de la semaine. Je vais avoir la même en neuve et le garage reprend la mienne ! Vu le pot que j'ai en ce moment.

Alors j'ai la haine. J'ai des envies de règlements de compte à la Tarantino. Le film de dimanche soir y est pour quelque chose.
Surtout que je sais que, même s'ils sont attrappés, ils sont mineurs et seront vite relâchés pour mieux recommencer.

En arrivant en voiture au boulot, après mes deux heures chez les gendarmes, aux différends feux de croisements il y a régulièrement des ROMS qui lavent les pare-brise. Prenant le métro je compatis pour les automobilistes qui subissent cela jour après jour mais je file le coeur léger car pas concernée.
Lorsque je l'ai vu se diriger vers ma voiture j'ai fait "non" de la tête. Il faut croire cependant que mon air était encore trop aimable et il a dessiné le coeur habituel à la mousse. J'ai encore fait "non" plus excédée mais il a commencé à nettoyer le pare-brise. J'ai serré très fort le volant pour ne pas bondir sur la portière, l'ouvrir d'un grand coup pour le heurter lorsqu'il a insisté pour demander son argent et l'allonger sur le capot.
Je sais ce n'est pas bien et je ne suis pas très fière de faire de l'amalgame mais me revient la phrase du Loup et de l'agneau de La Fontaine, "si ce n'est toi c'est donc ton frère". Bien sûr il n'y a pas qu'eux, même des jeunes de la commune s'y mettent, c'est tellement facile de forcer une fenêtre, de foutre le bordel et d'ensuite de glisser les quelques grammes d'or dans une enveloppe pour récupérer quelques euros.

Ce qui me met en colère c'est le côté impuni. Hormis la façon radicale de les empêcher de recommencer qui je l'avoue me tente énormément , j'ai des envies de punition dure et sans excuse. Ras le bol de trouver des circonstances atténuantes et de payer pour ce type d'individu malgré mon petit coeur à gauche.

Lorsque le lendemain j'ai enfin eu l'assurance, j'ai vite été douchée.
Pour le toit il n'est pas pris en charge car après le coup de vent j'aurais dû déclarer dans les 48 heures !!! Alors au prochain souffle du zéphir je déclare la moindre branche au sol !! Seul le dégât des eaux peut-être pris en compte. Donc soit on me rembourse le pot de peinture mais pas l'huile de coude pour l'étaler soit je passe par un professionel et je leur soumets la facture !
Quant au vol... vu que les bijoux sont soit des cadeaux pour lesquels je n'ai pas de facture, soit des bijoux anciens je ne suis pas prête de voir arriver le moindre dédommagement.
Pour ajouter dans le désagréable, mais vous verrez que ce n'est pas fini, j'ai découvert en préparant mes affaires pour aller courir, que les voleurs ont également emporté mon bel IPOD offert par mes filles et mon Papa pour mes 50 ans, , avec la douce inscription rien que pour moi. Encore un autre souvenir disparu et fini de courir en musique...

Entre temps Papa et un copain à lui sont passés le lundi après-midi avec une échelle pour grimper sur le toit. Les tuiles ont été remplacées et la cheminée recouverte par un platique. Un peu de répit pour ce problème.
Côté infiltration je vais attendre l'évolution avec les prochaines pluies.

Donc lundi pas de piscine, mardi pas eu le coeur d'aller courir pourtant mon sac était sous le bureau... sans mon IPOD. J'étais déjà arrivée tard et j'avais du boulot.
Mercredi direction les vestiaires de la piscine et hop en route pour 45' en écoutant les voitures de la voie rapide juste au-dessus. Mon chemin arboré la longe ! Soudain j'entends un aboiement très proche. Je me retourne un chien à quelques centimètres de mes mollets. Je stoppe, lui aussi mais reste proche en aboyant. Je repars. Il contine à me suivre. Nouvel arrêt. Je repère un peu plus loin une bonne femme (oui je n'ai pas envie d'être correcte!) avec deux autres chiens en liberté qui lui demande mollement de revenir sans se bouger le cul. Soit disant qu'il ne fait jamais ça d'habitude !!! Sous entendu c'est de ma faute. Mais pourquoi étais-je là pendant la sortie de son chien n'est-ce pas ??? Après ce manège durant quelques instants j'attrape une branche au sol et je menace le chien. Il fini par repartir. J'ai été très tentée de le suivre et de filer des coup de bâtons... à sa maîtresse. Je me suis contentée de lui dire que les chiens devaient être tenus en laisse sur un ton... pas très amical. Je suis repartie à une allure qui aurait dû être cool côté cardiaque mais où je montais dans le rouge tellement j'étais en colère.
Compte-tenu de la réplique de la greluche je me suis sentie fautive. Le chien, si gentil d'ordinaire avait "senti" ma colère du moment et s'était mis à me suivre en aboyant !!! Un épisode de plus qui n'allait pas dans le sens de me rendre zen !!!

Passons cepandant à plus agréable : mon nouveau carrosse.

Kangoo2

Ma Kangoo ayant 4 ans et comme je ne veux pas me lancer dans des frais qui devraient commencer à arriver j'ai opté pour reprendre une voiture neuve. C'est mon luxe, je le reconnais, de rouler dans un voiture neuve. Comme je suis contente de la mienne je reprends la même en "plus mieux bien". Comme il faut se mettre à la page j'ai opté pour un Tom-Tom incorporé. Je sais, je voyage peu et maintenant je sais aller les yeux fermés à l'île de Ré ; de plus je crois toujours savoir lire une carte mais bon ! Le petit plus c'est, à la joie de ma fille, le bluetoo pour connecter mon téléphone ou ceux des filles ou un IPOD (que je n'ai plus)...
Ne voulant pas me casser la tête j'ai fait une reprise par mon garage et un gentil vendeur est venu à la maison pour discuter du projet ; pas sûre d'y avoir perdu car j'ai évité le contrôle technique et la révision que je devais faire. Un petit tour à la concession un mois plus tard (comme le temps passe vite) pour finaliser le projet et hier soir, mon gentil vendeur est arrivé à la maison avec une Kangoo rutilante et une belle rose rouge !
Mais non il ne me fait pas des avances, c'est le petit plus du garage (celui qui est compris dans la catégorie "frais de gestion et d'expédition" de la facture !) mais bon cela fait tout de même plaisir.
Prise en main de la voiture : la voiture en tant que telle c'est du connu mais c'est la découverte du Tom-tom et la connexion bluetoo. Heureusement il y a ... mon Petit Bout bien plus à l'aise que moi pour trouver le bluetoo même sur mon portable !
Mais comme je suis dans une période de chance le petit problème c'est que je n'ai pas la carte grise. J'avais bien un avis recommandé du jour même dans la boite aux lettres mais à retirer à partir du lendemain 11h et comme je bosse cela reportait au samedi. Normalement le vendeur aurait dû en avoir une copie mais pas de chance elle faisait défaut dans son dossier (ah ces secrétaires commerciales qui ne pensent pas à tout !!!). Bon il prévoit de me l'envoyer par fax au boulot. Sauf qu'il reste l'assurance. Sans l'immatriculation je n'ai pas assuré la voiture. Il est 20h, l'assurance via ses numéros centralisateurs n'est pas joignable et ce n'est pas possible sur le Net. Je cogite une partie de la nuit et je décide de ne pas aller bosser le lendemain et de prendre un RTT. Vu ma période favorable, il suffirait qu'un conducteur m'emboutisse sur le trajet aller avant que j'ai pu modifier le contrat pour que tout soit de ma faute !

Donc ce matin coup de fil à l'assurance et là c'est le choc : pour la voiture pas de problème mais mon contrat maison sera résilié au 01-01-13 à 0 heure.
J'ai reçu il y a quelques temps une vulgaire feuille en recommandé sans papier en-tête évoquant la résiliation d'un contrat mais comme c'est le même nom que celui qu'a pris mon Etudiante pour son studio j'ai pensé que c'était pour la passation du mien au sien. J'avais prévu de me renseigner mais sans plus.
En fait il a été estimé que je ne pouvais plus être assurée pour ma maison compte-tenu des dossiers déclarés. C'était avant la déclaration pour le toit et le 3e cambriolage. Je suis à cette société d'assurance depuis 30 ans, mon Etudiante y est, mon ex y est. Côté habitation j'ai eu deux dossiers de sinistre (vol) en 30 ans (pour lesquels je n'ai eu aucun remboursement à ce jour). Tout cela sans courrier explicatif.

J'avoue que j'ai été sonnée. Le sentiment d'être punie pour une faute non commise. C'est moi qui suit cambriolée, qui perd des souvenirs irremplaçables, qui paie depuis 30 ans sans rechigner et que l'on exclu ! Pour la voiture on veut bien me garder, normal bonus maxi. J'aurais pu comprendre qu'il y ait un sur-coût mais une résiliation sans explication je l'ai en travers.

Du coup j'ai 20 jours pour résilier mes autres contrats si je le souhaite à date de mon prochain avis d'échéance que je n'ai pas encore reçu. Donc pas beaucoup de temps pour chercher autre chose avec le sentiment d'être une pestiférée que l'on ne va plus vouloir assurer.

Partagée entre la colère et l'envie de pleurer sur le sort qui s'acharne j'ai enfin pris le volant de ma nouvelle voiture pour rouler en serrant les fesses jusqu'à la poste récupérer ma nouvelle carte grise. Ouf j'ai rejoins la maison sans dommage !

Je ne suis pas d'un naturel trouillard, ni supersticieux mais là je me pose des questions.

Je vais aller courir même si je suis moyennement motivée car j'ai froid et plutôt l'envie de rentrer au fond d'un trou. Mais en baver physiquement me semble le seul moyen de me sortir de ma torpeur et d'avoir le sentiment d'être vivante.

Posté par sylviedetoulouse à 15:37 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

01 novembre 2009

Ma chambre : grands travaux 4e partie et fin... provisoire !

Voilà, les chambres des filles sont revenues dans leur état normal, c'est à dire avec un bazar qui leur est propre et non du fait de leur Maman usurpatrice d'espace !

Comme j'ai appliqué le principe des vases communicants, deux occupations de chambres dans une seule, il en résulte forcément un problème !!!
J'ai pourtant espéré résoudre la quadrature du cercle mais cette fois encore j'ai échoué !
Mon coin boudoir-créatif est encombré mais rangé ; je peux glisser mes pieds sous les plans de travail mais il y a énormément de tri à faire... en espérant jeter ou me débarrasser un peu !

Pour la chambre, j'ai l'art de savoir utiliser tous les coins plus les longueurs de murs ! Un progrès tout de même je peux tourner autour de mon lit !
Là aussi il y a du tri à faire mais surtout réfléchir sérieusement à une vraie solution de rangement. Je sais que le volume de tissus ne diminuera pas alors...
Espérer que Lidl remettra très vite en vente les boites dans lesquelles j'ai rangé une partie de mes tissus. C'est parfait. Je regrette de ne pas avoir acheté à l'époque également celles de la taille supérieure pour mes grands métrages.

Je vais essayer chaque WE de prendre un "petit tas" et de trier. Je ne me fais pas d'illusion sur le gain de place mais petit à petit...
Je vais relancer mon coin brocante avec des boites de fer blanc, des magazines et peut-être d'autres choses si cela peut intéresser. Je ne peux pas tout garder, il faut que je m'en persuade !!!

Donc pas de photo car côté chambre, cela ne ressemble à rien et côté boudoir, j'attends de trouver les vis à petites têtes qui me permettront de poser les étagères que j'ai ajoutées sur les murs. Pauvres murs qui ont tant à supporter !

J'ai un peu l'impression d'être comme un enfant qui a bien joué et qui resterait encore indéfiniment dans son monde où tout est possible et à qui l'on dit : "Il faut ranger maintenant !" avec tout ce que cela entraine de renoncement et de déception. J'espérais faire mieux !

Et puis j'ai mal partout !!! Il va falloir que je me contorsionne pour me masser le dos. Mes longueurs de piscine n'ont qu'allégé temporairement cette fatigue. Ce n'est pas une vie !!!

Envie de faire l'école buissonnière demain...

Posté par sylviedetoulouse à 23:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

29 octobre 2009

Ma chambre : grands travaux 3e partie

Un petit peu de découragement depuis hier !

Hier c'était mon dernier jour de RTT et le sentiment que plus rien n'avançait. En plus je pensais avoir le WE pour moi mais vendredi soir je récupère mon Petit Bout pour la nuit, la grande faisant la fête chez une copine (donc pas de travaux samedi matin) et peut-être les deux dès samedi soir. Quand on voit l'état de leur chambre, je me demande comment tout pourra être rangé le samedi soir !!!
J'ai su tout cela hier matin lorsque j'ai récupéré la machine pour couper les angles...

Le matin j'ai profité du soleil pour peindre toutes les planches pour les plintes. J'ai eu un petit coup de frayeur à me mettre à la découpe toute seule ; j'ai préféré attendre la venue de mon Papa l'après-midi. Mais que l'on ne me parle plus d'angle à 45° qu'ils soient rentrant ou sortant !!!

A la fin du jour tout était coupé, j'ai commencé la couche de finition au milieu de salon.
Cela fait très bric-à-brac à la maison ! La caisse à outils voisine avec l'ouvrage de broderie, le matelas est collé contre la bibliothèque, les laines et le crochet prennent place sur le canapé... pour ne jamais laisser passer un moment sans rien faire !!!

Je pensais fixer les plintes de mon boudoir créatif ce soir pour positionner le bureau demain, mais je suis rentrée d'une journée très chargée au boulot avec une rare migraine et j'ai déclaré forfait. Un petit tour d'ordi, une série devant laquelle je vais m'endormir et on verra samedi après-midi pour clouer toutes les plintes.
Demain soir je vais me faire câliner par mon Petit Bout. Besoin de réconfort, moi ! C'est en général elle qui demande le câlin mais on ne sait plus très bien qui câline l'autre de la mère ou la fille !!! Une pizza, un DVD, ce sera une soirée relax ! Mais comment allons-nous dormir ???

Le WE va être très chargé. Je voulais réinvestir les lieux de façon méthodique en faisant un peu de tri mais je vais être obligée de tout remettre en place tel quel. Tout ça pour en arriver là, je suis un peu déçue !

Posté par sylviedetoulouse à 20:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

28 octobre 2009

Ma chambre : grands travaux 2e partie

En une demie heure tout était fini !

Je parle de la pose du revêtement de sol. Pour les chambres des filles avec mon Papa nous avons mis beaucoup plus de temps que cela. Chacun son métier !

C'est super, cela me plait beaucoup. C'est une chose de choisir dans le magasin, même si j'ai pu le dérouler sur le sol et de l'imaginer dans sa maison. J'avais craqué pour ces planches de caisses aux marquages évocateurs avec un petit côté récup très tendance. Pour une fois que je suis dans l'air du temps !

Sol_chambre1

Une fois tout mon bazar remis en place il ne restera plus beaucoup de surface visible mais les quelques planches imprimées feront rêver : New-York, London... 50 kg (un poids de rêve !) et n°1 (c'est moi !!!)
En plus le contact sous les pieds est encore plus agréable que celui des filles.

J'ai profité de ces messieurs pour remettre le sommier en place. Je dormirai encore dans la chambre de mon Ado Préférée ce soir.

Le reste des travaux a pris un peu de retard sur mon planning. Je n'aurai la scie pour couper les angles des plintes que demain. Mon ex a oublié !
Les murs sont bien blancs, j'ai lessivé ceux du coin bureau. Pour le peu qu'il restera apparent une fois le bureau remis en place c'est suffisant.

Demain coupe des plintes, ponçage et peinture. En premier celles du bureau pour pouvoir remettre en place les plans de travail avec l'aide de mon Papa dans l'après-midi. J'espère pouvoir faire deux couches de peinture avant de les clouer au bas des murs. Pour la chambre il me faudra terminer ce WE. Donc le rangement va prendre du retard. Normalement j'aurais du couper les plintes aujourd'hui et faire une première couche de peinture pour repeindre demain matin et les mettre en place dans l'après-midi.
J'ai quelques mini étagères à fixer ; d'habitude c'est le rôle de mon Papa mais je vais le faire sous ses conseils. Ma petite main a un peu de mal avec la pince pour vis à placo !
J'aurais du prendre la semaine complète en RTT ! Mais ce n'était pas possible : trop de boulot !

Je me creuse les méninges pour pouvoir ranger tout mon fatras du mieux possible surtout que je ne remets pas la bonnetière en place ! Même si j'arrive à éliminer quelques petites choses, cela ne va pas dégager beaucoup de place. Les idées qui me viennent ne sont pas réalisables de suite et elles occasionnent des frais. Et puis il faut que je les laisse évoluer pour être sûre de ne pas regretter !
Ne désespérons pas. Je vais trouver une solution. Sans doute pas la chambre monacale dont je rêve mais je vais tenter de m'en approcher...

Posté par sylviedetoulouse à 00:06 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


26 octobre 2009

Une journée de RTT...

Hum ! Ce que c'est bien les RTT !

On se lève à 7h15 au lieu de 6h sans tambour ni trompette ! On beurre sans stresser ses deux pains suédois, on sera toute seule à utiliser la salle de bain donc on a le temps d'attendre qu'elle soit bien chaude, on se tartine de crême pour avoir la peau douce...

Stop !

Il y a du boulot !

Un tour chez "C... y'a tout ce qu'il faut" pour la peinture et les plintes.
Un conseil, si vous cherchez l'homme idéal, c'est à dire celui qui va reboucher les trous, poncer, dépoussiérer et peindre pendant que vous brodez vos petites croix, n'y allez pas aux aurores dans la semaine : il n'y a que des couples du 4e âge qui cherchent la vis introuvable !!! Remarquez le WE je ne l'ai pas trouvé non plus !

Donc, comme il n'y pas tout ce qu'il faut dans ce magasin-là (pub mensongère) il ne reste plus qu'à prendre la spatule dans une main et l'enduit de l'autre.

Il fait beau, les fenêtres sont grandes ouvertes, la lessive sèche sur le fil : tout va bien.

On pourrait sortir le transat, la broderie, le verre de coca... Non à moi le papier de verre, la poussière !

Peinture du plafond et de deux murs qui n'avaient pas nécessité d'enduit ; le reste sera pour demain matin, il faut attendre que cela sèche. Pas pu couper les plintes, mon ex a oublié d'apporter l'outil hier !

Donc c'est la pause plus tôt que prévu juste pour le goûter, vu que j'ai sauté la pause déjeuner !

C'est parti pour un peu de détente. Quelques sonates de piano de Beethoven, un peu de crochet pour laisser les doigts reprendre leur agilité, le tas des carrés du Plaid Anna grandit doucement puis quelques petites croix sur le mois de novembre des petites maisons de Maryse. Il m'en reste deux pour terminer, je suis juste dans les temps... quelques années plus tard ! Cet en-cours a refait surface dans le grand chambardement et j'ai eu envie d'y repiquer mon aiguille. Comme il n'y a aucune raison que je ne suive pas mes envies...wink

Depuis ce WE j'ai passé une étape dans l'étude du mouvement de la Pathétique de Beethoven, j'ai augmenté la cadence ! Que c'est dur de gagner quelques balancements de métronome en plus par minute.
La dernière des 8 pages n'est pas encore dans le tempo !
Mais je me fais plaisir à jouer ce morceau, même à mon niveau.
D'ailleurs il y a d'autres sonates que je suis en train d'écouter (en les découvrant) dont certains mouvements me plaisent beaucoup.
Je trouve que Beethoven me va bien ; c'est carré mais fougueux, autant de violence que de douceur, une sorte d'intransigeance, pas de romantisme comme chez Chopin, ni la virtuosité de Liszt. Cela me rassure et me bouleverse à la fois. J'aurai bien voulu connaître le personnage mais je ne sais pas s'il était doué en bricolage !!!

Encore un RTT demain ! Je vais y prendre goût...

Edit du 27-10-09 9h45 : agréable concidence hier soir, tard, sur France 2 passait une émission sur le chef d'orchestre Kurt Masur qui parlait de Beethoven (en mots et en musique !) bien mieux que moi !
Bien que réveillée à 7h30 j'ai les mirettes un peu tombantes ce matin. Allez, je retourne à mon pot de peinture...

Posté par sylviedetoulouse à 02:08 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 octobre 2009

Ma chambre : grands travaux 1ère partie

Voici mon domaine privé avant déblayage...

Avant_travaux

Il y a de quoi faire n'est-ce pas ???

Hier soir la partie chambre était vide et j'ai dormi dans une chambre monacale. Un lit, une armoire !!! Je me sens prête pour rentrer au couvent...

Ce matin j'ai continué avec le coin boudoir créatif.

D_m_nagement1

Il ne me reste plus que le PC à déménager dans la chambre de mon Ado Préférée vu qu'elle a emporté son ordi portable chez son Papa et fait plein de place sur son bureau.
C'est presque le moment qui m'angoisse le plus. Rebrancher tous les fils en priant pour que cela fonctionne. Surtout un branchement temporaire jusqu'à mardi soir, les poseurs pour le sol venant dans l'après-midi ; j'espère bien remettre le minimum vital (lit + PC !!!) le soir même. J'ai toujours l'ordi de mon Petit Bout pour me connecter au cas où...

Ensuite démontage du bureau, je vais m'amuser, c'est fou comme les vis des pieds sont accessibles !!! De plus cela avait été monté par un monsieur plutôt costaud... 011

En fin de journée le Papa de mes filles vient m'aider à transporter le lit et l'armoire !!! Mon ex vient à ma rescousse face à mon désert relationnel... ce n'est pas la première fois ! En fait je lui avais demandé la boite à onglets pour les plintes et il m'a proposé de m'aider pour le transport. Mais j'ai attendu le dernier moment et que ce soit mon Ado qui m'appelle ce matin pour dire "oui" à sa proposition !

Il faut aussi que je fasse de la place sur la terrasse pour un entreposage de meubles.

Ce soir je dors dans le lit de mon Ado Préférée : lit à 1 place ! La chambre de Mon Petit Bout est devenue inaccessible !

Demain de déménageuse je deviens peintre.!

En attendant je vais faire une pause sportive : piscine comme hier. Mes deux kilomètres pour chasser toutes ces poussières de mes voies respiratoires qui déclenchent une allergie et me transforme en nez rouge !

A suivre...

Edit de 16h15 : trop contente ! J'ai tout rebranché, scanner, téléphone, tout, tout, tout et ça marche ! J'en suis presque étonnée. Mon ordi n'est pas en WI-FI avec la Live-box comme ceux des filles car étant à côté de la Live-box je me suis connectée en éthernet. Donc j'ai du bidouiller une rallonge. Il y a des fils partout d'une chambre à l'autre mais c'est du provisoire !
Je suis la meilleure, na ! Comme personne ne le dira à ma place !!! Mon père trouvera normal que j'ai su faire, mes filles et mon ex aussi ; donc point d'éloge. Cela a toujours été ainsi. Il n'y a que moi qui doute !!! Mais si je n'avais pas su ; en plus d'être très déçue et bien embêtée, j'aurais eu droit aux remarques !!! Bientôt un demi-siècle et toujours tourneboulée par ce genre de comportement greed

Bon allez au tournevis maintenant, un petit carré de chocolat avant pour se donner du courage. Je me l'autorise j'ai fait mes 2 km de nage en moins de 50 mn (changement d'entrainement compris). Il faut dire que le rythme était soutenu dans le couloir, que des messieurs et comme j'aime être devant plutôt que dans les turbulences...

Edit de 20 h : voilà la chambre et son boudoir créatif sont vides... à part la poussière et quelques araignées... et le cable qui me relie au monde extérieur ! Non je ne peins pas derrière les étagères pour remettre les livres en place. Je suis perfectionniste mais pas à ce point ! wink

D_m_nagement2

Merci pour vos gentils messages que j'ai picorés au milieu de mes efforts ♥ ♥ ♥

Posté par sylviedetoulouse à 13:04 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2009

Comment en suis-je arrivée là ?

Après avoir refait les chambres des filles ici et , il est grand temps que je pense à la mienne. La couleur ne va pas changer : je vais rafraichir le blanc et peut-être enfin faire les pochoirs en haut des murs (toujours mon envie de maison grecque). C'est surtout pour changer le revêtement de sol. Adieu la moquette premier prix usée et trouée devant la porte fenêtre. Pose d'un sol plastifié. Lequel ? Je ne sais pas encore. Sauf que je vise le luxe : le faire poser !

Mais des travaux dans ma chambre imposent que j'émigre vers une autre chambre, donc celle d'une de mes filles et que je puisse déménager tout mon foutoir univers dans l'autre ; pas de chambre d'ami dans ma petite maison (et pour cause lire ce qui suit !!!). Donc il faut viser une période de vacances scolaires où mes demoiselles partent dans une autre maison...

Puis il faut une semaine pas trop chargée au boulot pour poser quelques RTT, le WE ne suffisant pas à tout ce chambardement.

Quelques jours pendant les vacances de Toussaint pourraient être le bon moment mais...

Il faut vider ma chambre et mon boudoir créatif !

Tous mes tissus, livres, magazines, boites et caisses demandent de nombreux va et vient mais rien d'insurmontable. Le déménagement de l'ordi et de son environnement doit être fait avec précision pour savoir rebrancher tous ces cables mais j'y suis déjà arrivée. Le démontage des plans de travail exige un bon tournevis, puisque je n'ai pas de visseuse-dévisseuse. Aurai-je le courage de démonter les étagères pour peindre plus facilement des murs qui seront à nouveaux recouverts ? Je pense que là je vais faire preuve de fainéantise !

Pour le matelas je devrais pouvoir le mettre sur la tranche et le faire glisser, avec un peu de chance le sommier devrait suivre le même parcours. Les petits meubles alors sembleront d'une facilité à déplacer !!!

Le plus difficile, et pour le moment sans solution, est le déplacement de la bonnetière. Seule je ne vois pas comment me débrouiller. Vider l'armoire (maintenant qu'elle est bien rangée, grr !) je saurai faire mais pour le reste ??? Elle est particulièrement lourde. En fait la porte avec le grand miroir la fait basculer à vide. Elle est très haute puisqu'il reste 1 cm entre le chapeau et le plafond ! Même à deux cela me semble difficile.

Et voilà pourquoi je me demande comment j'en suis arrivée là.

N'avoir personne à qui demander un coup de main.

Il y a quelques années il me suffisait d'exposer mon problème avec un sourire et j'avais l'aide souhaitée.
Il est vrai que je n'abusais pas, aimant par-dessus tout me débrouiller seule.
Mon piano droit de l'époque, arrivé de Paris, a gravi sans problème les quatre étages d'un escalier en pierre sans palier, porté par des copains du travail. Une soirée improvisée pour remercier et passer un bon moment et j'avais toute l'aide voulue.
Mais voilà il y a 20 ans je quittais la Haute-Savoie où j'avais commencé ma vie d'adulte et mon environnement amical fondait comme neige au soleil.
Un rapide tour par Paris où je n'ai pas retrouvé les copains d'enfance de ma banlieue. Une dizaine d'années les avaient dispersés.
Quelques copains via le travail de mon mari dont certains nous ont suivi sur Toulouse dans une même mutation.
Maman au foyer, mes connaissances se sont limitées au monde du travail de mon mari. Puis le divorce, la vente de la maison, un autre village. Les quelques mamans-copines si peu connues n'ont pas tenue la distance. Quant aux "amis" du travail de mon ex, ils ont du faire un choix : la "remplaçante" qui était aussi dans la même société que lui ou moi ! Je crois que j'ai fait le choix avant eux. Disparition.

Lorsque j'ai déménagé après la construction de ma petite maison, ce sont des amis à mon Papa qui ont porté les meubles que je ne pouvais porter. Pour le reste j'ai serré les dents et pris des biceps. Version déménagement 3e âge ! J'exagère il y avait un fils enrôlé !!!

Les années passent. Centrée sur les filles et mon petit univers créatif, je laisse défiler les jours.
Une rencontre, de nouveaux amis, des moments partagés, une ébauche de vie sociale "normale" puis la séparation ; séparation qui a mis de la distance avec ces nouveaux copains qu'il m'aurait été trop douloureux de continuer à fréquenter. Protection.

Et les années défilent à nouveaux. Les filles toujours, un boulot prenant dans une petite structure qui ne permet pas les rencontres. Les collègues au boulot ne me sont pas assez proches et ont une autre vie éloignée de ma banlieue sud pour que je leur demande ce service.
Et puis je suis à part, celle qui est seule donc je me limite à demander parfois un conseil côté informatique (c'est leur domaine) et j'en reste là.

Mon Papa qui a palié le plus souvent possible à cette désertification de bras secourables ne peut pas m'aider cette fois.

Il me reste à monnayer ce service ! Je dois avouer que mes finances et mon état d'esprit ont du mal à s'accommoder de cette démarche. Que ne vais-je être obligée de monnayer d'autre ???

Je ne sais si j'ai fait le vide autour de moi ou s'il s'est fait tout seul par la vie que je mène. De plus en plus habituée à me débrouiller par moi-même je ne sais même plus demander un service. Je propose les miens avec plaisir mais je passe outre le fait de le demander.

Je vais peut-être mettre un tapis sur le trou de la moquette et profiter de mes RTT pour tirer l'aiguille...

Posté par sylviedetoulouse à 23:01 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

19 septembre 2009

Sorbet fruits rouges sur ciel d'orage

Quel titre pour lancer mon projet du plaid Anna wink

Hier j'ai terminé ma semaine de boulot par un petit tour chez Phildar muni d'un bon de réduction. Comme quoi allécher le client a du bon...
Pour ma BB j'avais utilisé des laines de la gamme Oxygène. Les bleus ne m'emballaient pas pour coller à mon envie de plaid Anna pour moi. Mais il y avait un rose framboise tout à fait adapté aux murs de la chambre de mon Ado Préférée (celle que j'ai repeinte , ici et encore !).
J'ai ajouté des roses, des gris, du noir et du blanc et voilà ce sera un plaid pour ma demoiselle, qui ne sera plus jalouse de sa petite soeur.
Et pour moi peut-être un plaid Hawaïen, un jour...

Hier soir, n'y tenant plus, j'ai crocheté un carré, puis un second ce matin : le simple, le même que celui de la BB. Cela me plait bien ; et vous ?

Mosa_que1

Maintenant il faut que j'attaque le carré-fleur...

Posté par sylviedetoulouse à 18:35 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juillet 2009

Rangement !

Hier je me suis attaquée au vidage de la cabane après un jogging à l'arrachée ! J''avais drôlement envie de me remettre à marcher au lieu de cavaler après je ne sais quoi pour rentrer à la maison. J'ai tenu bon et petite victoire perso puisque personne pour m'acclamer à l'arrivée mais déception du chrono : 19 " de plus. La vie est trop dure !!!

Alors cette cabane, depuis le temps que j'en parle.
Il fallait déjà commencer par le tour avant de désencombrer l'intérieur. C'est fou ce que l'on garde au cas où : pour bricoler, pour réparer pour "sait-on jamais". Pourtant j'avais entassé rangé dans l'Espace les objets les plus fragiles !
Comme le toit fuyait depuis pas mal de temps, avant de s'effondrer en partie dernièrement, la pluie et le vent ont joué à cache-cache avec les chats du quartier qui avaient trouvé un endroit parfait pour les souris-party !

Les graines de gazon se mélangeaient aux crottes de souris, quelques alvéoles de guêpes abandonnées et ne parlons pas des araignées.

Mais la surprise fut un élevage conséquent de fourmis. Des galeries et des galeries entre les planches de bois. J'ai commencé à balayer mais j'ai du stopper mon ménage car elles me grimpaient partout.
De toutes façons le soleil cognait dur, la journée était déjà bien avancée et il ne fallait pas oublier que j'étais en vacances.
J'ai laissé les fourmis à leur débandade, j'ai pris une douche et j'ai retrouvé mon transat et Chet Baker dans le I-Pod et mes petits bouts de tissus pour les pauses "fraicheur".

Cabane

Je ne regardais pas trop vers la cabane car ce coin de jardin fait un peu déchèterie. Un tas de "choses" qu'il faudra ranger, un autre tas à jeter justement à la décheterie et des trucs pour lesquels j'hésite.

Je pensais reprendre mon "ménage" dans la soirée mais gros coup de flemme. Quelques courses avant la fermeture avec une pénurie de Maccadamia Nut Brittle de Haggen Dasz ! Ah quand la chance n'est pas de votre coté !

Pas de piscine et pas de visite au royaume de "Tout pour le bricolage". On verra mercredi !

Ce matin temps maussade typiquement breton : petit crachin qui a eu raison de ma très légère motivation à aller courir.
Il a fallu que je trouve un bout de plastique pour protéger les plaques et bricoler un abris de fortune à mon étalage.

Du coup j'ai décidé de changer de lieu de rangement : ma chambre.

Non je ne montrerai pas de photo avant : trop la honte !

J'ai tout vidé, tout dépoussiéré et j'ai commencé à ranger.

Bonneti_re_boites
C'est juste pour la photo.
Dès que je vais mettre le nez dedans...

Le problème c'est que j'ai encore autant de tissus, mais plus de boite... et plus de place !

Voici une chambre normale avec un côté zen et dépouillé.

Chambre_Sylvie

Il va falloir renoncer à ce vide car les chambres des filles regorgent de caisses de tissus, de livres qu'il me faudra récupérer et RANGER avant dimanche soir.

La raison d'un tel coup "fée du logis" n'est pas une soudaine passion pour les joies du ménage mais parce que j'ai "perdu" 7 tissus récemment achetés à des moments différents.
Or je ne les ai pas utilisés pour mes projets en cours, je ne les ai pas égarés chez les filles qui ne m'ont pas fait de farce non plus. Si, si j'ai fait mon enquête avant qu'elles ne partent vers l'Italie...
J'ai même douté avoir acheté ces tissus mais ils sont en photo sur le blog après passage dans la machine et sous le fer à repasser.

Malgré mon grand chambardement : rien !

7 morceaux de tissus tout de même cela fait une belle épaisseur. De plus ils n'ont pas été achetés ensemble et leurs petits copains de shopping sont bien là. Ce mystère me tarabuste...

colombo0da
Ah j'oubliais...

Posté par sylviedetoulouse à 20:41 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,