06 décembre 2010

Lecture musicale

Pourquoi les WE ne durent-ils que deux jours ?

C'est toujours au dernier moment que l'on est le plus motivée, en plein dans l'action. Comme pour les enfants qui s'amusent si bien au moment où on leur demande de ranger !

Pour un WE sans les filles j'avais préparé, dès le petit déjeuner du samedi, une longue liste de choses à faire toutes urgentissimes. Après avoir rayé quelques lignes j'ai opté pour du rangement dans l'ordi. Tous ces fichiers que je stocke, que ce soit des images de digiscrap, des grilles de point de croix, des modèles ou des idées de patch et tant d'autres choses, il fallait mettre un peu d'ordre et faire du tri. Le problème c'est que c'est une tâche empirique, un classement en entrainant un autre.

Pour un peu j'en oubliais le concert de piano de l'après-midi de mon Petit Bout. Pas de trac pour moi cette année : je ne me produis pas !!!
Elle n'a pas trop mal joué un menuet en ut majeur de Beethoven. C'est son morceau de concours qui aura lieu à Castres dans un mois et demi. Elle a encore des progrès à faire. Il y avait surtout de très jeunes pianistes qui ont commencé le piano cette année. Les plus âgés sont partis pour leurs études et les intermédiaires ont surtout joué le soir dans le cadre d'un autre concert "Chopin" à l'occasion du bicentenaire du compositeur.

Le temps de ramener mon artiste chez son Papa, de travailler un peu mon piano (écouter les autres donne envie !), de dîner sur le pouce et je repartais pour le concert suivant.

Ma prof avait préparé des textes à lire sur la vie de Chopin entre les morceaux de piano. Une élève du cours de flute traversière se chargeait d'une partie jusqu'à son duo flute-piano puis Ewa devait continuer. Elle m'a demandé si je pouvais lire le texte à sa place. Et voilà comment je me suis retrouvée sur la scène ! Assise à une petite table éclairée d'une lumière, j'ai évoqué Chopin.
Même s'il y a une petite appéhension j'avoue savoir mieux la canaliser avec ma voix qu'avec mes doigts courant sur le clavier. J'ai repris le cours de la vie de Chopin au moment de sa rencontre avec George Sand jusqu'à sa mort. Puis j'ai terminé tourneuse de pages pour les trois morceaux qu'a joués Ewa pour cloturer ce concert. Moi qui aurais dû présenter le 1er nocturne de Chopin pour ce concert, j'ai tout de même participé à cette manifestation. Je suis sûre qu'Ewa l'a voulu ainsi !!!

En dehors d'un chat qui voulait à tout prix prendre possession de ma gorge j'ai aimé" faire la lecture". Cela aurait été plus facile si j'avais pu déchiffrer le texte avant et s'il n'y avait pas eu des annotations et des ratures sur presque toutes les pages. A un moment d'ailleurs je cherchais le sujet d'une phrase, petit moment de solitude !!!

A propos de lecture j'avais adoré le film "La lectrice" avec Miou-Miou. A l'époque où je ne trouvais pas de travail j'avais pensé faire cela mais n'ayant aucun contact et étant un peu trop sauvage pour partir en campagne de clientèle, l'idée était restée sans suite. Je m'imaginais découvrir les autres au travers de leurs envies de lectures et des auteurs que je n'aurais pas osé aborder dans mon choix ordinaire de livres. Je crois que je me sentais protégée par les mots des écrivains pour aller vers les autres. Pourquoi les notes de musique n'arrivent-elles pas à me protéger ?

Je me fais mon cinéma et si cela se trouve, le public avait hâte que je me taise...

liseuse
La liseuse - Francine Van Hove

Edit de 22h30 : je suis "ré-engagée" pour une prochaine lecture musicale...m'a annoncé ma prof ce soir lors de mon cours de piano. Une nouvelle carrière s'offre à moi !!! Je l'avais commencée en bibliothèque de maternelle pour ma première fille avec un public tout acquis... et collé contre moi sur le tapis.

Posté par sylviedetoulouse à 18:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


05 décembre 2010

La fin du Saroyan

Enfin terminé !

Il est tombé des aiguilles depuis plus d'un mois mais j'ai traîné pour arrêter les fils.
Soit je ne trouvais pas l'aiguille à laine (sans la chercher beaucoup), soit je pensais qu'il était plus approprié de m'avancer sur un autre projet, soit... je n'aime pas faire les finitions !

Les fils sont arrêtés mais j'ai sauté la phase blocage ; je me suis contentée de le repasser. Je pense pourtant qu'il gagnerait à être épinglé quelques temps pour prendre forme. La bordure feuille se tient bien, c'est la bordure au point mousse qui a tendance à rentrer. Mais peut-être suis-je un peu trop exigeante ???

Au_05_12_10__fini

Comme il est en coton, son confort est un peu léger pour les froidures actuelles mais sa couleur me plait toujours autant. Voilà un fil de mon stock bien employé, bien que je ne remarque pas trop sa disparition dans tous les cartons restants !

Et maintenant, que vais-je faire ?
Je vais laisser passer Noël et tous les projets pour cette période puis on verra... l'année prochaine !

Posté par sylviedetoulouse à 15:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2010

Bannière de Noël

Il était temps d'enlever les parasols de l'été pour faire place à une bannière de saison ! Quand je dis que je ne vois pas le temps passer...

Trop tard pour les couleurs de l'automne, allons de suite à celles de Noël puisque le compte à rebours est commencé.

Comme mes petites camarades de blogs, je ne serai pas très originale et je remets "la chute de flocons" de l'an passé. C'est si joli !
Ce matin un très léger saupoudrage dans le jardin. Ce n'est pas la première neige puisque samedi dernier il est tombé également quelques flocons qui ont vite fondu.

Voilà donc un petit blog "rafraichit". Au tour de la maison maintenant...

menage2

Posté par sylviedetoulouse à 11:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

01 décembre 2010

Clopin-clopant

Ce n'était pas la peine de s'affoler pour cette mini opération ! J'ai renfilé le pied dans la santiag sans difficulté et j'ai pu appuyer sur la pédale de l'accélérateur pour rentrer comme une grande à la maison.
J'aime pouvoir me débrouiller toute seule. Ma petite revanche sur ma solitude pas vraiment choisie sans doute. Mais un grand merci à celles qui m'ont proposé un coup de pied de main :-)

Pas de gène dans la soirée, juste un léger engourdissement.

Mais mardi matin en m'étirant dans le lit jusqu'au bout de orteils je fus rappelée à l'ordre ! Tout compte-fait je préfère le bip du réveil-matin !

Pose du pied sur le côté extérieur pour clopiner dans la maison.

Au moment de partir, pas moyen de glisser mon pied dans la botte comme la veille au soir : trop douloureux.
J'ai cherché des chaussures à lacet pour une ouverture maximum. Pas tout à fait le look que j'avais prévu.

Pas de problème pour conduire et je fais mes petits trajets intermédaires à pas menus... comme une petite vieille toujours en posant le pieds de travers. Je commence d'ailleurs à sentir des muscles ou des ligaments inconnus dans mon mollet !!!

Arrivée au bureau j'ai troqué la chaussure contre un chausson souple et je me déplace sur la moquette avec une chaussure noire à gauche et un chausson marron à droite. Que ne faut-il pas faire pour se faire remarquer !

J'espère que ce ne sera plus sensible dans une dizaine de jours pour la sortie de ski. Les fils devant être enlevés trois jours plus tard, cela devrait être cicatrisé.
J'aurai les résultats de l'analyse le même jour... Mais je ne suis pas inquiète vu que le dermato ne semble pas l'être.
Il me fait penser au personnage Aaron Hotchner dans Esprits criminels (celui qui ne sourit presque jamais). Bel homme et un tantinet sérieux. Marathonien de surcroit (mais je ne connais pas son chrono !). Eh oui je vais en apprendre au fil de mes visites...

pieds_anne_gedde

Posté par sylviedetoulouse à 12:41 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 novembre 2010

Premier dimanche d'avent

Bougie_avent_2010J'ai failli manquer ce premier rendez-vous de l'Avent, je pensais que j'avais encore un WE pour me préparer !!!
Heureusement c'est le sujet du jour sur les blogs aujourd'hui, cela a remis mes pendules à l'heure !

Des bougies, j'en ai des tas et de belles blanches Ikéa d'une taille parfaite. Oui mais voilà, je n'en ai plus que trois identiques ! Les rouges c'était pareil et j'ai déjà utilisé cette couleur l'an passé.

Alors trouver des bougies un dimanche ? Heureusement il y a... Truffaut. Comme le magasin se situe sur le chemin de la piscine, après nos longueurs Mon Petit Bout et moi sommes allées faire un tour à la jardinerie, enfin plutôt au rayon décorations de Noël. Nous avons fait plaisir à nos yeux, mais de bougies blanches il n'y en avait plus. Et bien sûr je ne voulais que cette couleur. Après des tours et des détours, j'ai jeté mon dévolu sur des blanches nacrées (bien plus chères que chez le Suédois !) et une ardoise pour les présenter. Très tendance !!!

J'avais une petite idée de déco (pas très originale car c'est le style de beaucoup de blogs) avec une étiquette et de la ficelle. Très sobre.

Merci aux jolies étiquettes de La Miette Bricole qui m'ont mise sur la voie.

Evidemment la cartouche d'imprimante était en fin de vie ; du coup cela accentue le côté impression ancienne !
Un peu de colle, de patafix (pas bien cachée) et mon Petit Bout a pu allumer la première bougie.

Que la fête commence...

Avent_bougies_10

Il faut que je trouve un truc pour la base sur l'ardoise.
Le côté dépouillé est joli vu de dessus mais pas sur la photo...

Posté par sylviedetoulouse à 23:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


27 novembre 2010

Pour les curieuses...

Merci pour vos petits mots et puisque certaines ont voulu connaître le "régime"... le voici.

Les_blondes_et_le_regime
REGIME

Il n'a rien d'extraordinaire. C'est une copie récupérée chez la gynécologue. Je suppose qu'une phase d'attaque de 4 jours devait être prescrite en fonction de la personne. Je me suis contentée de suivre les journées et de reprendre au début.

Je n'ai eu aucune sensation de faim, ni de coup de pompe même lorsque je nage longtemps dans l'eau parfois un peu fraîche des bassins. Pas de médicament, pas de complément alimentaire.
N'étant pas très enthousiaste envers les laitages, je mange les yaourts ou les petits suisses avec du vrai sucre.
Je ne bois ni café, ni thé mais beaucoup de Coca light !!!
J'ai pesé au début pour avoir une idée des proportions et c'est tout.
Il est vrai que je n'ai pas des repas à composer tous les soirs, la présence des filles étant variable. Les WE avec elles, je "cuisine" et je me contente de portions raisonnables.
Sans doute en étant plus stricte aurais-je pu perdre plus mais là j'aurais eu vraiment le sentiment de "faire un régime".

Cela m'a permit de rompre avec mes habitudes alimentaires et de repartir sur de nouvelles bases.

Donc à suivre...

t_regime

Posté par sylviedetoulouse à 23:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 novembre 2010

Histoire de taille pour un problème de poids

Je vais vous dire un secret : je me suis "allégée" de 10 kg en trois mois et demi. Comme je suis contente de moi, je lève le voile...

J'aurais pu me servir de ce blog pour le suivi de ma courbe avec une petite réglette imagée comme on le voit parfois.

Reglette regime

En fait je ne savais pas trop vers quoi j'allais, à défaut de ce que je voulais ou espérais, alors autant rester silencieuse.

Mais là je suis tout de même un peu fière de moi alors j'en glisse un petit mot. Il n'y aura pas de réglette en bas de chaque billet, rassurez-vous !!!

Ce qui m'a décidée ? Sans doute plusieurs choses mais surtout ce creux sur la cuisse dû à l'opération, la cicatrice devenant elle pratiquement invisible. Je me disais que si je m'affinais il serait moins marqué.
J'ai tout d'abord espéré qu'au retour des vacances, ma balance serait gentille avec moi : même pas. Les quelques balades à vélo et les plongées dans les vagues n'avaient eu aucun bénéfice.
Au retour, profitant de la piscine découverte pour refaire des longueurs, là aussi j'ai attendu un allègement. Rien.
Impossible de reprendre le jogging pour une attaque plus intensive des rondeurs à de la gène sur la cicatrice lors des impacts.

J'avais récupéré chez ma gynécologue un "régime" sur quinze jours ; elle me le conseillait. Je me doutais bien qu'il me fallait revoir mon alimentation et que mes 2 km de natation ne suffiraient pas à compenser mes grignottages mais de là à manger du fromage blanc (je n'aime pas les laitages, sauf le fromage !!!), je ne me sentais pas prête.

Et puis le premier samedi d'août lorsque j'ai posé le pied sur la balance, parce que je trouvais que mon Levis avait rétréci, je n'ai pas du tout aimé ce que j'ai lu.
Il fallait faire quelque chose. J'avais dépassé le poids de mon entrée à la maternité pour mon Ado Préférée !

J'ai donc relu attentivement les deux pages du "régime" et suis allée faire les courses en conséquence.

Dès le lendemain j'avais perdu 1 kg !!! Miraculeux n'est-ce pas ? Je plaisante c'est une exception, ensuite le rythme est devenu plus "normal".

Et voilà comment depuis 3 mois je n'ai pas grignotté une seule fois. Il y a bien eu quelques retours de boulot où j'avais envie de me mettre quelque chose sous la dent avant de repartir à droite ou à gauche ou de traîner devant l'ordi, mais je suis restée stoïque devant les rares paquets de gâteaux salés restants et je suis contente de moi !!!

Je ne respecte plus le régime à la lettre mais j'ai tout de même bien changé mon alimentation... et je mange parfois du fromage blanc ! Bon je le réserve à une soirée "Mentalist" ou NCIS de façon à ne pas trop voir ce que je mange mais cela passe avec une compote et une soupe au préalable.
Ma seule gourmandise "autorisée" est la glace Maccadamia chez Haggen Daz pour mes soirées TV du WE, bien calée au fond du canapé.

Mes activités physiques sont les 4 km de natation du WE et un cours de strech qui n'est pas une grosse dépense d'énergie, mais psychologiquement cela fait du bien de voir que je suis plus souple que la jeunesse ! Eventuellement quelques trous dans le jardin ! Je pourrais tenter le jogging mais le temps ne s'y prête pas. On verra au printemps.

Mais je rentre dans une phase plus difficile pour atteindre le soi-disant "poids idéal" en fonction de mon âge, ma taille, mon ossature et le nombre d'enfant (tout un programme !). J'attaque les strates anciennes qui sont en place depuis un moment et qui ne vont pas se laisser déloger si facilement. De plus il va y avoir les fêtes de fin d'année et leur cortège de mini fêtes, pots, boites de chocolats...

Le plus drôle, enfin si l'on peut dire, c'est que personne au boulot n'a semblé remarquer ma nouvelle silhouette. Il est vrai que j'ai perdu de partout et que je n'ai pas fondamentalement changé de garde-robe, n'ayant pas des vêtements particulièrement moulants.
De plus ma nouvelle collègue est grande et très, très mince, version filiforme. Alors même anorexique je ferai toujours plus rondouillarde !!!
C'est bête tout de même...

A la piscine, ma nouvelle ligne de sirène n'a pas non plus entrainé de beau nageur dans mes filets.

Mais le pire c'est que je me suis tassée !!!

Depuis des années je suis persuadée de mesurer 1 m 64. C'est même écrit sur mes papiers : souvenir de toise médicale.
Dernièrement, accompagnant mon Ado Préférée chez le médecin j'ai demandé à ce que l'on passe sous la toise car elle prétendait être plus grande que moi. Il la mesure à 1 m 62 et 5 mm et je savoure déjà ma victoire jusqu'à ce qu'il m'annonce 1 m 62.
Dépassée par ma fille et rabaissée dans ma grandeur !!! Quelle chute !
N'ai-je jamais fait 1 m 64 ou ai-je déjà commencé à me tasser ???

Et voilà la vieillesse qui revient me narguer !

Voilà, vous savez presque tout de moi mais vous n'aurez pas d'autres mensurations !!! Bien sûr la coquetterie aurait dû me pousser à taire un poids de départ mais alors autant ne rien dire...

En tout cas je me sens mieux, la cicatrice n'est pas plate mais je pense qu'il y a une petite amélioration et le but à atteindre ne semble pas impossible.

Posté par sylviedetoulouse à 12:57 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

24 novembre 2010

RTT

Ce mercredi j'étais en RTT. C'est rare que je les prenne en semaine, je les trouve plus longs s'ils sont accolés à un WE !
Mais prise de rendez-vous oblige, je n'avais pas trop le choix de la date.

Le matin avant que tout ne s'accélère j'ai pu crocheter au creux du canapé. Dehors c'était le brouillard, tous les bruits étaient atténués et j'avais le sentiment de voler du temps au temps à être à la maison en semaine.

En premier l'ophtalmologiste. Quand on sait le délai pour obtenir un rendez-vous, il s'agit de ne pas le louper. Pour la première fois je faisais un fond de l'oeil donc il me fallait un chauffeur : mon Papa. Ma voiture étant "innocupée", j'en avais profité pour prendre rendez-vous pour "rechausser" ses pattes avant : optimisation du RTT !!!
Mon Ado Préférée était ausi du voyage pour vérifier que ses lentilles et lunettes sont toujours au diapason de ses mirettes.

Pas le temps de déjeuner, j'enchaîne avec la visite chez le dermatologue pour le premier suivi des 3 mois (un peu dépassé depuis le bilan de fin d'opération début juillet). Je n'avais pas encore vu ce médecin puisque c'est sa remplaçante qui avait débusqué le crabe. Mais je sais qu'il avait supervisé les résultats.
J'étais un peu dans le flou avec mes pupilles dilatées mais j'ai tout de même remarqué le bel homme. Chic je vais le revoir tous les 3 mois !! Bon un peu jeune pour moi et peut-être un peu "sérieux" mais...
Dire qu'il va passer au moins deux heures sur mon corps (oh je vous vois venir !) à enregistrer chaque tâche de rousseur. Jamais un homme ne m'aurait regardée d'aussi près, aussi longtemps !!!!

La petite tâche sur le pouce du pied gauche qui avait fait tiquer la dermatologue de l'hôpital et failli réduire à zéro mes vacances en juillet ne lui plait pas. Pas inquiétante mais il veut l'enlever.
Je vais finir couturée de partout, ce qui est le comble pour quelqu'un qui pratique le patchwork !!!
Allons-y pour un rendez-vous sans tarder. Je sors donc le Filofax en regrettant de ne pas avoir déjà acheté 2011. Il m'annonce le 29, je traduis décembre. Non, novembre, c'est à dire lundi qui vient à 18h15. Ce n'est pas ce que j'appelle "sans tarder" mais de l'urgence.
Il me prescrit une pommade anesthésiante. Je m'étonne de ne pas avoir de piqûre comme la fois précédente. C'est justement pour la piqûre. Je me vante en disant que je ne suis pas douillette et que j'ai très bien supporté les six piqûres autour de la zone à découper la dernière fois. Là je vous le conseille car ce sera douloureux et venez accompagnée.

Bon...

Cela se précipite un peu dans ma tête. S'organiser pour le transport, quitter le boulot plus tôt alors que je serai en clôture mensuelle. Comme visiblement je n'ai pas le choix de la date, il ne reste plus qu'à obtempérer.

Pour la petite histoire il m'a confié que j'avais eu beaucoup de chance que le crabe n'ait pas pris ses aises vu la taille du mélanome et que la remplaçante ait très vite réagi. D'ailleurs il a présenté mon cas lors d'une conférence.
Et voilà on montre à tout le monde une de mes tâches de rousseur et je ne suis même pas consultée. Et mon droit à l'image alors !!!

Je retrouve mon chauffeur paternel et lui relate l'examen et la petite intervention à venir. Seulement mon Papa part en vadrouille pour quelques jours et donc sera absent lundi.
C'est fou comme d'un coup ma vie solitaire devient compliquée. Comment vais-je rentrer à la maison si je ne peux pas conduire et même si je trouve quelqu'un pour me ramener, que devient ma petite voiture ?

Je me rends compte que je n'ai même pas posé la question de savoir si je pourrai marcher et conduire le lendemain.

Ce soir alors que mon ex venait chercher mon Petit Bout j'ai plaidé ma cause pour ne pas être abandonnée à 15 km de la maison lundi soir !!! De toutes façons il fallait qu'il prenne en charge mon Ado Préférée à ma place.

Demain, j'appelle le médecin pour en savoir un peu plus et organiser le boulot en conséquence...
Et mes longueurs de piscine pour au moins 2 WE et ma journée de ski en Andorre dans 3 semaines ??? Il fait un peu frisquet pour troquer les santiags contre des tongs !

Alors si en plus le toubib avait été moche...

Edit du 25-11-10 : Merci de vos petits mots, (merci Bill :-)) ; je pense que je devrais pouvoir reconduire ma petite voiture à la maison le soir et aller bosser le lendemain en évitant le métro parce qu'avec une tong au pied droit cela ferait étrange ! Dans la voiture on ne me verra pas. L'assistante n'a pas parlé de gêne particulière en dehors du problème de chaussage durant quelques jours.
J'avais pensé au VSL mais restait le problème de récupérer ma voiture.
Un si petit truc et tant de dérangement...

Posté par sylviedetoulouse à 23:55 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

23 novembre 2010

Mon blog a 5 ans

Un 22 novembre 2005 je me lançais dans le monde des blogs.

5 ans d'échanges, de silence parfois, de petits mots en retour à mes bavardages, d'encouragement et de soutien lorsque je flanche.
Même si ce blog est mon journal de bord, il s'enrichit de vos visites et de vos remarques autant que de mes "aventures.
Alors un seul mot pour vous...

Merci_cadre

... et je continue !

Posté par sylviedetoulouse à 12:24 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

22 novembre 2010

C'est lundi : jour des bobines

Over_the_trailAprès avoir sauté l'étape de lundi dernier (pas eu le temps d'ébavurer mes blocs, de les repasser, de faire la photo et le petit babillage qui va avec) me voici de retour pour le comptage.

Parmi mes compagnes de piste certaines ont opté pour un petit panneau et sont déjà en train s'assembler leurs bobines, voire de préparer leur bordure. Mais comment font-elles ?

Et moi qui ne connais toujours pas la destination de mon quilt : rideau ou plaid ? Je ne sais pas faire de petites choses. Je dois avoir la folie des grandeurs !!!

En tout cas pour le moment c'est trop petit...

Et ce n'est toujours pas l'abondance : plus 7 bobines en 15 jours ! Donc 52 bobines au total.

Lundi_22_11_10

Mais je suis, je suis...

A lundi prochain...

CoveredWagonInOregon_500

Posté par sylviedetoulouse à 08:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,