Bienvenue chez Sylvie

17 juillet 2018

potager en permaculture : nouvelles plantations

Le temps des récoltes commence à peine que je plante à nouveau !

En fait je voudrais bien récupérer ma table sur la terrasse !!!

Donc il faut que je trouve de la place pour tous les semis qui espèrent une vie après leur godet ! J'ai déjà pu donner mes plus belles pousses de tomates, aubergines et aneth à ma fille aînée lors de sa visite éclair. Elle emménage cette semaine dans un petit appartement avec terrasse et mini jardinet. Fin de la collocation (mais pas de l'amitié avec les collocs) et début de la vie à deux avec son copain qui lui aussi quitte sa collocation (une autre !) Vous suivez ???
Donc, même si c'est un peu tard dans la saison et surtout à Annecy où l'automne arrive plus vite qu'à Toulouse, son copain va faire un mini jardin. Il cultive déjà un plus grand potager avec son collocs chez la Mamie de Laëtitia depuis deux ans mais cette année les limaces ont fait des ravages !

Après cette digression revenons aux plants qui restent en attente.

J'avais dégagé une partie de mon "aire de battage" et j'envisageais de planter sur cette surface.
Après un bon ratissage j'ai creusé une première tranchée puis une seconde en contrebas puisque cette partie est en pente.
J'ai rempli de terre tamisée et j'ai attendu qu'il fasse moins chaud !

J'ai profité d'une soirée sous les 30° pour semer des haricots beurre dans la butte n°2 à la suite des petits pois. J'ai opté pour la semence en poquet : 5 graines par trou et 18 trous sur la butte. J'ai tout recouvert avec les paniers à godet lestés d'un cailloux. Cela avait bien fonctionné précédemment pour éviter les oiseaux chapardeurs.
J'en ai profité pour planter les 4 godets de haricots améthyst qui me restaient ; 3 dans les trous de la ligne de la butte n°2 et un esseulé au milieu des courgettes dans la bande n°3.
Et 4 plants en moins sur la table !

Etat au 18-07-17

Le soir suivant j'ai continué mes semis.

 

 

J'avais préparé une 5e bande (entre la butte n°1 et la bande des patates le long du grillage) en tondant puis déposant du mulsh grossier au fur et à mesure de mes broyages.
Il y a peu, après avoir enfin récupéré l'usage de la débroussailleuse, j'avais ratissé tout ce paillis, tondu la bande (surtout pour les pousses de ronces qui passaient au travers) et remis le paillis.
Etant dans le tamisage je pensais enlever à nouveau le paillis, déposer une couche de terre tamisée, remettre le paillis. Pour planter ou semer j'aurais écarté puis creusé un peu. Mais vu le temps que cela me prend pour grignoter la butte à la fourche, ratisser la terre, la tamiser, déposer les cailloux dans le trou (qui se rempli, ça c'est super !), le rebut du tamisage sur la butte Provence pour obtenir une seule brouette de terre fine je partais pour trop longtemps vu le nombre de brouettes nécessaires.
J'ai donc opté pour une solution moins fatigante et plus rapide.

J'ai commencé au bout nord de cette bande n°5 en écartant le paillis jusqu'à la terre de base. J'ai gratouillé un peu ; la terre est fraîche mais encore bien compacte. J'ai déposé de la terre tamisée et du terreau dans ce puits végétal. J'ai mélangé les terres et planté un pied de haricot rame. J'ai enfin planté les trois derniers godets de ce légume qu'il me restait et c'est parti... enfin j'espère. Et trois de moins sur la table !

J'ai utilisé la même méthode, un puits, de la terre tamisée, du terreau sur toute la longueur de la bande pour semer des haricots verts et quelques haricots beurre en poquet ; 5 grains par trou pour une quinzaine de trous. A nouveau une protection de paniers.

Etat au 18-07-17

Samedi matin après la petite pluie de la nuit j'ai attaqué par la plantation des trois courges Butterbush dans la butte n°1.
Au premier coup de mini pioche la terre tamisée que j'avais déposée dernièrement a filé entre les branches de bois ! Comme je n'avais plus de paillis pour recouvrir la terre, elle a formé une carapace sous le soleil.
J'ai tapoté pour faire descendre la terre puis j'en ai ajouté. C'est un peu de la réparation de fortune sur cette butte !
J'ai pu faire quatre trous garni de terreau pour les deux courges et deux pieds de capucine près de la plante Curry et le thym.
La 3e courge, celle qui reste repliée sur elle-même, a pris place à l'autre bout de la butte. Je doute que la "super terre" de cette butte lui soit profitable mais la nature réserve parfois des surprises...
Je ne sais pas encore si je vais semer des haricots sur cette butte au milieu des poireaux et du romarin. Je me dis que cette culture ferait du bien à la terre même si la récolte n'est pas au rendez-vous. A voir...
Et encore 5 godets en moins sur la table.

Courgettes-capucines 18-07-17

Puis je suis passé à la plantation des tomates dans la pente de l'aire de battage alors que le ciel était nuageux et la température acceptable pour travailler.

5 pieds de tomates de l'ami de mon Papa pour le premier rang et 6 pieds de je ne sais plus quelle variété pour le second.

Pleine de courage j'ai creusé un 3e rang. J'ai tamisé la terre récupérée pour le remplir. Le rebut du tamisage, sans les gros cailloux, est venu border ces rangs dans la pente.
3 pieds de tomates et 4 pieds d'aubergines y ont pris place. J'en ai profité pour planter une aubergine dans la butte n°2 à la place d'un poivron long desséché.

Mais il restait encore beaucoup de plants sur la table alors je suis partie pour un 4e rang. A nouveau, piocher, ratisser, tamiser.
Le soleil étant de plus en plus chaud j'ai remis à plus tard la suite de la plantation.

Plantations de ce 4e rang effectué dimanche matin avec 5 autre pieds de tomates St Pierre.
Je ne sais pas si les tomates vont reprendre. Les trois pieds de la bande n°4 qui ont remplacé ceux arrachés pour cause de mildiou semblent végéter. Pourtant ils ont été mis en place deux jours après les 4 pieds plantés dans le trou n°7 qui eux poussent très bien. Les uns ont profité d'une terre pauvre mais toute nouvelle alors que les autres, malgré un apport de terreau, ont suivi dans le même trou. Ceci explique peut-être cela !
Quant aux aubergines, j'ai de sérieux doutes vu qu'elles végétaient dans leurs bouteilles.
De toutes façons c'était ça où les mettre au compost.

Etat au 18-07-16
Pas facile de repérer ces mini plants entre la terre et les cailloux !

J'ai continué avec les godets d'aneth qui montait en graines. J'en ai planté 4 dans la petite parcelle d'aromatiques sous la fenêtre de la cuisine, deux sont allés dans la bande n°3 au milieu des courgettes et une entre deux poireaux sur la butte n°1. J'ai coupé la floraison. Cela sera-t-il suffisant pour que les pieds s'étoffent ? A suivre...

J'ai achevé cette matinée jardinage avec les salades. Mes repiquages en godet attendaient des jours meilleurs. Une laitue a pris place dans le bac où trois Merveille des merveilles grossissent très lentement ; trois autres avec un ajout de terreau se sont glissées entre les pieds des Merveilles précédentes que je n'avais que coupées et qui refont des feuilles. Un bon arrosage et patience.
Il faut que je prépare un autre bac mais je n'ai plus de terreau en stock donc réapprovisionnement à prévoir...

Salades_bac_1__tat_au_18_07_16

Salades_bac_2__tat_au_18_07_16

J'ai bien réduit le nombre de plants sur la table mais il en reste encore...

Table_au_18_07_16

Je crois que tout cela va partir au compost à part les salades car cela ne poussera plus maintenant.
Bientôt je pourrai à nouveau petit déjeuner dehors...

Posté par sylviedetoulouse à 13:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


16 juillet 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 28

Une semaine "travaux de terrassement" !

J'ai essayé de profiter au mieux des matins moins chauds pour charrier de la terre et des cailloux au jardin en ayant l'espoir de poursuivre avec une marche après le déjeuner mais il faisait vraiment trop chaud. En fin d'après-midi je faisais une pause lecture dans le hamac en attendant la fraicheur du soir pour une sortie mais mes gambettes refusaient de quitter cette agréable position.

Tout cela pour dire que mes efforts ont été plus utiles que sportifs !

  1. Côté marche : je reste sur mon parcours plus long qui me plait bien, je vois des chevaux, des ânes et des moutons !
    Marche : 2 séances - 15.22 km - 2h22' - 6.4 km/h.

  2. Côté yoga : rien, je n'ai pas réussi à me motiver même sur ma jolie terrasse éclairée !!!

  3. Côté maison : au jardin, encore et toujours.

  4. Côté féminité : RAS

  5. Côté textile : RAS

En écrivant tout cela, j'ai le sentiment de ne pas avoir vu passer la semaine !

snoopy

Posté par sylviedetoulouse à 16:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

11 juillet 2018

Potager en permaculture : les 7 trous

Voyons un peu ce qu'il se passe du côté des trous que j'ai creusés entre la mi-avril et la mi-juin.

Ca pousse !

Trou n°1

1er trou 18-07-09

Le maïs pousse et l'épi central vient tout juste de se former, mais pas de maïs en formation le long de la tige. Si j'ai souvent vu des maïs dans les champs et les épis gonflés de grains je n'en ai jamais suivi l'évolution.
Les courgettes longues fleurissent mais pour le moment pas de fruit. La première courgette longue apparue a séché car non fécondée. Depuis les fleurs mâles prennent le dessus.
Les haricots (semés) grimpent mais ne trouvent pas tout seuls le chemin vers la tige de maïs.
J'ai déposé mes déchets ménagers puis recouvert de paillis il y a une quinzaine de jours.
Pas de récolte pour le moment.

Trou n°2

2e trou 18-07-09

Mêmes constations que pour le trou n°1.
Ce fut le second à recevoir les déchets ménagers.
Une seule courgette ronde récoltée (la première). Là aussi beaucoup de fleurs mâles et les fleurs femelles ne semblent pas être fécondées. Mais où sont les abeilles ???

Trou n°3

3e trou 18-07-09

C'est dans ce trou que le premier plumet central du maïs est apparu !
Les trois cucurbitacés spontanés mais inconnus poussent doucement. Il y a eu de grosses fleurs jaunes mâles et toujours aucun fruit.
Pour les haricots (semés) il faut toujours les guider vers la tige centrale.
A eu droit aussi a sa ration d'épluchures !

 

Trou n° 4

4e trou 18-07-09

Le maïs pousse bien, les haricots (plants en godet) aussi, à part un pied qui a du avoir un coup de chaud mais qui repart.
Les plants de potimarron s'étalent mais ne donnent rien, même pas de fleurs.
Ma plus récente portion d'épluchures a été étalée puis recouverte de paillis.

Trou n°5

5e trou 18-07-09

Maïs et haricots (plants en godet) progressent doucement.
Dans ce trou j'ai placé deux potimarrons dont un qui a été réparé. Il est toujours vert mais ne semble pas grandir. Je pense qu'il n'y aura pas de fruit.
Le troisième cucurbitacé est une courge mais je suis incapable de me souvenir où je l'ai placée et si la petite fleur de la photo est celle d'un pied de courge ou de potimarron. De toutes façons c'est une fleur mâle !

Trou n°6

6e_trou_18_07_09

Dernier Milpa mis en place avec toujours un maïs, trois plants de haricots rame et 3 cucurbitacés spontanés récoltés dans la bande n°4. Le dernier planté pendant les grandes chaleurs a eu du mal à repartir après sa transplantation mais il semble tiré d'affaire.

 

Trou n°7

7e_trou_18_07_09

Les quatre pieds de tomates St Pierre se développent très bien. Je n'ai toujours pas mis de tuteur. Les quatres boutures de lavande n'ont pas évolué mais sont toujours en vie. Quant au pied de capucine au centre il fait une fleur de temps à autre.

En résumé je pense que je n'aurai pas de maïs à faire griller cet été mais ce n'est pas grave, je découvre cette plantation. Il me reste quelques graines pour l'année prochaine.

Pour les courgettes la production semble plus difficile qu'avec les plants mis en place plus tard dans la bande n°3. Je pense que cela est du à la qualité du sol. Mes tas de terre tamisée sont très pauves en nutriments et ne doivent pas retenir l'eau malgré les poignées de terreau. Mais cette culture de 3 plantes ne peut qu'améliorer ces surfaces.

Côté haricots l'évolution est variable. ll y a eu des graines semées par 3 et des plants uniques mis en place. Difficile de dire ce qui est le plus efficace. Les lianes ont du mal à s'accrocher à la tige de maïs. En les guidant je me demande si je ne vais pas étouffer la plante. Donc à suivre.

Il reste deux Milpas qui n'ont pas eu encore de déchets ménagers. C'est un peu tôt pour voir les résultats sur la production mais je suis persuadée que c'est bénéfique. Par contre il faut que cela reste humide pour favoriser la dégradation du compostage de surface.

Lorsque j'imagine à l'automne une plantation d'arbres fruitiers je me demande si la distance de 3 m entre chaque n'est pas un peu petite pour que les arbres se développent bien. Pourquoi ne pas intercaler avec des arbustes à fruits (framboises, myrtilles, groseilles...). J'ai encore le temps d'y réfléchir...

Posté par sylviedetoulouse à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juillet 2018

Bilan hebdomadaire : semaine 27

Une très mauvaise organisation de mon temps cette semaine et la marche et le yoga en font les frais.

Ma petite demoiselle qui va et vient et chamboule mon planning, la difficile gestion humaine d'une association mais aussi mon aînée qui passe en coup de vent pendant un WE toulousain pour profiter pendant quelques heures de mes deux filles réunies.

  1. Côté marche : une seule sortie mais plus longue.
    Marche : 1 séance - 7.66 km - 1h10'55" - 6.5 km/h.

  2. Côté yoga : la séance de la dernière chance, histoire de dire que j'en ai fait une... mais toujours sur ma terrasse illuminée.
    Yoga : 1 séance de 45' avec 5' de méditation à la tombée du soir.

  3. Côté maison : au jardin toujours ; beaucoup de tamisage pour re-garnir les deux premières buttes. La surface plane à l'entrée de la maison s'étend. Le premier tas de terre (le dernier rapporté) est totalement mis à plat. Le volume de cailloux augmente dans le creux. Si on regarde ce qu'il reste à faire, c'est dérisoire mais c'est déjà ça !

  4. Côté féminité : RAS

  5. Côté textile : pas touché à mon crochet !

C'est reparti pour une nouvelle semaine...

7427614

Posté par sylviedetoulouse à 23:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2018

Potager en permaculture : récoltes !

Tout doucement le potager me rend ce que je lui ai donné.

Après avoir récolté des petits pois et des fèves, une première courgette ronde, ce fut le tour des premières pommes de terre.

J'ai attendu lundi et un retour pour déjeuner de mon Petit Bout pour soulever les premiers pieds et voir ce qu'il y avait dessous.
J'ai commencé par les pieds plantés en second, ceux qui avaient eu droit à une poignée de terreau sur la patate, car ce sont les premiers à commencer à se déssécher. C'est pourquoi j'ai préféré arracher le pied et ne pas me contenter de gratouiller dessous.

Il y avait toutes les tailles. Ce sont des amandines donc des pommes de terre qui restent très raisonnables en taille. C'était parfait pour faire revenir les plus petites dans la cocotte avec un peu d'huile, bien sûr en conservant la peau. Celles de tailles supérieures ont été coupées en gros morceaux toujours avec la peau et cuites au wok avec de l'huile et du romarin deux jours plus tard ; c'était encore meilleur.
J'avoue être très fière de ces pommes de terre même si je n'ai pas fait grand chose ; juste déposer une pomme de terre sur de l'herbe, la recouvrir d'une poignée de terreau puis pailler au fur et à mesure de l'évolution du pied. Je n'ai jamais arrosé cette culture.
Je pense que plus de paillis aurait été bénéfique pour mieux nourrir et protéger les pommes de terre.
La terre dessous est très sèche. Au fur et à mesure des arrachages j'enlève les cailloux puis je recouvre le tout d'un bonne couche de paillis. J'ai coupé les tiges arrachées pour déposer les morceaux un peu plus loin sur les pieds restants.

La première courgette longue était encore de petite taille mais elle a fini elle aussi dans le panier pour en faire profiter ma fille.

Pour accompagner ces légumes il y a eu également les deux premiers concombres. Pas très longs et plutôt rondouillards avec de fines graines ; ils étaient délicieux avec de la ciboulette et un peu de sauce à la moutarde.

2018-07-02 Pommes de terre-concombres-courgette
6 pieds de pommes de terre donc 6 patates déposées pour cela !
J'ai oublié de peser cette fois (un peu moins d'un kilo je dirais)

Mercredi ce fut au tour de la 2e courgette ronde de se retrouver dans mon panier. Elle était déjà plus grosse que la précédente. Elle a attendu un autre repas partagé avec ma petite demoiselle pour être farcie !

J'espérais que les tomates cerises qui sont apparues depuis presque deux semaines rougiraient de plaisir à la visite rapide de mon infirmière préférée mais non elles restent désespérément vertes et les tomates de l'ami de mon Papa qui sont apparues sont petites et bien vertes ! Il va falloir patienter...

Mais ma fille aînée a tout de même pu profiter des délicieuses petites pommes de terre sautées au wok et d'une salade de concombre à la ciboulette du jardin !

2018-07-07 Pommes de terre-concombres

Ce midi deux concombres de plus dans le panier dont un qui a fini dans un "buddha bowl" pour mon déjeuner dominical en solitaire...

2018-07-08 Concombres

Malgré des épisodes de pluie cette semaine le potager a très soif et les courgettes marquent une pause dans leur évolution. Par contre toujours énormément de fleurs mâles pour peu de femelles et pas beaucoup "d'objet volant identifié" pour les féconder !

Un long arrosage s'imposera ce dimanche soir dès que les températures baisseront de quelques degrés et après un dernier moment passé avec ma fille avant qu'elle ne regagne ses montagnes...

Posté par sylviedetoulouse à 16:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,