Bienvenue chez Sylvie

09 novembre 2019

Bom Provençal : bloc 6 (début)

Enfin un article qui parle de patch !

Lorsque j'ai commencé le patch il y a... très longtemps je ne jurais que par le travail à la main. Assembler ces petits morceaux de tissus à la machine me semblait contraire à l'esprit "patchwork".
Je suis bien contente d'avoir évolué dans ma vision de cette pratique sinon je n'aurais pas réalisé certains ouvrages et n'aurais pas pu reprendre mon dernier projet.

Après avoir coupé un nombre conséquent de petits carrés de tissus provençaux j'ai commencé le montage des 6 blocs que je n'avais pu réaliser. Il restera le mois de décembre. Je pourrais déjà le monter car ses dimensions se devinent mais je préfère attendre.

Pour la partie motifs appliqués je vais devoir tempérer mon ardeur. Je vais couper les petites pièces de tissu et de feutrine, les positionner et les maintenir avec des épingles en attendant une meilleure dextérité pour les fixer avec le point de surjet à la main et au fil "mouliné".

Donc voici le bloc n°6 en version "hérisson" :

Provençal Bloc06-19-07a

 

Pour le broc qui me faisait penser à un arrosoir je voulais des couleurs façon zinc mais ce n'est pas facile à trouver dans les tissus provençaux. J'ai choisi ce très joli tissu mais j'ai eu du mal à trouver de la feutrine assortie. Du coup ce bloc me semble un peu en décalage par rapport aux tissus encadrants et aux autres blocs. Une fois tous les blocs en place je suppose que je ne le remarquerai plus !

 

Les 6 blocs en situation.

Provençal quilt 19-11-07

Les autres blocs prêts à recevoir les motifs.

Provençal quilt provisoire bis 19-11-07


A bientôt pour la suite.

Posté par sylviedetoulouse à 07:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


08 novembre 2019

Assassin !

Une nuit et au matin il y avait déjà une petite souris prise au piège de ma croute de fromage. Bien sûr je ne suis pas fière de moi mais que faire ??

J'ai déposé la petite bête dans l'herbe de la bande de séparation avec le voisin. Je sais que les chats ne mangent pas les animaux morts mais je pense que les oiseaux rapaces la trouveront.

Je n'avais placé qu'un seul piège sur le congélateur-coffre du cellier où j'avais découvert quelques petites crottes et elle est repassée par là.
J'ai renouvelé l'opération car je ne sais pas si elle était solitaire ou en bande organisée.
Mais en ce troisième matin il n'y a toujours rien. Je suis contente. Je n'aurai pas un second "meurtre" sur la conscience !

Ce n'était peut-être qu'une pauvre petite souris solo... comme moi !

4v1ffesa

Posté par sylviedetoulouse à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 novembre 2019

C'est ma fête !

Mon Papa est très attaché à souhaiter les fêtes. Il n'a jamais oublié une Sainte Sylvie !

Depuis ma chute je le vois plus régulièrement car il nourrit un peu sa fille qui ne peut pas cuisiner facilement même si cela s'améliore. Donc une fois par semaine environ il fait la livraison d'un ou deux partages de plats cuisinés en duo avec sa compagne.

Dans le panier ce midi il y avait en plus un petit rosier (fleur ou plante font partie de la coutume paternelle), un gâteau maison et un petit paquet cadeau ; le tout avec des petits mots qu'aime rédiger son amie.

 Roses fête

Je vous mets au défi de deviner ce qu'il contenait...

pièges souris paquet

Alors ?

Surprise !

pièges souris

Le cadeau dont je rêvais !!!

Depuis plusieurs jours je nourris et héberge (involontairement) une (???) souris. Je rappelle que j'ai aussi deux chats SDF qui viennent réclamer pitance chaque matin à l'ouverture de mes volets et du rab au cours de la journée !!!
Chez moi il y a des "choses" partout donc un nombre de cachettes impressionnant.
Le soir pendant ma pause TV j'entends des petits bruits dans le cellier.
Par deux fois je me suis retrouvée nez à nez avec une souris qui gambadait sur le meuble où se trouve le grille-pain, la planche à découper le pain et d'autres objets et bien sûr des miettes de pain. Le pain est enveloppé et il n'a jamais été touché.
Une autre fois mon champ de vision centré sur la TV a détecté un mouvement au sol sous la baie vitrée mais bien sûr le temps de réagir elle s'était enfilée sous les bibliothèques.
Une nuit je crois bien qu'elle a partagé ma chambre. Des petits bruits pendant une phase légère de sommeil m'ont réveillée. Je n'ai rien vu. J'en ai profité pour aller aux toilettes et au retour j'ai regardé sous la couette dans le cas où elle aurait voulu également partagé mon lit !!!

Je n'ai pas vu de dégâts à ce jour et même si je suis surprise elle ne me fait pas vraiment peur sauf si elle ramène des copines ou une portée ! Donc je préférerais qu'elle quitte ma maison avant qu'une armée de souris ne me chasse de chez moi.
Mes deux chats SDF ne semblent pas intéressés par la chasse à la souris. Le premier, celui que j'ai nommé Crême, profitait de l'ouverture des fenêtres aux beaux jours pour s'installer sur le tapis de yoga en attendant que je lui donne à manger. Le second, plus jeune, nommé Le Petit, serait d'une nature chapardeuse et c'est la poubelle qui l'intéresse. Bref je ne peux pas compter sur eux.

Lors d'une sortie "courses" avec mon Papa nous avions cherché des pièges sans succès. Le magasin semblait dévalisé : l'attaque des souris à l'automne avait frappé !

Il faut croire que depuis il y a eu réapprovisionnement et me voilà pour la première fois de ma vie avec cet objet qui n'a pas dû changer depuis plus de 100 ans.

Il ne me reste plus qu'à trouver les endroits stratégiques. Sur une j'ai déjà mis une croute de fromage mais je pense qu'il va me falloir sacrifier un vrai morceau de fromage.

Le plus dur sera si la petite bête se retrouve coincée... Je vais sans doute moins apprécier ce moment !

A suivre...

Posté par sylviedetoulouse à 19:24 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

04 novembre 2019

Un petit coucou !

Quatre mois qu'un faux pas a chamboulé mon équilibre... et mon quotidien !
Un été est passé sans que j'en profite vraiment et l'automne est déjà bien installé avec l'arrivée des pluies et de la fraîcheur. Pour le moment j'ai réussi à passer au travers des jours de pluie pour mes déplacements pédestres mais je pense que cette "chance" ne va pas durer et je risque d'arriver dégoulinante chez le kiné !

Où en est ma rééducation ?

Je vois toujours trois fois par semaine mon gentil kiné. Une étudiante en kinésithérapie en stage pendant quelques semaines a fait son rapport de stage sur mon cas ; il faut bien que je serve à quelque chose !
Je progresse ; la mobilité du poignet s'améliore mais l'algodystrophie étant toujours là les doigts restent trop rigides. Je ne peux pas fermer la main et n'arrive qu'au cours de la journée à mettre en contact le pouce et le petit doigt. Mon premier réflexe en ouvrant les yeux le matin est de faire le point sur la mobilité de mes doigts ! 
Tenir fermement une fourchette reste impossible. Il n'est donc pas question de conduire. Je peux refermer mes doigts sur le volant mais je ne peux pas le manoeuvrer de la main gauche.

Bien sûr il y a des progrès et de nouveaux gestes sont accessibles ; la plupart se font cependant avec une petite gène, je ne peux pas vraiment parler de douleur. Cela donne parfois trop confiance : attraper une assiette dans chaque main et vite reposer celle de gauche car ce mouvement est douloureux et trop risqué... pour l'assiette !
Pourtant il a bien fallu car le lave-vaisselle a rendu l'âme après plus de 25 ans de bons et loyaux services. Pour moi seule c'est un peu du luxe et en temps normal je m'en serais passée mais j'avoue que depuis quelques jours j'apprécie le retour d'un nouvel appareil.

De temps à autre je teste mes activités manuelles pour essayer de faire autre chose que de regarder des écrans (ordi, TV) ou des livres et taquiner les plantations du jardin.

Crocheter reste impossible. Je ne peux pas refermer les doigts sur le fil et le guider tout en tenant l'ouvrage. Je n'ai pas tenté d'inverser les mains ; c'est mon cerveau qui risque de ne plus s'y retrouver ! J'ai le souvenir d'avoir tenté l'apprentissage du crochet à mon aînée gauchère...

Tricoter avec modération est ma récente activité. J'arrive à maintenir l'aiguille sans perdre les mailles ; par contre la position du poignet devient douloureuse au bout d'un moment.
Pour aller au plus simple j'ai repris le châle CAMEO au point mousse et je me contente de 4 rangs par période. Je n'ai qu'une centaine de mailles pour le moment donc cela ne dure pas trop longtemps. Peut-être que les progrès iront de paire avec les augmentations et que je resterai sur ces étapes de 4 rangs !

Châle Caméo turquoise au 19-11-04

Faire du patchwork à la machine a été une bouffée de créativité bienvenue.
Pour reprendre le BOM de Bobbins avec mes tissus provençaux il me fallait être en mesure de couper les carrés avec le cutter et la règle. J'avoue que je me suis lancée avec quelques appréhensions. Si je n'arrivais pas à maintenir la règle je risquais un carnage avec la lame bien coupante (tissus et doigts !). J'aurais pu faire un gabarit et tout couper aux ciseaux mais c'est plus long, cela me demande beaucoup plus de mouvements avec le poignet et cela me contrarie.
J'ai tenté... et j'ai toujours mes doigts pour le moment ! Bon je vais plus lentement et je redouble d'attention mais les petits carrés s'empilent. J'ai beaucoup de retard puisque je n'avais pas fait le bloc de juin, ni les suivants.
La partie piqûre à la machine ne pose pas trop de problèmes même si je sens un manque de sensibilité dans les doigts pour faire glisser les tissus.
Pour la partie couture à la main avec le point de feston je verrai plus tard car je ne maintiens pas bien le tissu avec les appliqués.

Provençal01-19-11-04

Même si je dois adapter mes pratiques je suis contente de pouvoir enfin faire quelque chose de mes 10 doigts.

Pour la carterie c'est un peu plus compliqué car mon matériel est entassé et recouvert de tout un "bordel" suite à la récupération d'une bibliothèque sans son contenu par ma fille aînée. J'avais laissé tout en plan dans sa chambre car avec la reprise du potager je ne scrapais plus. Maintenant je me retrouve avec des cartons et un tas d'objets à manipuler (et à ranger !) et c'est un peu compliqué avec une main et demie ; ma petite demoiselle n'ayant pas le temps (ni l'envie) de m'aider pendant les rares instants où elle rend visite à sa Maman.
De plus la carterie demande une certaine minutie et ce n'est pas mon point fort actuellement. Pourtant sur mon forum la préparation des cartes de fin d'année est lancée avec de beaux challenges et cela me démange de participer.

J'ai franchi les 80 km de marche en octobre toujours à 6 km/h ce que je trouve lent. Presque uniquement de la marche de "déplacement" car je ne suis allée marcher pour le plaisir qu'une seule fois où je n'ai pas dépassé le 6,4 km/h de moyenne. Je me demande d'ailleurs si je retrouverai mes 6,6 - 6,7 km/h un jour. Je réduis les pas et je serre les fesses surtout si le sol est mouillé et encore plus avec les feuilles trempées sur les trottoirs. J'ai la hantise de la chute. Même dans la douche je redouble de prudence. A quelques semaines de la soixantaine j'ai le sentiment que cet accident m'a fait prendre un coup de vieux. Le déambulateur est pour bientôt...

Je continue le yoga "sans les mains" avec mes routines perso d'une heure pour les jambes et ce que je peux étirer du haut du corps. Je teste aussi mon équilibre avec la position de l'arbre que je tiens bien donc cela me rassure un peu même si je ne tente pas des positions plus compliquées par peur de tomber.
Pour retrouver des muscles dans le bras gauche je fais des mouvements avec une bande lestée que je fixe au poignet puisque je ne peux pas tenir d'altère. J'ai ainsi l'impression d'agir contre les douleurs de la nuit dans le bras même si elles sont toujours là. Je suis encore loin de ressembler à Poppeye !

Ce qui commence vraiment à me manquer c'est ma liberté de déplacement. Quatre mois que je navigue entre le kiné, le Lid° et parfois Intermarch° et le jardin. Avec cependant quelques extras : une sortie jardinerie-Décathl°n, une autre Dart°-Boulange°-Carref°our. J'ai beau ne pas être une fana de shopping je rêve de déambuler dans une galerie marchande ! Bon j'exagère mais le fait de ne pas pouvoir prendre ma voiture pour aller "faire un tour" me manque. Aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs qu'ici.
Je me console en me disant que je diminue mon empreinte carbone et fais des économie.

Un avantage de l'algodystrophie avec le froid qui arrive quand on a comme moi les doigts toujours gelés c'est que la main gauche sert à réchauffer la main droite ! 

Dans un mois je revois le chirurgien. Va-t-il vouloir enlever la plaque ou attendre ? Ayant le sentiment de maîtriser un peu la situation maintenant j'avoue ne pas avoir envie d'une nouvelle hospitalisation pour l'opération, de nouveaux soins infirmiers pour la cicatrice, une régression de la mobilité et ce qui me fait peur une augmentation possible du syndrome d'algodystrophie. Comme on arrive sur la fin de l'année et que les opérations non urgentes sont souvent repoussées en raison des fêtes ce sera peut-être pour l'année prochaine. Quel beau cadeau pour mes 60 ans !!!

J'ai toujours mon long billet jardinage dans ma musette à terminer alors à bientôt...

dessin_arbre_grand

Posté par sylviedetoulouse à 14:13 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 octobre 2019

Un soupçon de créativité !

Par ce dimanche gris et venteux j'ai sorti quelques carrés de papiers scrap.
Non, pas de carte en vue, c'est encore trop technique pour ma main gauche mais je m'entraine déjà au pliage.

Ayant récolté quelques semences au jardin malgré une maigre production, j'ai choisi de faire des petits sachets plutot que d'utiliser des enveloppes pour le courrier pour les conserver.

Les papiers des petits blocs Acti°n 15x15 cm sont parfaits si la quantité de graines n'est pas trop importante, ce qui est mon cas.

J'ai retrouvé le tuto utilisé l'an passé ici et c'était parti pour 18 sachets. La main gauche a bien travaillé et a mérité son petit bain écossais !

Sachets graines

J'en ai plus que de variétés de semences mais ce n'est pas grave ; je pourrai en offrir... et en refaire !

Ah ! la douce sensation de retrouver le chemin de mes passions créatives...

 

Posté par sylviedetoulouse à 18:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,